Un article d’Albert Rosalès

Vous pouvez trouver sur la page d’Albert une étude sur les crashs de l’année 1947 (Année de Roswell)

sur le site des Repas Ufologiques

http://www.les-repas-ufologiques.com/z%20le%20catalogue%20humanoide%20d’albert%20rosales.htm

La question sans fin.

Il y a quelque temps un site posait la question de savoir où en était l’ufologie.

Bien sûr nous n’avons plus de « jolis crashs » avec un tas de petits êtres en décomposition autour de l’épave.

Il n’y a plus de rencontre comme celle de Valensole.

Il n’en reste pas moins que le phénomène OVNI existe toujours, il a une présence différente. Les objets massifs, boomerangs et grands parallélépipèdes semblent réservés aux agglomérations.

On ne voit plus guère de « soucoupes volantes » dans nos campagnes qui en ont pourtant accueillies beaucoup.

Les « boules » de lumières traversant le ciel sont maintenant très nombreuses.

Mais cela ne semble intéresser que les débunkers, qui après de savantes études expliquent qu’il s’agissait de lanternes asiatiques, d’une planète conjuguée à une malformation optique du témoin.

Certains ufologues leur emboîtent le pas, certain d’œuvrer pour la bonne cause.

Le « culte  de l’étranger » civilisateur, pacificateur, dépollueur s’installe lentement dans une sorte de croyance collective. L’attente de la miraculeuse révélation doit obligatoirement venir du président des USA. Qui verrait Chavez ou le président de la Papouasie Orientale faire cette démarche ? Lire la suite

Un récit hors du commun

Ce récit trouvé par A. Rosalès sur le site www.zamandaylculuk.co; est étonnant. Pour une fois il ne s’agit pas de rapports conflictuels entre humains et « étrangers ».  Et il « ouvre «   les portes à de nombreuses réflexions, dont d’autres témoignages portent les prémices. Nous laissons  chacun aux multiples réflexions que peut apporter ce récit.
                           Remercions encore Albert Rosalès pour son travail et son amitié.

 

Emplacement. Colline de Berceau, Warminster, Wiltshire, l’Angleterre (Sud ouest de l’Angleterre entre Bristol et Reading.)

Date: 1974           Temps : 14:00

Bryce Bond rendait visite à Arthur Shuttlewood qui souhaitait montrer  à un groupe de personnes la zone où on apercevant des OVNI. Arthur vivait à Warminster dans la Rue Portnoy. Il était environ 2:00pm un jour de semaine. Arthur les a rejoints en bas d’un chemin de terre battue qui menait à une ferme dont les propriétaires connaissaient Arthur. Ils  ont permis au groupe d’entrer à l’arrière du champ avec lui. Arthur discutait « Du Marcheur Invisible » avec le  groupe. En effet dans certaines zones on pouvait entendre  les pas d’une personne invisible qui faisait de longues enjambées et voir que l’herbe était écrasée là où l’individu invisible posait le pied. Mais il n’y aurait aucune personne de visible à l’endroit. Il a ajouté comment les pas allaient jusque devant un humain et s’arrêtaient  à peu de distance. Personne n’a jamais été  blessé par « le Marcheur Invisible », stupéfié, juste et abasourdi, déconcerté. Bryce avait entendu ou rencontré « le Marcheur Invisible » deux ou trois fois dans Warminster.

Tandis qu’Arthur parlait aux gens, il les a encouragés à « unir leurs énergies » et méditer. Bryce est parti vers  le  bas de la colline, par  un petit chemin de tracteur, plein de boue, qui menait à un autre champ. Il a dit qu’il avait sauté une barrière et entré à un champ dont l’herbe était haute de 18 pouces, du blé  ou le foin. Il a marché environ 20 à 30 pieds et s’était arrêté. Il est resté debout quelque temps regardant juste le ciel pour « voir » l’OVNI. Il a « émis » des pensées de paix et l’amour à l’univers. Après quelque temps, il a remarqué qu’il n’entendait plus les gens et a pensé qu’ils venaient tous de s’installer, apaisé, pour méditer un peu. Lire la suite