Double vie ???

 

Nous avons relu de nombreux articles, récits, concernant les abductions. Et nous sommes arrivés, chacun de notre côté aux mêmes conclusions.

1/Le scénario est immuable, depuis que l’on puisse trouver des récits d’abduction, il diffère dans les termes utilisé par la victime, mais le fond, le background, est identique.

2/Les abductés forment une population hétéroclite.

La variante qui semble la plus récente est le message que délivreraient les ET concernant la pollution de la planète ou le risque nucléaire. Ces mises en garde ont souvent quelque chose de grandiloquent, ou de menace « théâtreuse ».

S’il nous est impossible de déterminer un point commun entre chaque abducté, nous pouvons constater que le récit des abductés concerne les mêmes thèmes.

 Les écrits du Moyen-âge, mis en évidence par J.Vallée dans le « passeport pour Magonia », comme les rapports actuels collectés aux quatre coins du monde, sont, à part la façon de les relater quasi identiques.

Il serait étonnant qu’une « civilisation » ayant un niveau de technologie que l’on peut supposer très supérieur au nôtre, ait la nécessité de refaire sans cesse, durant des décennies, les mêmes études sur l’organisme humain, pour ne pas aboutir.

 Il y a une sorte de « non-sens ». Il y a une absurdité qui ressort de la continuité récurrente des récits. Cette constante nous la trouvons dans le souvenir des abductés, ne peut-elle être l’élément qui cache la vérité ? (Une possible vérité ?)

Si pour nous, humains les abductés n’ont pas de points communs, il semble qu’ils en possèdent pour les « étrangers ». Que le choix des enlevés ne soit pas aléatoire, mais bien  un choix précis fait selon des critères qui nous échappent.

 De nombreux ravis le sont plusieurs fois au cours de leur existence. Il est alors possible de s’interroger sur ce qui fait ce critère de « sélection ».

 Les victimes humaines subissent-elles à chaque abduction une sorte de « mise à niveau » de ce qui fait le critère de sélection. Une sorte de suivi permanent, de contrôle de cet élément, de ces éléments qu’ils possèdent et que nous ignorons. Ou il y a-t’il maturation d’un facteur X que nous ne percevons pas, ni avant, ni après l’abduction, les abductions ??

 Le phénomène OVNI se veut furtif, insaisissable, pourquoi n’en serait-il pas de même pour le motif des abductions qui sont un des aspects de ce  phénomène ?

 Les abductions, leurs causes, leurs conséquences seraient à chercher ailleurs que dans une longue compilation des récits, qui ne met en évidence de façon certaine qu’une distorsion du temps ; le cas du caporal Valdès est particulièrement probant.

 Les cas de missing-time, relèvent le plus souvent de la « conscience » humaine, que d’une véritable dilatation, ou concentration du temps.

Les abductés forment une population hétéroclite, leurs récits se recoupent et le fond est identique.

 Dès lors quel est l’élément, les causes des abductions ???

 On peut nier, ou mettre en doute les abductions. Certains le font.

D’autres proposent des explications, certes intéressantes, qui ont l’écho d’une certaine probabilité mais qui sont trop complexes, nous semble-t’il.

L’abducté ne pourrait-il pas posséder un élément qui « appartienne » aux étrangers ?

 Nous avons déjà posté un article proposant le « vol de l’âme » humaine par les étrangers. Cette hypothèse est développée par Nigel Kerner, Corrado Malanga, et de nombreux extraits des manuscrits de Nag Hammadi. (Voir le site Liberterre, les articles de John Lash).
 Nous avons envisagé que les humains soient dépositaires d’un élément appartenant à un « étranger » et que celui-ci, ou ses pairs, veillent à sa pérennité.   

 Cette hypothèse nous rapproche des « flyers » de Castaneda, de l’emprise des archontes, et même de l’emprise de l’esprit arhimanien de R. Steiner.

 Une sorte de mémoire parasite existerait en l’homme, et se développerait durant l’existence humaine.

 L’abducté serait une entité devant vivre deux vies. Sa vie terrestre, influencée par l’élément « étranger » qui la parasite, et une vie « ailleurs » que son état d’humain ne lui permet pas de maîtriser, ni même d’appréhender.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :