Personnalité de l’abducté

Après avoir inséré le post ; https://philosovni.wordpress.com/2011/08/12/les-peurs/ ,nous avons trouvé l’étude d’une psychiatre américaine qui aborde de façon très prudente «l ’écoute » des abductés.

Cette spécialiste ne rejette pas la possibilité de la réalité de l’abduction, elle envisage de « traiter »  les abductés comme chacun de ses patients habituels.

http://www.ufoera.com/articles/hypnotist-rima-laibows-in-depth-paper-on-abductees-her-method_1190310628.html

Il  est évident que l’on ne peut assimiler un  abducté à un « patient » ordinaire, pour une raison simple ; la construction de sa personnalité s’est aussi déroulée dans un « milieu », qui n’est ni terrestre, ni humain.

 

Lorsque l’on parle d’abduction, approcher l’anxiété des abductés et, le « mal-être », tantôt lointain, parfois trop présent, qui les suivent, est complexe. (Ce que le psychiatre américain qualifie de « vigilance paranoïde »)

L’anxiété est diffuse, insidieuse, multiple. Elle génère des phobies, dont la victime ignore l’origine. L’abducté vit une césure permanente entre la réalité quotidienne et une expérience sans vraies références  qui vient grignoter  des espaces de sa vie ordinaire. Il voudrait comprendre pour exprimer. Dire malgré et peut-être parce que cette narration semble « interdite », sinon « réprimée ».

L’abducté vit-il une double identité ?

Lire la suite

Publicités

Suite d’une abduction ?

En parcourant différents forums ufologiques, nous avons constaté que certains faits sont récurrents.

Chacun  fait cette constatation.

Par exemple ; l’observation de boules de lumière (très souvent blanche), l’approche rapide d’un point lumineux qui devient énorme en très peu de temps….

Nous sommes « accrochés » au témoignage pour tenter de le répertorier, le mettre en concurrence avec un autre récit quasi similaire.

En écoutant les témoins nous pouvons constater que le phénomène de l’abduction ou simplement de l’observation ne se limite pas à une séquence précise.

La méthodologie semble plus complexe en termes de temps et de suivi.

Ne pouvant donner des chiffres précis, nous évitons les pourcentages,  de plus sont tout à fait inutiles.

De très nombreux abductés l’ont été depuis leur enfance.

Ou du moins ont-ils vécu des épisodes étranges.  A l’âge adulte, ces personnes ayant vécu enfant, des phénomènes qui les ont « marqués », observent  très souvent quelques heures ou quelques jours avant une nouvelle abduction, un OVNI, ou une « ombre encapuchonnée ».

L’observation d’un OVNI dans certains  cas peut révéler un « missing-time ».

Nous avons tous présent à l’esprit cette constante du suivi des étrangers vis-à-vis d’un individu.

Parfois, celle-ci est mise en corrélation avec la présence d’un implant.

De très nombreuses victimes constatent qu’après une abduction, ou une RR3, elles se réveillent systématiquement vers 3h du matin.

Cette heure ; 3heure du matin est « chargée », tant pour les ufologues que pour les ésotéristes. Chacun apporte son explication judicieusement logique. Pour un même effet, il y aurait de très nombreuses causes…. (?)
Ce réveil presque programmé par une intelligence « d’une autre réalité », nous a incités à nous renseigner auprès de certaines personnes qui ont vécu des abductions, et de leur entourage.

Non sur les évènements précédents l’abduction, mais sur des suites éventuelles

Il apparait que les victimes d’abduction, vivent une période de troubles plus ou moins importants à la date anniversaire de leur enlèvement. Nervosité, petite déprime, insomnies, coïncident chaque année avec cette date.

Nous n’avons pas d’explication.

Les enlevés gardent-ils une sorte « d’écriture » dans leur mémoire ?

Revivent, en différé l’agression de l’abduction ???

Comment expliquer cette manifestation cyclique et régulière ?

Il serait judicieux que d’autres ufologues continuent à plus grande échelle cette recherche.

Communication télépathique ?

Nous souhaitions approfondir les termes récurrents de « communication télépathique », utilisés lorsqu’un abducté reçoit un message d’un étranger.

Mais tenter de comprendre ce qu’est un message pose divers problèmes.

Le message courant est réalisé par le langage ou l’écriture. Entre abductés et étrangers il n’y a pas ou très peu de message écrit. (Nous n’avons trouvé aucun témoignage d’un abducté ayant reçu un message écrit sur quelque support que ce soit. Cependant certains font état de l’observation de carte ou de pictogrammes).

Nous voulions donc nous restreindre au message parlé, qui en ce cas passerait directement de l’étranger au cerveau de l’abducté et serait perçu de façon télépathique.

Lire la suite