Journal of humanoïdes studies Vol2N°2 texte français

FEBRUARY 14 2011

JOURNAL OF HUMANOID STUDIES VOL. 2 NR. 2

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Dans le N° précédent j’ai émis des réserves concernant le cas de Wissant, dans le Nord pas de Calais. Par ses connaissances et son dynamisme, Monsieur Lebat a pu, très rapidement confirmer que cette observation a bien eu lieu. Albert me pardonne j’espère.

 

 

TABLE DES MATIÈRES:
1. LOG CAS DE COURANT
2. RENCONTRES avec les Blonds et de leurs proches, Partie 3.
3. Le coin des observations « pré-Arnold »
4. The Fringe.

 

HUMANOÏDE = un adjectif qui signifie
AYANT forme humaine ou  LES CARACTERISTIQUES.
VOIR ou être en contact avec une entité d’origine inconnue, ETANT LIEE A UN OVNI OU NON.

TYPES DE CLASSIFICATIONS CE3:

TYPE A: Lorsqu’une l’entité ou humanoïde EST VU l’intérieur ou sur le HAUT D’
UN OBJET OU vaisseau non identifié.

TYPE B: Quand une entité OU humanoïde est vue entrer ou sortir d’un OVNI.

TYPE C: Quand une entité ou humanoïde est vu  à proximité IMMÉDIATE D’UN OVNI.

TYPE D: une entité ou humanoïde est vu dans la même région où des observations d’ovnis ou objets inconnus ont été rapportés.

TYPE E: Quand une entité OU humanoïde est vu seule sans activité d’OVNI CONNEXE, Exemple: CHAMBRE DE VISITE.

TYPE F: Quand il ya un CONTACT « psychique » entre des entités ou des humanoïdes, mais l’entité ou l’humanoïde n’est pas nécessairement perçu.

TYPE G: quand il ya un contact direct ou interaction entre un ou plusieurs témoins avec un humanoïde,  contre la volonté du témoin  A LA SUITE D’UN ENLÈVEMENT forcé ou à un contact volontaire.

TYPE H: Quand il ya un rapport d’accident allégué OU D’ATTERRISSAGE FORCE D’UN OVNI  découverte de ses occupants. OU QUAND UNE ENTITÉ  « animale » est capturée ou tuée PAR soit un témoin ou du personnel militaire.

TYPE X: Un événement avec de nombreux composants des ingrédients de haute étrangeté, si bizarre dans la nature qu’il a besoin d’une catégorie à part entière et il n’est pas nécessaire qu’il comprenne la présence  d’une entité ou un humanoïde.
CURRENT CASE LOG

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

 

Étrange rencontre dans un parc de Sydney.
Dans la nuit du 5  Février  2010, deux jeunes hommes se promenaient au bord de Parramatta Park, à Sydney, en Australie. C’était l’été, l’arrosage automatique fonctionnait, mais maintenant il pleuvait à verse et le temps était assez mauvais. Ils marchaient dans un endroit désert, le long du lit asséché d’un ruisseau, quand ils ont entendu des bruits. Certains « sonnait » comme un train, bien qu’il n’y ait pas de voie ferrée à proximité, et certains ressemblait à des voix d’enfants. Même si les hommes restaient positifs, ils étaient seuls en ce lieu.
Ils ont marché hors de la zone, et ont commencé à essayer de comprendre   la situation. Ils ont essayé de penser rationnellement, mais ils ne pouvaient s’empêcher de croire que c’était quelque chose sortant de l’ordinaire. Ils sont revenus à l’endroit initial et ont  commencé à entendre les bruits plus forts.  C’étaient presque les mêmes. A ce moment ils ne paniquaient pas vraiment, quand l’un d’eux regardant droit devant lui, aurait juré avoir vu une silhouette noire, debout sur ​​ses pattes arrière, passer devant la ligne des arbres à environ 5 mètres devant eux. Le témoin avait des palpitations, et ils ont commencé à courir chez un kiosque à proximité. Ils ont discuté pour savoir si ils devaient revenir à l’un des endroit où trouver des hommes (environ 300 mètres du parc), ou s’ils devaient courir vers le ruisseau et « enquêter » une fois de plus.

Ils retournèrent à la crique et ont immédiatement vu des ombres et entendu des bruits inhabituels. À ce moment, il a commencé à pleuvoir fortement, et ils virent un nuage d’orage gigantesque qui approchait, ils ont décidé de retourner en arrière vers la ville. Ils ont commencé à courir dans la direction opposée de l’endroit où ils se trouvaient. Un des hommes a tourné la tête  une fraction de seconde, et il a vu ce qu’il a décrit comme un «homme vert». Il avait l’air de porter quelque chose de vert, couvrant ses cheveux (s’il en avait),  attaché à son crâne. Il n’avait pas de chemise et il avait la peau sombre verte. Une sombre texture comme ce qui était sur ​​sa tête. Il a vu comme il avait une sorte d’animal à fourrure morts sur ses épaules, et dans l’autre main, il portait ce qui ressemblait à une sorte de long bâton, (arme de mêlée ?). Peut-être une canne  ou un bâton. Il  recherchait quelque chose dans un ruisseau à sec, par conséquent, le témoin n’a pas vu sa moitié inférieure. Il avait de grands yeux noirs globuleux, qui, étaient en saillie hors de la tête, presque comme une sauterelle, il avait une bouche où son menton était censé être. Et il avait un nez normal , bien que le témoin n’a pas vu de narines, mais c’est plus probablement dû au fait qu’il était à une certaine distance. Il a ensuite soulevé ce qui devait être ses sourcils, et a « donné » au témoin une sorte de «où vas-tu ». Il a alors semblé hausser  les épaules, puis se tourna et s’éloigna. Il n’a pas d’oreilles visibles. Lorsque ses oreilles étaient censées être, il était juste un vide. Le témoin était en état de choc, palpitations, et a perdu toutes les fonctions corporelles pendant environ une demi-minute, tandis que son ami lui a crié  de venir. Il a finalement été en mesure d’exécuter et les deux ont quitté la zone. (1)

Créature de l’Oregon.

Le 28 Octobre 2010 à environ 23h00 à 00h45 dans la ville de Newberg Oregon,deux hommes se promenaient dans les bois près du Manoir Friendsview quand ils ont aperçu une créature  bizarre. Sur 2 pattes, la  créature  traversait un carré d’herbe à la gauche du  sentier de promenade. Ils ont été surpris, car marchait dans l’obscurité. Environ 5 minutes plus tard, à 100 mètres de la voie, ils ont vu  cette «chose» une fois de plus. Cette fois, ils pouvaient voir qu’il avait deux maigres jambes sombres (comme les pattes arrière d’un cerf, en forme de fourche  au niveau des genoux). La créature était petite  (environ niveau de la taille d’un homme) et en sautait, courrait en remontant le sentier. Il faisait sombre, et certainement ce n’était pas une personne ou un chevreuil. La chose ne faisait  pas de bruit et ils ne l’ont vu que pendant une seconde. Deux jours plus tard en jouant au golf disque à Ewing Young cours sur une partie boisée du parcours, deux autres hommes et l’un des premiers témoins  ont vu une créature semblable au cours de la journée. Comme ils approchaient du trou 10 derrière le panier, ils ont vu la même chose. Il avait des cheveux noirs gras comme les poils d’un chien, les jambes en forme de fourche au niveau du genou. Ils ne pouvaient pas voir le visage, car un petit arbre cachait la vue. Après environ 5 secondes d’immobilité, il a sauté derrière l’arbre en vue. Quand ils sont allés voir, il avait disparu. Le témoin a demandé à un propriétaire d’ animaux de compagnie  à qui avait jadis appartenu wallabies et  il a déclaré que la dernière fois, c’était il ya 2 ans. Il a également affirmé qu’il doutait que les wallabies puissent survivre dans ce climat pendant l’hiver. (2)

 

Etrange « rêve » dans le Montana.

Autour du 3 Novembre 2010 (date  incertaine) à Miles City, au Montana, le témoin pour une raison quelconque était extrêmement fatigué, il  est allé au début autour de 21h30. Plus tard dans la nuit, il a rêvé  à quelque chose dont il ne se souvenait pas (il pensait que c’était bizarre car il se souvient de ses rêves en général) quand une lumière lumineuse a commencé à briller à sa fenêtre et l’a réveillé. Il n’était pas tout à fait réveillé, il était plus dans une sorte de demi  sommeil. Quand il se redressa et tira le rideau, il se souvint  avoir vu une grande figure qui le regardait avec la lumière qui brille derrière elle. Le chiffre avait de grands yeux noirs, la peau blanc- gris et il regardait le témoin. Il se souvient en pensant que c’était un rêve et sans penser plus il voulait se rendormir. C’est à ce moment-là il a commencé à se sentir très léger. Comme s’il flottait loin de son lit ou de son corps (il pensait qu’il aurait pu avoir une paralysie du sommeil) et puis tout est devenu noir. Il n’a  plus  rêvé de la nuit et s’est réveillé à environ 6h00am  avec le sentiment  d’être très en forme. (3)

 

Les hybrides à Saint-Louis?

Le 24 Décembre 2010, environ 14h00 à 15h00 un témoin anonyme  travaillant dans un centre commercial à St Louis, Missouri, et est allé  à un kiosque au milieu du centre commercial. Elle a souligné que pendant la saison des vacances, elle  voit toutes sortes de personnes différentes  faire des courses, spécialement juste avant Noël. Elle allait vers le milieu du centre commercial et a vu deux «personnes», un homme et un jeune garçon qui semblait avoir environ 3 ou 4 ans, elle n’était pas vraiment sûr.  C’étaient les gens les plus étranges à regarder qu’elle n’ait jamais vu dans sa vie. Aucune anomalie congénitale, aucun trait ethniques, rien  de ce qui fait la particularité d’un homme … et le visage du garçon ressemblait exactement  à celui du «père» (ou l’adulte qui l’accompagne). Le « père » était un homme de 5’10 « peut-être 6 pieds de haut,(1m80 NdT), il avait les épaules larges et regarda robuste, mais pas« construit ».
Son corps a été très « filiforme », elle a insisté sur ce qu’elle a remarqué même si cela semble n’avoir pas de sens, mais il n’avait pas les muscles pectoraux saillants ou le quadriceps en forme de courbe comme une personne normale. Il avait un pantalon kaki et un pull  de couleur unie. Le garçon était vêtu exactement de la même façon. Son fils (si c’est ce qu’il était) était petit comme un enfant, mais n’était pas proportionné exactement comme un enfant, il était plus comme un «nain». Ils avaient de grandes têtes et le crâne de l’homme était plus grand que la normale, selon le témoin Et son visage très plat sur le front, avait une sorte de creux. Le petit garçon avait le même « enfoncement ». Ils avaient tous deux les yeux anormalement rond qui avait l’air sans émotion. Ils avaient les cheveux blonds pâle, et tous deux avaient la même coupe de cheveux courts. Ils ne marchaient pas main dans la main. Ce qui lui semblait le plus étrange était que le petit garçon précédait le «père», deux pas devant lui. Le père regardait droit devant lui. . Ils n’ont pas marché vite, ou lentement, ils ont marché sur place. C’était la chose la plus étrange qu’elle n’ait jamais observée.
Selon le témoin, elle pris une seconde, et regarda dans les yeux de l’adulte, il n’était pas de cette Terre (ou en avion? NdR). Le garçon n’ agissait pas comme un garçon, il était sans émotion, contrairement à un garçon normal, spécialement pendant les vacances. Elle avait d’abord remarqué l’homme adulte quand il était à environ 20 pieds d’elle. La seconde fois qu’ elle le vit, elle remarqua que ses «très étrange»  yeux, très rond et vides. Il semble qu’il ait noté  que le témoin le regardait, mais ses yeux regardaient droit devant, alors qu’ils marchaient le dos, elle fixait sur eux, les regardant marcher  plus loin. Elle n’a pas pu les voir partir dans un des magasins et ils n’ont pas regardé en arrière vers elle. Le témoin, qui semblait très sincère et a vraiment eu peur, a indiqué que plusieurs nuits après cette rencontre, elle  était dans sa cuisine quand elle entendait des bruits venant de la salle de bain, quand elle y allait pour voir ce que le bruit était, il s’arrêtait. Une autre nuit, elle a été incapable de dormir parce  qu’elle entendait des cliquetis dans l’évier (activité poltergeist? NdR), Elle a également entendu des armoires l’ouverture et la fermeture inexplicablement.(4) 

Un autre vol d’humanoïde.

Le 6 Janvier 2011, aux alentours de 09h15, le témoin  conduisait sur SilasCreek Parkway, à Winston-Salem en Caroline du Nord. Comme il a ralenti  à l’intersection de la Peter’s Creek, il leva les yeux pour voir quelque chose de «flottant» assez haut dans le ciel, en direction sud. C’était comme quelque chose qu’il n’avait jamais vu avant. Il faisait sombre sur le ciel bleu du matin , une forme étrange ; verticale, assez allongée, comme une figure humanoïde. Il s’arrêta à la banque et l’aperçut de nouveau, élevé sur la ligne des arbres, il a demandé à la caissière si elle pouvait le voir aussi et elle a dit qu’elle pouvait (il faut avoir été dans le lecteur à travers), il a appelé un autre guichet  et  la  guichetière a également vu. Comme les témoins étaient  perplexe ils ont vu unvol  d’oiseaux traverser le ciel, et il a plaisanté : «Eh bien au moins je l’espère oiseaux ne vont pas tomber du ciel comme les nouvelles l’ont déclaré dans le monde entier! » La forme humanoïde s’est déplacé très lentement, beaucoup plus lent qu’un ballon  en « voyage ». Il était comme un homme  en suspension dans l’air, sauf qu’il devait être plus gros qu’une personne. Il a été  vu pendant au moins 20 minutes. (5)…

 

Petit humanoïde en Argentine.

Un samedi soir sur 15 Janvier 2011 dans la ville de Victoria, province d’Entre Ríos, Argentine, plusieurs garçons qui  jouaient sur ​​le terrain Doma El Mangrullo ont rapporté avoir vu un humanoide  court, qu’ils ont décrit comme «comme un garçon, mais avec le visage d’un vieil homme ». Ils ont observé l’étrange figure debout derrière des barbelés. La figure étrange se tenait à côté d’un grand camion de remorquage. Ils ont indiqué que lepersonnage  avait des jambes très courtes et d’abord ils le prirent pour un enfant de 1 an, mais comme il se retourna, ils ont remarqué son visage étrange. Surpris d’être vu le petit homme a couru derrière un arbre voisin, il a alors ouvert une porte en fer et a couru vers un champ voisin. (6)

 

Visite en chambre en Belgique.

A six heures du matin le 18 Janvier 2011 dans la ville de Strombeek-Bever,Belgique, le témoin s’est soudainement réveillé pour voir ce qu’elle a décrit comme « des molécules ou des particules« flottant dans toutes les directions dans sa chambre », ce qui indique  que quelque chose était sur ​​le point de se produire. Soudain, trois silhouettes gris foncé ont parut debout dans la chambre. Toutefois, le témoin n’a senti aucune crainte et brièvement regardé les chiffres, qui apparemment  la regardaient. Elle a ensuite de nouveau au sommeil. (7)

 

Etrange pierre rougeoyante après observation d’OVNI en Malaisie.

Le 25 Janvier 2011 dans la ville de Petaling Jaya, en Malaisie, aux alentours de 2h20 du matin, 2 hommes ont signalé avoir vu deux ovni en forme de triangles étranges en vol stationnaire à environ 50 pieds du sol (150M NdT). Après environ 3-5 minutes l’un des vaisseaux a éjecté comme un objet en forme de pierre  avant de disparaître. Lorsque les hommes se sont approchés de l’ «objet» ils ont déclaré qu’il était brillant et puis ils l’ont pris à la maison avec eux. Ils ont ajouté qu’il avait une odeur désagréable. (8).

Malheureusement, il n’existe aucune information supplémentaire sur le sort de la pierre que l’on dit lumineuse(NdR)

Rencontre dans la montagne.

Dans la nuit du 28 Janvier 2011 dans le domaine de Laurel Mountain, près de Pittsburgh en Pennsylvanie, une jeune femme et un ami ont  eu une expérience remarquable.
La dame et son ami ont été à la cabine (abris de chasse Ndt) dans la région et ont roulé dans l’allée menant à la cabine Quand tout à coup le véhicule ne bougeait plus, peu importe comment appuyait sur les pédales. En levant les yeux des témoins ont vu ce qui semblait être un ovni triangulaire planant au dessus des arbres; l’engin avait des lumières à chaque sommet et se mit à manœuvrer autour. Ils ont  alors observé quelque chose de magnifique, le triangle semblait  changer de forme, il semblait lui  pousser des ailes et se transformer en ce que le témoin principal décrit comme un «dragon» ou un «démon», selon le témoin principal cette créature ou objet  a volé durant  une longue période (il semble y avoir une sorte de décalage de temps ou temps disparu le témoin a pensé qu’il était de 6 heures au moins!) tandis que son compagnon semblait s’être endormi. Or, à ce stade, le dragon ou démon  s’est transformé en un nouveau type de créature ; un homme grand brillant, qui est chuté d’environ 70 pieds et a atterri sur le dessus de la cabine, il se retourna et regarda fixement le témoin. À ce moment, il était à environ 40 pieds de distance et elle a remarqué qu’il portait des vêtements foncés. Il est ensuite disparu à la vue du témoin. Au cours de la rencontre le témoin a rapporté avoir vu de nombreuses autres figures humanoïdes, tous vêtus de noir qui couraient autour de la montagne et la voiture et, parfois, s’approchaient de son emplacement. Il lui semblait qu’ils effectuaient une sorte d’opération sur la montagne. Finalement, elle a vu la plupart des « chiffres » disparaitre de la montagne, mais n’a pas vu de nouveau « métier » triangulaire. Dans la matinée, une fois que son amie s’était réveillée, elle  la conduit à la maison. (9)

Partie 3: Rencontres avec les blonds et de leurs proches, les années 80.

Malgré, ce que l’on appelle  l ‘«invasion grise»  des années 80 et l’accent mis sur les rapports d’abduction ainsi que  l’énigme de Roswell, les rencontres avec les entités  humanoïdes ont continué sans relâche, peut-être pas au rythme de la décennie « haute étrangeté des années 70 », qui venait de s’achever, mais ils étaient toujours là. En dépit de la croyance populaire, les gris ne les ont pas « jetés », et ils n’étaient pas les seuls intrus «étrangers» au milieu de nous. À l’occasion  ces entités de type humanoïdes ou presque semblable à l’homme ont même été signalées en association avec d’autres humanoïdes, y compris les «gris», presque comme une Organisation des Nations Unies des «étrangers», en visite à une planète mourante et intéressante.(NdR)

 

8 A une date non précisée en 1980 autour de 22h00, dans la banlieue de VillaAndalousie, San Juan, Puerto Rico, Nancy Alvarado était sur le chemin de sa maison et le moteur de son auto s’est arrêté. Elle a entendu un message à sa tête »en lui disant de ne pas avoir peur». Attentant dans sa voiture, elle vit deux « chiffres » s’approcher. Un « chiffre » était vêtu de blanc et l’autre en vert foncé. Les deux avaient des tenues tenues d’une seule pièce et très serrées. Tous deux étaient de type humain et le témoin a senti un grand sentiment de calme soudain sur elle. Le chiffre en blanc s’est approché du véhicule et regarda Nancy qui a remarqué qu’il avait les cheveux noirs et de petits yeux brillants; pas d’autres caractéristiques du visage ont été notées. Ensuite, la figure en vert foncé s’approcha de la fenêtre de la voiture, il avait aussi les cheveux noirs. Tous deux semblaient glisser juste au-dessus du sol. Ces deux chiffres ont ensuite traversé la rue et ont disparu vers un domaine boisé voisin. Nancy semblait alors à s’arracher à un état de transe et a rapidement conduit à la maison. Elle trouva son père qui a alors conduit avec elle au lieu de la rencontre et ils ont recherché  les hommes, mais rien n’a été trouvé. (10)

8 Dans la ville de Melun, en Seine-et-Marne, en France, un témoin, avant une rencontre principale,  a déclaré être suivie dans son véhicule par une grosse boule de lumière blanche à plusieurs reprises. La boule aurait laissé une trace blanche et brillante derrière elle. Avec  son ami ,ils ont vu une boule de lumière blanche en vol stationnaire près de la maison. Le 17 Février1980 et encore deux  autres fois, le principal témoin des rapports dit avoir été contactée par une entité qu’elle a décrit comme « homme »- avec de beaux yeux bleus et les cheveux longs de couleur pâle. L’entité a mis en garde le témoin contre une « invasion venue de la terre. » Au cours de la dernière rencontre, le  témoin connu une période de perte de mémoire et est arrivée à la maison dans un état ​​de choc, qui a été diagnostiquée le lendemain par un médecin. (11)

8 Date non précisée en 1981 sur la fin de soirée dans la ville de Caleta Olivia, province de Santa Cruz, en Argentine, le principal témoin, Luis, accompagné de deux amis non identifiés  a vu une masse sombre émerger de la mer et approcher de la plage. L’engin était sombre et circulaire et a atterri devant des témoins, une rampe est devenu visible et les hommes ont été invités à l’intérieur par une voix. Une fois l’intérieur, ils se sont retrouvés dans une pièce lumineuse circulaire. Ils ne pouvaient pas voir la source de l’éclairage. Plusieurs humanoïdes grands, d’environ 2 mètres de hauteur, aux cheveux blonds, yeux clairs et portant une combinaison moulante blanche ont salué les hommes. Il y avait des hommes et des femmes parmi les étrangers. Certainsdes humanoïdes étaient assis devant des consoles  en regardant des grands écrans sur les murs. Sur certains écrans les hommes pouvaient voir les étoiles et tout à coup sur un des écrans qu’ils pouvaient voir comment l’objet s’est éloigné de la planète Terre. Le métier a fait  le tour de la lune et ils ont pu voir son côté obscur. Les humanoïdes ont communiqué par télépathie et dit au témoin principal qu’ils allaient maintenant se diriger vers le soleil. Les témoins affirment que, plus près du soleil, il apparaît de couleur noire. Alors qu’ils étaient de retour sur Terre, Luis a pu se promener librement et a approché l’une des consoles et  a tendu la main vers les contrôles Les images apparaissant sur ​​l’écran ont tourné de 90 degrés environ, il semble qu’il avait fait  tourner l’objet  sans toucher la console. Il lui a alors été immédiatement dit de se rasseoir. Ils sont retournés vers la terre et ils sont entrés dans la mer dans la zone des Caraïbes. Le témoin affirme ensuite avoir vu incroyables tunnels sans fin et d’immense dôme couvrant des  villes complètement illuminées. Avant d’être ramené à la plage de Caleta Olivia, les témoins affirment qu’ils ont reçu un implant dans leur cerveau,  qui semblait être un certain type de dispositif de suivi,  utilisé pour communiquer avec les extraterrestres. L’implant est censé être situé derrière l’oreille droite. Les enquêteurs ont déclaré avoir vu une petite cicatrice à l’endroit. (12)

 

 

8 Une nuit en Mars 1982, à Springfield, Missouri, une habitante de la ville a raconté qu’à l’endroit où elle était censée tourner vers le sud avec sa voiture, elle n’a pas pu. Elle sentait comme si la voiture était tirée  de plus en plus vite par une force vers une lumière au niveau de la cime des arbres  devant elle. Aucun bruit de moteur, lisse sans à-coups c’était comme la voiture flottait. Puis elle est arrivée à une clairière dans les bois au milieu ; un engin en forme de disque (d’argent) qui a trois pieds en dessous, une lumière vers le sol, et des échelons  qui descendent vers le sol. Elle est appelée dans le métier et  traverse plusieurs salles jusqu’à une grande chambre avec « un lit », de couleur chrome argent blanc, capitonné  et qui moule le corps. Elle « sait » se coucher. Elle voit alors une demi-douzaine d’hommes environ six pieds un ou deux pouces de hauteur,de  bonne stature, de longs cheveux blonds, des pommettes saillantes,  des yeux bleus. Ils portaient des pantalons serrés (brun) avec des chaussures assorties à la ceinture. Jaune pâle gagné drapés sur une épaule. Un emblème ailé sur la poitrine, un cercle avec un « aigle faucon » la tête dans le centre et les ailes de chaque côté. Les hommes étaient agréables, le soin et ils ont dit qu’ils étaient ses amis. Ils lui ont dit qu’ils allaient faire des tests mais qu’ils ne la blesseraient pas. Le témoin a senti un  léger picotement dans la région du sein, un certain type d’injection de chaque côté de la région de l’aisselle. Ils veulent voir comment les femmes de terre nourrissent  leurs bébés et comment ils sont  formés. Ils l’ont ensuite aidé à descendre de  la table (Ils ne parlent pas, ils peuvent lire ses pensées). Ils ont dit qu’elle pourrait les voir à nouveau dans un certain temps. Le témoin se dirigea vers la porte, descendit les marches. Tout à coup, elle était de retour dans sa voiture. Elle se retourna et vit la  fermeture de la porte de l’engin et les jambes se replier  il a décollé avec un sifflement, le son geignard. L’engin s’est élevé  et a disparu. (13)

 

 

8 En 1983 (date exacte inconnue)  a environ 22H00 quatre personnes rentraient au village à proximité de la réserve de Hwange au Zimbabwe ils jouaient en marchant à côté de broussailles épaisses quand ils ont soudainement noté une lumière très brillante dans le ciel. Ils se sont arrêtés pour regarder. La lumière est descendue vers eux. Les hommes se sont alors cachés derrière quelques arbres  alors que la lumière venait de plus en plus bas. Ils pouvaient maintenant voir que c’était un objet lumineux en forme de disque qui avait atterri à proximité. Une porte ou une trappe sur le dessus de l’objet s’est ouverte et deux hommes à la peau claire et avec des vêtements brillants sont sorti. Ils flottaient vers le sol. A ce moment les témoins ont paniqué, ont couru vers le village et n’ont pas vu l’objet partir. (14)

 

8 Encore une fois en 1983 (date inconnue) à Campos Gerais, État du Minas Gerais, au Brésil, autour de 20H30, un agriculteur, Joaquim Antonio Luiz rentrait chez lui  à vélo quand il a pris un virage et à vu ce qu’il avait pris pour une «nonne » portant des vêtements blancs, vue de dos. L’entité femme portait une robe courte et un chemisier avec une ceinture bleue clair, inclinée vers la gauche. Elle avait de longs cheveux blonds colorés. Elle semblait attendre  Joaquim, qui se sentaient attirés par l’étrange femme. Elle avait un corps voluptueux et très beau des jambes « dodues ». Joaquim s’est approché et a salué la femme, dans l’espoir d’avoir une rencontre plus intime. Comme il a tenté de l’embrasser, elle a soudainement fait un bond incroyable de 500 mètres de haut (!). Elle a rapidement disparu de sa vue, et devint un petit point blanc dans le ciel nocturne. Terrifié, le témoin a rapidement pédalé jusqu’à la maison et est allé dormir. (15)

 

8Incroyablement la même année, peut-être le long de la période inconnue ou même quelques semaines plus tard à la Fazenda Morro das Pedras, près de Florianopolis, Santa Catarina, au Brésil, à 19H00, un soir, trois jeunes filles,Isabel, Elenice et Ercilia rentraient à leur domicile quand elles ont vu une femme avec de longs cheveux blonds lumineux et coloré. Elle portait une blouse jaune, un bonnet  sur le dessus de la tête et une jupe de la même couleur. Elle avait  1.40meters de haut et avait un regard serein  Elle flottait 70cm au dessus du sol. Comme elle flottait sur ​​un ruisseau à proximité des eaux sous elles sont devenues agitée, émettant un grand fracas. La figure étrange, a disparu de la vue des témoins derrière quelques plantes de bambou. Les filles ont couru à la maison. (16)

 

8 Au printemps de 1983 en dehors de Kugey, région d’Azov, la région de Rostov, en Russie, un cas avec des parallèles  curieux aux cas  signalé au Brésil.
Le témoin principal et deux de ses collègues, qui travaillent tous comme des collecteurs de fonds (impôts?) se rendaient en voiture vers le village de Kugey d’Azov. Tous les hommes étaient armés, car ils portaient de l’argent et autres objets de valeur. Le principal témoin était assis dans le siège passager avant. Tout à coup, il a remarqué que le conducteur et son compagnon étaient apparemment endormis. Il a essayé de les réveiller, mais sans aucun résultat. Il a ensuite remarqué  à sa grande surprise  un humanoïde femelle sur la route, au milieu des steppes désertes  et plates sans autres voitures visibles sur des kilomètres. La femelle étrange était vêtue d’un manteau moulant bleu gris, avec des larges plis sur la partie inférieure qui  tombait  à terre. Elle portait quelque chose ressemblant à un capuchon sur la tête. La femme était à la recherche d’une  voiture qui venait. Bien que les deux autres hommes soient restés comme s’il était en transe la voiture s’approcha de la femme à moins de 3 mètres, mais au lieu de  la frapper, la femme étrange  a soudainement disparu de la vue de tous, pour réapparaître immédiatement à 20 ou 30 mètres plus loin. Elle se  dissout de nouveau dans les airs comme le pare-chocs du véhicule de nouveau s’approche d’elle. Cela a été répété à plusieurs reprises. Alors que le témoin a regardé le spectacle, il tremblait de peur et une sueur abondante. Le véhicule s’est approché de la femme étrange, une dernière fois et le témoin a vu quelque chose ressemblant à un sourire sur son visage. Soudain, la femme flottait au loin dans la direction opposée vers un champ fraîchement labouré, étrangement  elle augmentait  en taille et en devenait un peu transparente. En même temps s’éloignant ​​du sol plus en plus haut jusqu’à ce qu’elle soit perdue de vue. Lorsque ses deux collègues sont revenu à la normale après leur état ​​de transe, ils ont nié avoir vu quelque chose d’inhabituel. (La durée exacte de ce curieux incident n’est pas fournie par la source). (17)

8 Un matin, au début de l’été de 1983  (une année bien remplie!) dans la ville de Port Campbell, Victoria, Australie, le témoin, Winnie, (apparemment impliqué dans   d’autres rencontres) avait décidé d’aller du sommet d’une falaise vers le bas pour arriver à une plage et  méditer au son des vagues. Elle  était à mi-chemin vers le bas avant d’avoir pu voir la plage, elle a vu un « objet » qui a  arrêté  son élan. Il y avait un OVNI sur la plage avec un grand dôme grisâtre. Il était circulaire avec un liseré blanc autour de lui, sur le dessus il y avait un mât épais sortant du sommet et  une porte ouverte dans le dôme et les échelons menant vers le bas, sur le sable. Sur le sable au pied de l’escalier ; un homme vêtu d’un costume bleu. Il avait les cheveux blonds et était à la recherche de quelque chose à la droite du témoin. Il a tourné et monté les escaliers et lui  a sourit avant d’entrer dans le métier. Elle se hâta de descendre le reste de la piste de la plage, en  chemin elle a perdu l’OVNI de vue. Atteignant le bas du chemin elle a été étonnée de constater que l’OVNI n’était plus là. Elle a trouvé cependant trois empreintes de « la taille des moules à gâteau » sur le sable où il avait été. Curieusement, elle a eu le sentiment « d’une grande perte », comme si un ami de longue l’avait quitté pour de bon. » (18)

Nous passons maintenant à l’année 1984 et les rencontres bizarres ne se sont pas arrêtées.

 

8 Au cours de cette année, une nuit dans la ville de Volgograd, en Russie, Cristina Zametina était seule à la maison en lisant un livre quand tout à coup elle se trouva sans savoir comment transportée vers un rivage sablonneux. À proximité, elle a noté un objet lumineux en forme de balle en vol stationnaire près du sol. À côté de lui était assis un homme d’apparence normale, il portait une combinaison noire. En faisant un geste de la main il l’appelait. Comme elle s’approcha de l’homme, il a commencé à parler (en russe) de sa planète d’origine, des nombreuses guerres  ils avaient vécu dans le temps et plus particulièrement  de l’intérêt de leur civilisation pour les femmes terrestres. La raison d’être de leur venue ; à la suite des guerres prolongées, les « gens de sa planète » ont perdu l’instinct de procréer. L’homme s’approcha d’elle et a demandé à Cristina  un morceau de sa peau et une mèche de ses cheveux, expliquant que ce serait suffisant pour eux afin de développer une race hybride en utilisant l’ADN humain. Elle a refusé, mais l’étranger a apparemment pris des échantillons de toute façon. Elle a ensuite été ramenée à son salon, semble-t-il téléportée. (19)

 

8 Une rencontre particulière a été signalée au printemps de 1984 aux alentours de 03h40 dans la ville de La Haye, Pays-Bas. Il semble que, L. Smeets, âgé de 60 ans, était dans sa chambre quand il fut réveillé par une lumière blanche  qui apparut soudain dans la chambre. Dans la lumière deux entités d’or très grandes et lumineuses  sont apparues. Les entités avaient environ 1,85 m de  hauteur, avec la peau très pâle, avec dans la luminosité des yeux de saphir, les cheveux mi-longs blonds. Les humanoïdes  portaient des uniformes brillant or avec des ceintures d’argent. Sur leur poitrine, ils avaient un insigne qui ressemble à une flèche pointant vers le haut sous une forme demi-ovale. Les êtres ont communiqué par télépathie et donné un  message de futures catastrophes et des guerres en attente pour l’humanité, ils ont également expliqué au témoin qu’ils étaient les descendants des premiers habitants de l’Atlantide. Après un certain temps les entités dirent  « au revoir » et disparurent, mais avant, ils ont promis de revenir et de voir à nouveau Mr.Smeets. (20)

 

 

8 Le 1 Septembre 1984 à environ 18H00, une japonaise de six ans, nommé Nao Nishimoto, vivant à Takamatsu, Kagawa-ken, Hokkaido, Japon, faisait de la bicyclette dans la cour avant de son appartement. Young Nao, une des ses compagnes de jeux, est allée jusqu’au bout de la cour sur le vélo quand elle a vu un grand objet rond lumineux dans le ciel au dessus d’un  champ de riz. Elle s’arrêta à la clôture et regarda fixement l’objet, mais elle n’a pas appelé à ses amis. L’objet brillant venait de la droite, et comme il est venu de plus en plus proche, elle aperçut un grand anneau de lumière colorée battant dehors de l’objet. À sa grande surprise, l’anneau était comme un énorme collier de perles brillantes de toutes sortes de couleurs. Comme il approchait de la cour  sa forme s’est modifiée ; d’une croix à un rectangle, puis  un cercle. C’était une très belle vue. Lorsque  le contour de l’engin lumineux est apparu clairement, le «collier» a disparu. L’objet a semblait avoir la forme d’une grosse cloche et avait un mouvement en zigzag au dessus du champ de riz. Quand il se situa à quelques mètres du terrain pendant un certain temps, les épis des plants de riz se balançaient comme si il y avait un  grand vent.
Ensuite, la soucoupe en forme de dôme s’est déplacée vers la gauche et a tourné à proximité d’une école maternelle. Elle n’était qu’à 25 mètres de la jeune fille, elle pouvait voir sa cabine aussi grande que six ou huit chambres mat (salons de thé) d’une maison japonaise. Selon Nao, l’OVNI avait un grand dôme de quatre hublots et une petite boule dorée sur le dessus, ce qui a été très clair. Trois grandes structures circulaires en saillie vers le bas. La couleur de la coque s’est progressivement modifiée à partir d’orange en argent. Bien que Nao regardait le navire fantastique, un  garçon regardant est  apparu à l’une des quatre fenêtres rondes — le deuxième à partir de la gauche — et quand il regarda la jeune fille debout à la clôture, le garçon sourit montrant ses dents blanches à sa grande surprise. Nao, dit le garçon qu’elle a vu avait les cheveux longs, tiré vers l’arrière de son visage et il a atteint ses épaules. Ses cheveux étaient de couleur dorée et son visage était rond. Nao a dit sa couleur de peau était le même que le sien, il avait de grands yeux ronds, petit nez et des oreilles. Nao a dit qu’elle ne voyait que la moitié supérieure de l’enfant. Il semblait donc que sa chemise était gris et un peu brillante. Sa chemise avait une encolure en V. Elle était persuadée qu’il était un garçon à cause de ses yeux.
Nao a vu, le métier voler au dessus du toit de l’école maternelle et a disparu. Nao a suivi un chemin qui conduit au plateau ou mesa du mont à proximité. Yashima et encore vu le métier qui planait lentement au dessus des champs. Elle a encore vu le «garçon» à la fenêtre, qui a immédiatement sourit de nouveau et fit un geste de la main gauche. Au début, il leva lentement la main montrant la paume, puis il la laisser tomber, et encore, il leva la main lentement. Les manches de ses vêtements  étaient assez longues pour atteindre les poignets. Peu de temps après l’engin a commencé à tourner au-dessus du champ de riz, en plus de tourner sur son axe et a volé vers la montagne. Quand il est venu au sommet de la montagne, à environ 300 mètres au-dessus de la mer, le navire flashé deux fois et a soudainement disparu. (21)

Nous passons maintenant à 1985 et des rencontres avec ces mystérieux étrangers « plus qu’humains »,  toujours là et nous terminerons la décennie avec une véritable « vengeance ».

 

8 Tôt un matin, vers 02h00, en Janvier 1985 dans la petite ville de Serra de Beleza, de Rio de Janeiro, au Brésil, Sebastiao Tomé Barbosa se ​​promenait dans une zone protégée quand il a remarqué une lumière qui bougeait. Pensant que c’était une  voiture dans une zone réglementée, il est allé regarder. Comme il a atteint la région, il a été stupéfait de voir un grand objet lumineux en forme de disque reposant sur le sol. A côté de l’objet ; deux entités semblables à l’homme d’environ 1,50 mètres de hauteur. Les deux êtres semblaient humains et avaient les cheveux noirs et droits. Barbosa fait un mouvement brusque et a été repéré par les deux êtres qui ont immédiatement couru vers lui. Terrifié, Barbosa s’est désespérément enfui vers un ravin à proximité et se cacha derrière quelques rochers. Il regardait que derrière les rochers  les entités apparemment  le cherchaient. Après quelques minutes, les entités sont retournées vers le disque. Plus tard, Barbosa tranquillement sorti de sa cachette et a observé les deux êtres apparemment  collectant des choses (cailloux, terre ?) autour  du  disque et les mettant à l’intérieur d’une sorte de sac.
À ce stade, il a remarqué que les deux êtres se  ressemblaient beaucoup et avaient des têtes extrêmement larges. Vers 03h00 les deux êtres sont entrés dans le disque par une écoutille ouverte. L’objet est ensuite monté à la verticale  pour gagner de la hauteur à très grande vitesse, puis il a volé silencieusement loin de la zone. (22)

8 Dans la nuit du 26 avril 1985 à Brewster New York, un homme nommé Dean Fagerström (impliqué dans d’autres rencontres controversée) rentrait chez lui quand il a fait un détour et  s’est perdu. Il est arrivé  à la New  Hight School Fairfield . Comme il manœuvrait dans le parking, un objet dans le ciel a attiré son attention. Il s’arrêta pour regarder et a vu un engin venir vers lui à un angle de trente degrés, se déplaçant très lentement. Il ne se souvient pas l’ouverture de la portière de la voiture, il a tout simplement ouvert, et il est sorti sans y penser. Un tunnel vert eau a été projeté vers lui de l’objet, comme un pont. Un pilote, un homme, très beau, est sorti du tunnel, en souriant, et dit à Dean qu’il n’avait rien à craindre. L’homme était vêtu d’une combinaison de vol bordeaux, et a demandé Dean de le suivre. Ils sont entrés dans le « navire », qui a décollé à grande vitesse, bien qu’il n’y ait pas de perception de mouvement. Il y avait une rangée de hublots pour regarder, mais pour une raison quelconque, Dean n’a pas regardé. Ils sont arrivés sur une terre et un couple de bâtiments étaient visibles. Il a été demandé à Dean de marcher vers un bâtiment et a commencé à monter des marches. Puis de nulle part un être appelé « Donestra » avec qui Dean avait  eu des contacts antérieurs  est apparu. Il portait une combinaison d’une seule pièce bleue. Dean a dû passer à un bâtiment, se déshabiller, puis entrer dans une cabine, Quand il entra dans la cabine  un liquide plus dense que l’eau l’a couvert et l’a nettoyé. Il a été rincé à l’eau pour ôter le précédent liquide, et soudain, il était sec. Quand il est sorti de la cabine, ses vêtements étaient chauds, comme si ils avaient été chez le nettoyeur. Donestra a expliqué qu’il avait été purifié  d’idées intérieures, ensuite conduit à une grande table de pierre où cinq belles filles représentant les cinq races parlaient et riaient. Dean voulait leur parler, mais son hôte a déclaré que le moment n’était pas venu. Il a été dit plusieurs choses qu’il n’était pas autorisé à divulguer. Bientôt Dean est retourné à l’engin et le pilote est revenu. Il ne se rappelle pas le voyage de retour. Il s’est retrouvé dans sa voiture avec la porte fermée. Il pourrait voir le métier planant au-dessus d’un lac voisin. (24)

8 Le 9 mai 1985 autour de 04h30 près de Haydock, en Angleterre, un témoin avait stoppé sa moto  sur le côté de la route  afin de fumer une cigarette et boire du thé quand il a pris conscience d’un bruit de ronflement venant d’un champ adjacent. Le témoin se dirigea vers le terrain pour regarder. Il a vu une lueur argentée émanant d’un engin sur le sol à proximité. Deux entités soudainement se sont approchées, et comme il a tenté de partir une voix a dit: «N’ayez pas peur. » Les entités étaient alors à quelques mètres. Ils ont tous deux été décrit comme comme d’apparence similaire à l’homme, mais un homme  et une femme. La femme était de cinq pieds de haut (1,60m Ndt), et l’homme un peu plus petit. Tous deux avaient les cheveux mi-longs blonds, raides séparés sur le milieu et étaient habillés en costumes bleu type de combinaison de ski. Chacun avait un sac en forme d’œuf attaché à une ceinture autour de leur taille. La femme seule parla et a expliqué au témoin qu’ils étaient du « troisième système solaire » (?). Plus tard, les deux entités ont  marché vers la lueur argentée dans le pré. Quelques instants plus tard le bruit de ronflement est devenu plus intense, la lumière s’intensifia. Ensuite, un objet de la taille de deux grands bus  en forme de ballon de rugby allongée s’est levé du creux du pré. Il a plané pendant quelques secondes puis  en silence a volé loin à une vitesse incroyable.(23)

L’an 1986,  pour l’ufologie a été à la hauteur de l ‘«énigme de l’enlèvement par les Gris ». D’autres entités étranges étaient toujours là, en fait, ils avaient toujours été observés.

 

8 Un matin, au cours de 1986 dans la ville d’Oulianovsk en Russie un événement très particulier a été signalé. Le témoin était seul à la maison et se préparait à aller travailler quand on sonna à sa porte. Il ouvrit  et a été confronté a un homme de haute taille sept pieds (2,20 m NdT), portant une combinaison d’argent et de grosses bottes. D’une voix basse et bourrue, l’intrus a dit au témoin qu’il était un «étranger» et que de la nourriture  lui était nécessaire. Pris au dépourvu, le témoin lui a donné quelques produits d’épicerie. L’homme est parti à pied portant le tout enveloppé dans de vieux journaux. Le témoin s’est  rendu à son travail, mais avait envie de rentrer de bonne heure, ce faisant, il trouva son garde-manger saccagé. Et tous  les aliments manquants. (25). Cette histoire, a bien sûr des parallèles avec les  anciens contes de fées  du moyen âge dans lequel soi-disant «fées ou elfes », prenaient de la nourriture à certaines occasions, ou  échangeaient de la nourriture avec les humains. (NdR)

 

8 Les rapports ont continué chacun plus bizarre l’un que l’autre. Le 15 Janvier 1986 à environ 22h00 dans la banlieue de Mokotow, près de Varsovie en Pologne, Un homme de 42 ans revenait à son appartement de la rue Wiktorska. Il était vêtu d’une veste très chaude et portait une valise remplie d’outils (êtant un plombier de métier). Alors qu’il marchait dans une ruelle entre deux maisons, il vit un spectacle étrange sur un terrain situé derrière l’une des maisons. Sur le terrain, il pouvait voir un objet semblable à deux assiettes creuses d’environ 4 mètres de diamètre. Dans l’espace, qui reliait les deux plaques, il y avait une ouverture par laquelle une lumière jaune  très forte émanait. Il ne voit pas de train d’atterrissage sous l’objet. Intrigué, il s’approche de l’objet. D’abord rien n’est arrivé, mais quand il fut à environ 2 pas de la partie supérieure de l’objet d’une entité de type humain a surgi. L’entité a  fait signe au témoin de se rapprocher. Il l’a fait et se trouva soudain debout entre deux figures en noir vêtu tenant chacun un de ses bras et «volant» au milieu de  quelque chose ressemblant à un tunnel de lumière jaune. Ils ont volé pendant plusieurs minutes, il ne pensait pas qu’il était à l’intérieur de l’objet, et se sentait plutôt faible. Soudain, ils ont été catapultés dans un endroit bien éclairé et il s’évanouit. Plus tard, il s’est réveillé à la porte de sa maison. Il se sentait bien, mais il portait maintenant sa veste à l’envers. Tous ses outils étaient en quelque sorte « attachés » ensemble par un fort champ magnétique ou une autre  force, et sa valise avait disparu. (26)

 

8 Un soir, au printemps de 1986 dans le petit pays d’Andorre, près d’Encamp, Mariel R.  visitait  des dolmens  avec quelques amis. Le groupe a décidé de se reposer pendant un moment et Mariel est restée assise sur un rocher à côté de deux de ses amis. Bientôt, elle a commencé à entendre ce qui ressemblait à des cailloux tombant sur le sol près du dolmen. Elle se leva et s’approcha du dolmen et vu 2 petits hommes debout, lui tournant le dos , comme elle approchait les entités, ont soudainement fait demi-tour, l’ont regardée  et couru dans des buissons. Mariel appelait alors le reste de ses amis et ils ont fouillé les bois, mais n’ont rien trouvé. Elle a décrit les petits hommes comme  des hommes avec des yeux noirs très pénétrant, le teint foncé,  des cheveux très longs par rapport à leur taille. Ils portaient serrés  des combinaisons  lumineuses de couleur. (27)

8 Le 8 Juin 1986 à Ancerville France, une entité plus grande a été signalée. Aux environs de 23h23 deux hommes accompagnés de leur chien de race se promenaient le long d’un chemin près d’un canal  de  la Marne. Ils ont observé une très grande entité, de plus de deux mètres de hauteur, de figure humaine de type un peu féminine se tenant à environ 40 mètres.  Le chien  a réagi, il est  devenu visiblement agité. L’être humain,  en apparence et portait un uniforme blanc et avait de longs cheveux blonds jusqu’aux épaules. Ses bras semblaient normaux et il semblait à porter des bottes blanches et une large ceinture. Il était totalement silencieux et se tenaient debout comme une statue. Quelques instants plus tard la figure énigmatique s’est déplacée rapidement en s’éloignant vers la droite et a semblé s’ élever presque comme s’il glissait disparu de la vue. (28)

 

8 Le Juillet 1986 à Mountain Home, Idaho, le témoin, Jane Derry, dormait sur ​​un canapé dans sa caravane, de sa position, elle  pouvait voir le couloir qui conduit à la chambre des enfants. Elle avait 4 enfants. Vers 03h00, elle s’est brusquement réveillée et a regardé vers le couloir. Là, elle a vu, debout à l’une des porte de la chambre une entité lumineuse semblable à un homme. Il portait un équipement argenté d’une seule pièce, et ses cheveux  très longs, dépassaient ses épaules. Elle pensa dans son esprit, «que voulez-vous? » et l’entité se retourna et lui sourit. Il a ensuite regardé brièvement dans la chambre des enfants, et puis de nouveau vers le témoin et a disparu instantanément. (29)

Le flux continu de rencontres s’est poursuivi sur l’année 1987 avec encore  plus d’étranges histoires.

8 En 1987 entre 18h00-19h00 dans la vénérable ville de Cienfuegos à Cuba, le témoin, une sourde-muette de naissance, était sorti de sa cour afin de ramasser des vêtements sur le fil à linge. Pendant cette  tâche, elle s’est soudainement trouvée baignant dans une lumière éclatante d’une source inconnue. Surprise, elle regarda autour, elle vit dans l’air, au-dessus d’un manguier proche, un objet flottant en forme de « demi orange », avec le côté plat sur ​​le fond. L’engin était rempli de lumières multicolores clignotant, blanc, vert, jaune, bleu et rouge. Elle a estimé la taille de l’objet à peu près comme une voiture de taille moyenne. Il semble être fait d’un matériau ressemblant à du  « verre épais ».  A l’intérieur de l’objet elle a pu voir de nombreux autres feux et deux individus assis, vêtus de combinaisons vertes foncées. Les hommes regardaient le témoin et ont salué  d’un  geste. Quelques instants plus tard l’objet s’est déplacé vers la droite et a disparu à grande vitesse vers l’ouest. Elle n’a pas vu la moindre trace de fumée ou d’incendie. L’objet n’a pas d’ailes ou rotors et, apparemment, il était silencieux puisque personne d’autre dans le ménage vint au dehors pour assister à l’événement.(30)

8 Un épisode peu connu de «contact» a été signalé durant l’après-midi du 1er mai1987 dans la petite ville de Chorrera,  Panama. Le fermier Maximo Camargo avait fini de faire quelques réparations à sa maison etramenait un veau à l’étable quand il a entendu un bruit ressemblant à un ronflement très fort, il l’a ignoré en pensant que c’était du vent frappant le grillage des poules. Quelques instants plus tard le son est devenu plus fort et il leva les yeux pour voir un  disque argenté descendant lentement. Il regarda, l’engin s’est arrêté à environ 50 mètres dans un champ voisin. L’objet est resté immobile et une trappe sur le dessous au centre de l’engin s’est ouverte. Un faisceau de lumière brillante et de la fumée ont émergé de la trappe qui  descendit vers le sol. Lorsque le faisceau a frappé le sol, elle a disparu et un grand homme  est devenu visible. L’humanoïde portait une longue robe blanche, avec des manches longues, un col rond, et trois boutons ronds dorés sur le devant. L’humanoïde avait de longs cheveux blonds jusqu’aux épaules, une ligne au milieu de la tête.  De peur, Camargo a  pensé  courir à la maison, mais a été soudainement incapable de bouger. Camargo se tenait là et l’humanoïde flottait vers lui à quelques centimètres au-dessus du sol. L’humanoïde a flotté juste à côté de Camargo mettant une main sur sa tête et dans le même temps en lui disant de ne pas avoir peur, répétant qu’il ne lui ferait pas mal.

. Soudain, sans savoir comment, Camargo s’est trouvé apparemment à bord de l’OVNI dans une grande salle. Il y avait d’autres êtres semblables dans la pièce. L’un d’eux  a appuyé sur un bouton sur le mur et trois grandes chaises ont émergé  du centre du plancher. Un des humanoïdes alors invité  Camargo a s’assoir sur l’une des chaises. Il était assis en compagnie de deux des humanoïdes. Un des étrangers lui a demandé quelle forme de communication les humains utilisaient sur terre. Camargo a répondu ce qu’il savait, il a dit la radio, la télévision, les téléphones et les journaux. Il  (l’humanoïde NdT)a alors dit que l’humanité n’avait pas avancé vers d’autres étapes, car elle avait souffert d’innombrables cataclysmes. Ils ont également dit  à Camargo qu’ils avaient atteint un niveau presque parfait d’évolution spirituelle proche du divin, dans lequel ils avaient choisi de rester. L’humanité n’était pas en mesure d’atteindre ce niveau spirituel encore. Les êtres alors dit Camargo: «Nous vous le saviez, depuis  que vous êtes jeune». Ils ont également dit Camargo qu’il aurait à divulguer un message spécial à l’humanité.
Ils ont prévenu que la Camargo dans 24 ans, l’humanité allait souffrir un autre cataclysme formidable dans lequel la vie sur terre serait proche de l’extinction (2011-2012). Ils se préparaient pour sauver ceux qu’ils pourraient. Bientôt, il a été emmené à une grande porte métallique brillante et puis à l’intérieur d’une autre pièce, il a vu deux « anneaux » un plus grand que l’autre, à l’intérieur du petit anneau il y avait une petite sphère transparente. A côté de la sphère, il y avait trois plaques brillantes disposées en formation triangulaire. Chaque plaque portait le numéro « 666 » gravé dessus. On lui a dit que c’était la Terre et  ses «réalisations», il lui a alors été dit d’aller de suite et d’assurer la propagation de l’avertissement. Il a ensuite été relâché sur le sol. (31)

 

18 jours plus tard le 19 mai 1987, Camargo avait sa deuxième rencontre, au cours de  laquelle il a été transporté à bord de l’OVNI de la même manière que la première fois. Il a été emmené à une base extraterrestre, apparemment situé dans un royaume sous-marin. Camargo était sûr que la base était quelque part sur terre. La base sous-marine a été énorme et il a pu des vaisseaux spatiaux de tailles différentes. Il a vu d’autres figures lointaines ou des humanoïdes sous ce qui semblait être une couverture de plastique transparent. Les humanoïdes portaient un type de casque équipé avec de grandes lunettes de saillie et semblaient être occupés ; engagé dans un certain type de travail. En voyant le témoin  ces humanoïdes, le saluèrent. Il a été à nouveau mis en garde contre les catastrophes à venir qui pourraient détruire la plupart de la vie sur terre et a été averti que la terre allait être frappée par un astéroïde errant appelé «Hercolubus. » Il lui a été dit qu’ils venaient de la « White Star » constellation d’Orion plus spécifiquement «Rigel».Il vécu d’autres  rencontres au cours desquelles il a été emmené dans l’espace, d’où sur un grand écran il a vu la planète terre, il a également été à la constellation d’Orion, mais n’a pas rendu visite la planète étrangère. (32)Un grand nombre de prédictions pessimistesqui devait bientôt être le thème extraterrestre récurrent ou  « le chant du cygne », spécialement à la fin de 1989 et au début des années 90.(NdR)

 

.8  À l’été 1987, dans la ville de Lipkovatovka, Kharkov région, l’Ukraine (à cette époque encore Union soviétique) à environ 22h00 le témoin dormait d’un sommeil profond quand il a soudainement été  réveillé, ayant le sentiment d’une présence dans la chambre à coucher. Il a ouvert les yeux et vu à sa droite et près de lui une femme qui était assise. La chambre était bien éclairée par un réverbère extérieur et il a pu la voir très clairement. Le témoin a essayé de bouger, mais était complètement paralysé et il a aussi été incapable, pour une raison inconnue, de regarder directement la femme. La femme semblait avoir moins de 30 ans et avait de longs cheveux noirs ondulés. Elle avait de grands yeux brillants et portait une robe noire. Elle s’est alors approché du lit et a posé sa main sur le ventre du témoin. Il a essayé de crier mais a été incapable, puis il a tenté de frapper la femme, mais c’était inutile. Comme la femme a commencé à déplacer sa main vers le bas, le témoin a finalement été capable de crier  de tous ses poumons. Sa mère est  alors venue vers sa chambre et quand elle ouvrit la porte,  la femme avait déjà disparu à la vue.(33)

8 En Juillet 1987, un soir tard dans la ville de Lages, État de Santa Catarina, au Brésil, le principal témoin, Jaciara, se trouvait avec  quelques membres de la famille à la maison. Il était seul dans la nuit, quand les lumières de la maison ont commencé à s’allumer et s’éteindre. Une sensation étrange l’envahit et l’a envahit. Les lumières ont commencé allumer et éteindre plus en plus vite maintenant. Terrifiée, elle est restée dans son lit et entendit une voix métallique qui ressemblait à celle d’un des membres de la famille des jeunes qui n’étaient pas à la maison. Elle courut à la cuisine puis dans le grenier où elle a ouvert une fenêtre et a crié à l’aide. Plus tard cette nuit alors qu’elle dormait dans le grenier même accompagné d’un cousin, elle s’est réveillée dans un état ​​de transe et sortit de la cour et a vu un engin énorme  en forme de disque brillant de couleur argenté faisant des manœuvres au dessus des environs. Dans le même temps son cousin semblait être dans un état confus et a agi trèsétrangement. Un autre membre de la famille avait entendu des pas et des voix étranges dans la maison.
Jaciara a ensuite rencontré dans sa chambre un grand homme comme un humain, avec de longs bras, les cheveux blonds, avec visage aux traits parfaits qui, dans un ton amical dit Jaciara ne pas avoir peur et d’être calme. L’être portait un costume moulant gris métallique qui couvrait la plupart de son corps, il était extrêmement musclé et « en forme ». L’être a sourit au témoin et lui a dit qu’elle avait été contacté à plusieurs reprises auparavant. Elle a ensuite été apparemment pris dans un énorme engin en forme de cigare ‘ »vaisseau mère ») qui était occupé par de nombreux êtres semblables avec aussi des atitudes amicales .A l’intérieur de l’engin le témoin asubit plusieurs examens physiques, y compris un examen gynécologique. Des échantillons de sang, de tissus et de cheveux  ont été prélevés sur elle. A l’intérieur de l’objet, elle a remarqué qu’il semblait sans fin et il semblait y avoir pas de murs. Entre autres choses les humanoïdes ont dit à Jaciara  qu’ils venaient «cartographier»  la Terre et que leur planète d’origine était «Vénus». (34)

Des rapports de type « contacts bizarres »  se poursuivent en 1988.

8 Le 4 Février  1988, dans la ville de Necochea, Argentine, le principal témoin, Amélie G. se réveille au milieu de la nuit dans un état étrange ; « narcotisée» ou somnolant. Elle a alors vu  devant sa fenêtre deux hautes silhouettes humaines aux cheveux blonds, portant des  combinaisons argentées moulantes. Les deux entités, se promenaient dans sa cour comme s’ils cherchaient quelque chose et puis ont disparu. Le lendemain matin Amelia a été surpris de trouver une empreinte  circulaire étrange sur le sol de la cour de son voisin, M. Basilio Lichowsky. D’autres dans le voisinage ont également signalé la découverte d’étranges traces circulaire au sol, et quelques garçons qui jouaient dans le parc du stade local ont déclaré avoir trouvé une empreinte importante circulaire, qui curieusement se composait de gros champignons ou de mousse.

 

.
Amelia décrit plus en détail les hommes comme humain, avec les cheveux blonds droits, et d’environ 1,70 à 1,80 m de hauteur. Elle a également indiqué se réveiller le matin souffrant d’un  fort bourdonnement dans la tête et avait la nausée, l’horloge inexplicablement s’était arrêté à 2h15, et son chat se cachait sous le lit, apparemment effrayé par quelque chose. Amélie  a alors déclaré avoir des rêves bizarres dans lesquelles elle a été embarquée dans un ovni, dans lequel le grand blond aux cheveux comme les hommes arrivait. Vers la même époque d’autres voisins ont rapporté avoir vu des boules de feu étranges faisant des manœuvres dans  le ciel nocturne. Amelia a également rapporté avoir vu des boules de feu survolant sa maison. Plus tard, Amélie a déclaré avoir reçu des messages télépathiques des extraterrestres supposés et en voyait les images fragmentées de scènes apparemment sur d’autres planètes. Elle se souvient aussi avoir vu un énorme soleil orange. Elle a appris plus tard à nouveau par télépathie que les extraterrestres qu’elle avait été appelée,Hilarion, Nada, Kuthumi et Kortan. Elle a reçu une grande quantité d’informations à partir des extraterrestres, inclus dans cette information était que l’Amérique du Nord Nation sioux était à l’origine apportées de la planète Mars et les Tsiganes originaires du continent perdu de la Lémurie.(35)

8 L’étrangeté ne s’arrête pas à Necochea, au cours du printemps 1988, le témoin est  en séjour  à Ottawa, en Ontario, au Canada. L’un  des témoins a rapporté qu’une nuit un objet insolite  a volé dans son appartement et s’est «confrontés» à lui. L’objet était d’environ 2 pieds de diamètre (65 Cm.NdT)et fait un bruit de bourdonnement assez fort, il a volé dans un perpétuel mouvement  de gauche à droite . Peu après cet incident, il a été confronté à un être, qu’il a décrit comme ressemblant à un être « suprême  commandant militaire », athlète olympique et  scientifique de génie, tout en un. Il avait  des cheveux blancs courts et ondulés, parés autour des oreilles et le cou,  des yeux rouges, et portait ce qui semblait être unT-shirt de soie blanche presque fluorescent ou de satin  avec un short type de  « l’Armée  »  avec quatre insignes fluorescentes descendant vers la cuisse droite. Il portait aussi sur les baskets fluorescentes qui correspondaient à l’une des couleurs de l’insigne sur le short.

Le témoin a rapporté de nombreuses rencontres avec cette personne et a été apparemment emmené dans d’autres «royaumes». Il se souvient avoir vu ce qui semblait être «vaisseaux». À une autre occasion le témoin a vu ce qui semblait être 6 créatures ailées apparaissent soudainement dans le ciel et se déplaçant rapidement vers le haut dans une «triple hélice»  et après avoir effectué deux boucles soudainement ont disparu.
Plus étrange encore, le témoin affirme que à une autre occasion, il a vu ce que les juifs avaient historiquement appelée la « Arche de l’Alliance » voler dans le ciel au-dessus d’où il habitait. L’apparence de l’objet en forme de boîte d’or était de couleur ambrée. Sur les bords supérieur étaient deux créatures ailées dont les ailes lentement et sûrement se déplaçaient à l’intérieur et avec seulement le bout de leurs ailes se touchant les unes les autres. Après cet incident, il se souvient être face à l’entité aux cheveux blancs et yeux rouges. Il sourit et dit quelques mots sur l’avenir de la terre … à savoir que le réchauffement climatique va détruire la civilisation terrestre, l’atmosphère est à court d’oxygène, que des extraterrestres négatifs ont le monde sous contrôle, et il peut y avoir un holocauste nucléaire, mais avant qu’ arrive, le négatif, les intelligences se «terrent». Depuis les incidents ci-dessus, il a eu de nombreuses «rêves lucides» dans lequel il a vu les différents types d’«étrangers», travailler apparemment ensemble, vers un objectif encore inconnu. (36)

 

8 À l’été 1988 dans l’ancienne capitale de Budapest en Hongrie, un matin tôt le témoin était sur ​​le chemin du travail, il faisait encore sombre, comme il arrivait place Vörösmarty,  la première chose qu’il remarqua fut un étrange silence, pas même les oiseaux gazouillaient. Il était préoccupé et regarda autour de lui  quand soudain il vit, assis sur un banc à proximité une entité énorme de 3 mètres de haut. L’homme étrange était vêtu d’une veste grise et pantalon noir. Il s’est assis les jambes croisées et regarda le témoin. Le témoin a remarqué que « l’homme » avait de beaux yeux bleus étincelants et de longs cheveux aux épaules et d’allure mince. Le témoin se tenait à 30 mètres tremblant de peur comme l’étranger le regarda fixement. Comme il regardait plus il a réalisé que l’homme étrange n’a pas de «visage»  les yeux seuls sont distincts, son visage semblait être couverts d’un brouillard tourbillonnant sombre gris. L’entité ne s’est jamais déplacée pendant la rencontre. Finalement, le témoin s’est éloigné terrifié et ne regarda pas en arrière. (37)

8 Encore une fois, à l’été 1988, à environ 03h00 dans l’infâme Forêt des Pluies Caraïbes d’El Yunque, Porto Rico le témoin, qui participait à un voyage de survie  devait redescendre vers le site du camp tard dans la nuit quand il a vu à environ 60 mètres une grappe de lumières multicolores flottant au-dessus du sol. Soudain les lumières flottaient derrière un rocher. Il y a eut un éclair, puis un grand homme sortit de derrière le rocher.
L’homme était d’environ six pieds deux pouces de hauteur (2 mètres NdT) avec de longs cheveux blonds blanchâtres, il portait un costume blanc. A ce point le témoin se senti paralysé et ne pouvait pas bouger et il se mit à pleurer. L’entité a marché vers lui et a exigé qu’il arrête de pleurer, qu’il était en mission de paix. Il s’agenouilla alors et commença à dessiner des symboles sur le sol mou, ressemblant à un cercle avec un triangle et l’intérieur une figure humaine au sein du triangle. L’entité a marché  et disparut derrière le rocher, à ce moment le témoin a été capable de se déplacer à nouveau. (38)

8 Le 28 Novembre 1988, à environ 23h30 dans Holbury, Hampshire, Angleterre, 20 ans, Maxine Watkins était seul à pied de sa maison le long d’une avenue solitaire quand elle a remarqué les branches des arbres qui bordent la route mouvement furieux, comme si dans un vent fort. Le témoin a peur a commencé rapidement à pied de la zone. Soudain, une lumière pulsée est apparue, il semblait provenir d’un objet rond ou ovale de derrière les arbres. L’objet puis vint le témoin et a tiré un faisceau de lumière sur elle. Elle s’est retrouvée subitement dans une chambre inconnue face à un homme chauve portant une cape noire qui coule avec un col haut. L’homme tenait ses deux mains tendues et creuses en eux était un orbe avec une croix attachée. Le témoin a pu voir deux autres êtres  de chaque côté de l’homme à la cape. Elle a ensuite flotté vers  une table où ses jambes étaient serrées et elle était incapable de bouger. Les êtres ont tenté de la rassurer par télépathie, mais cela avait peu d’effet. Elle se souvient de ses ravisseurs tirant vers le bas un appareillage compliqué et en le plaçant sur ​​sa tête. La chose suivante dont elle se souvient ;elle était un tas chiffonné sur le trottoir à environ 100 mètres de l’endroit où elle a d’abord vu la lumière pulsée. Souffrant de violents maux de tête et irritation des yeux, elle a pu voir l’objet ovale brillant tournant dans le ciel et disparaître. (39)

1989, l’ancienne Union soviétique n’était plus, et les rencontres dans  l’ancienne Union ont continuée à être (mieux) connues. Le rideau de fer n’était pas la seule chose qui était tombé dans l’Est de l’Europe.

8 Mais d’abord,  au cours de 1989 un soir vers 18h30 dans cette mystique, montagne,  de haute étrangeté appelé, El Yunque, Porto Rico, une femme, 39 ans, Maria a fait savoir que son mari et un ami de Jerry tenté de réparer une proximité antenne de télévision par câble elle est restée par la voiture afin de regarder autour de la forêt et prendre des photos. Quand elle est retournée à la voiture, elle a laissé la porte ouverte alors qu’elle était assise à l’intérieur pour se reposer. Soudain apparut de nulle part un homme debout à côté de la voiture à environ 1mètre 50 d’elle. Il s’est tenu là pendant environ 30 secondes sans dire un mot. L’homme était d’environ 2 mètres d’apparence humaine, quand il a enfin parlé, il l’a fait dans un ton monocorde avec un accent américain accentué et il s’est éloigné d’une démarche raide. Il était très pâle et avait les cheveux blonds courts. Il portait une chemise hawaïenne et coloré pantalon bleu. L’inconnu s’est alors approché des hommes et à demandé un taxi pour revenir à la ville, sa voiture avait apparemment une panne. Sur le chemin du retour vers la ville, qui a pris environ 20 minutes, l’étranger n’a ni  bougé, ni parlé. Il a ensuite demandé à être laissé dans une partie isolée de la ville (Fajardo) où il ya des maisons abandonnées, il a quitté la voiture sans dire un mot et disparut rapidement dans une rue vide. Les témoins comprirent que l’étranger avait apparemment communiqué ou «parlé» avec eux en utilisant la télépathie. A aucun moment, Maria n’a entendu parler étranger. (40)

 

Citant l’immortel Charles Fort, cet étrange «procession de damnés » ne sera pas bientôt finie.

8 Le 12 avril 1989, à Perth, en Australie occidentale, à environ 00h25, une femme a été réveillée, à côté de son mari endormi. Elle entendu un son aigu. Sur le côté droit du lit une entité petite soudainement est apparue. Elle  a été décrite comme étant semi-transparente et portant une ceinture de néon lumineux vert et un anneau vert. L’entité a examiné un rangement lorsque le témoin a fait un geste brusque. L’être a touché la ceinture autour de sa taille et disparut à la vue. (41)

 

 

Maintenant c’est au tour de la Russie (et ses anciennes provinces, bien sûr!).

 

8 En mai ou en Juin 1989 près de la petite ville de Ortachala, au sud deTbilissi, en Géorgie (anciennement une province Union soviétique, pas encore indépendante à l’époque), plusieurs observations en soirée, y compris celle d’un  garçon de 9 ans Evgeniy Gigauri Nikolaevich et un ami plus âgé. Ils remarquent le vol d’un objet rond argenté, près du hameau. Lorsque l’objet s’est approché d’eux, il ressemblait à une médaille d’argent de forme ovale  qui  était semi-transparentes au centre. Ils pouvaient voir une entité humanoïde à l’intérieur. L’entité ressemblait un homme âgé portant des vêtements argentés, qui  émettait une lumière faible. L’homme était en position assise, typique d’un conducteur ou d’un chauffeur, mais visiblement il semblait ne pas  contrôler l’engin ; ses  mains immobiles étaient posées sur ses genoux ou sur certains panneaux qui n’était que faiblement visible. Aucun autre détail sur l’intérieur de l’objet ne pouvait être vu. L’objet avait environ 1,5/2 mètres de haut et volait très bas au dessus des témoins, puis se retourna lentement et a volé vers le sud des montagnes de Tbilissi. Les jeunes garçons se précipitèrent alors pour raconter à leurs parents ce qu’ils avaient vu. (42)

8 Le 19 mai 1989, dans la ville capitale de Moscou, en Russie, une femme âgée de 20, nommée «Linda» a été visitée par plusieurs êtres extraterrestres dans la nuit. Ces êtres sont soudainement apparus à l’intérieur de son appartement et l’ont réveillée. Elle a ensuite vu trois  extraterrestre dans sa chambre, deux étaient typiques « type nordique blond » un homme et une femme, et la troisième entité d’un type robotique. Les deux  nordiques étaient habillés en costumes d’argent serrés, ressemblant à des écailles de poisson. Tous deux avaient des cheveux ondulés clairs (à l’épaule pour la femme et l’homme un peu plus court). La femme portait une ceinture autour de sa taille ressemblant à une bandoulière (ceinture de munitions)  nacrée et brillante.
Elle communiquait par télépathie avec le témoin. Parmi les nombreuses choses différentes qu’elle a dites, elle a expliqué  que la « bandoulière » était en réalité un «dispositif universel», ils l’utilisent pour «dématérialiser», compresser( ?) et faire disparaitre leur robot, ou le restaurer à la matière visible. Les étrangers ont invité Linda à regarder leur vaisseau, qui planait devant la fenêtre. Elle a accepté et a vu l’engin en vol stationnaire  très proche. Elle a décrit l’engin comme ayant une forme de boomerang ou en forme d’aile avec des extrémités arrondies. Il avait une protubérance hémisphérique sur le haut au centre avec une large fenêtre recouverte d’une structure en forme de filet. Au sommet de la coupole étaient trois antennes, une verticale, et les 2 autres sur les côtés. Deux colonnes de lumière circulaire étaient projetées vers la terre de l’engin. Le « Nordic »aliens » dit à Linda qu’ils avaient amené la Terre d’une planète lointaine d’un autre système solaire. Ils étaient d’«une autre substance » et étaient plus développés. Ils l’ont mise en garde contre plusieurs dangers auxquels elle ferait face à l’avenir. Ils ont aussi dit au témoin qu’ils étaient capables de prendre des «conceptions pures, créer des gens de la 6ème course et des missionnaires. » (Peu claire  la signification NdR). Ils ont ajouté qu’elle était une « Extraterrestre », son âme incarnée dans un corps humain. L’étranger mâle dit à Linda que son nom était « Zike ». Après la conversation les étrangers  rentrèrent dans leurengin. Linda a alors remarqué que  de l’embarcation émanait un sifflement et pendant le décollage  les antennes ont été escamotées à l’intérieur.

L’embarcation s’est  légèrement inclinée puis a filé à  une vitesse incroyable rapidement pour disparaître de la vue. Apparemment Linda aurait de nouveaux contacts avec les extraterrestres même. « Zike » a dit au témoin qu’il était son tuteur pour 10 ans de plus et quand elle a eu 30 ans un autre étranger n’a pris sa place. (43)

 

 

8 Cet été (1989) dans la ville de Slobodin ,  région de Moscou, en Russie, une nuit, le témoin, Boris E. ingénieur aéronautique de profession se reposait dans sa datcha familiale en dehors de Moscou quand un soir, il a estimé que «quelque chose n’allait pas» , Qu’est-ce qui n’allait pas ? Il ne pouvait pas le préciser. Il a donc décidé de faire une promenade dans les bois et tout en faisant cela il a trouvé un « champignon », naturellement, il l’a ramassé et il entendit soudain dans son esprit une voix «  Remettez les champignons! » Surpris, il a ignoré la commande, et alors l’ordre a été répété. Il a donc décidé de remettre les champignons. Il était inquiet et se sentait comme si quelqu’un  «expérimentait» quelque dispositif sur lui. Il rentra chez lui, ne parla à personne et s’endormit. Au milieu de la nuit il se réveille soudainement et surpris, il se frotte les yeux, debout à la porte de la véranda, deux entités de  1,90m de haut,  masculines. Ils portaient des combinaisons, et étaient très musclé , bien proportionné, ils avaient environ 35 ans. Les combinaisons étaient de couleur or sans fermeture éclair ou de boucles et collaient au corps, ne laissant que le visage et les mains exposées. Un des intrus portait un écran de la taille d’une petite télévision, qui  affichait  certains symboles, analogues a des points à la fois petits et grands. D’une certaine manière, Boris est resté calme et concentré sur l’écran, tout à coup sa fonction s’est révélée très clairement, l’écran était un «traducteur». Immédiatement après, Boris entendu dans son esprit les premières questions, « Voulez-vous voyager avec nous? » Boris  a pensé à  son épouse et ses enfants, qui dormaient paisiblement dans l’autre pièce et il a demandé à l’intrus mentalement, « Peuvent-ils venir aussi ? « , à ce point les deux inconnus ont commencé à converser entre eux, à débattre si il était autorisé d’emmener les quatre membres de la famille » sans conséquences « , ils ont parlé de quelques règles interdisant une telle opération. Puis ils se regardèrent et Boris a réalisé qu’il avait compris leur conversation. Soudain, Boris se retrouve affalé sur le canapé, confus et effrayé, il se sentait comme s’il avait été jeté là par une force inconnue. Avec quelque difficulté, il se leva et retourna à la salle où les étrangers se tenaient toujours. Il a ensuite demandé aux hommes: «Si j’accepte d’aller avec vous, quand vais-je revenir? » « Après 40 ans » répondirent-ils. Il sentit une terrible douleur et a été hésitant. Il sentait l’impatience dans le cadre de l’intrus et entendu dire qu’il était désormais nécessaire de prendre « quelqu’un d’autre». Apparemment, ils avaient  à l’esprit  quelqu’un d’autre. Boris se retrouva étendu sur le canapé et a de nouveau peur. Il entendit la porte de la  véranda claquer, il voulait aller voir, mais a été incapable de se lever du canapé. Il a ensuite dormi paisiblement. La rencontre entière a duré environ 10 minutes et il semblait à Boris que les étranges «invités» été pressé. (44)

 

 

8 Revenons brièvement à Porto Rico,  au début de Juillet 1989 dans la communauté côtière de Peña Blanca, un pêcheur, Orlando Cataquet revenait de la pêche à la plage quand il a remarqué un groupe de  points de lumière blanches et brillantes planant et en tournant juste au dessus du sol à proximité. Orlando  a chassé les lumières qui se sont perdu derrière un petit arbre. Comme le témoin marchait derrière l’arbre, il rencontra deux hommes très grands debout à côté d’un rocher sur le terrain. Une tenait sa main sur sa poitrine et dit au témoin de ne pas s’approcher, tout à coup il y a eut un éclair de lumière et le témoin se sentit paralysé, incapable de bouger. Il a décrit les deux hommes comme étant très grand et identiques en apparence, à peau claire, yeux bleus et cheveux châtains aux épaules, ils étaient bien construits et fort en apparence. Ils portaient tous deux de brillantes tuniques blanches avec un col en V ouvert. Ils ont parlé au témoin et l’ont averti d’une catastrophe à venir, ils ont dit que la terre allait devenir une planète froide désolée, encore une fois. Il a alors dit qu’il voulait faire demi-tour mais a dû rester immobile. Il a ensuite senti un souffle de chaleur derrière lui et a vu un flash lumineux. Les deux hommes avaient disparu. Plus tard, à la maison, il réalisa qu’il avait perdu trois heures de temps et ne pouvait que se souvenir avoir vu un sous-marin à long élégant comme les engins qui utilisent l’énergie de l’eau pour leur  propulsion. (45)

 

 

8 Retour à l’ancienne Union soviétique, à Kohtu, comté de Harju, Estonie en Juillet de 1989, un soir une femme et sa fille adulte regardaient la télévision quand elles ont entendu un coup fort à la fenêtre. En regardant  la fenêtre elles ont vu la partie supérieure du corps d’un homme. Elles ont pensé que l’intrus  était debout sur une échelle. Les deux femmes se sont approchées de la fenêtre et  examiné plus attentivement l’homme. Il portait costume de plongeur gris foncé, qui avait une large bande blanche  courant de ​​son épaule  au bras. La haute silhouette a rapidement fuit la fenêtre  se déplaçant en diagonale. Elles ne pouvaient pas discerner quelconques traits du visage. A un moment, l’étrange entité se retourna  pour  voir les témoins et semblaient rapidement fuir la zone. (46)

8 Le 4 Juillet 1989 dans la capitale de l’Ukraine,  Kiev, deux femmes, l’une nommée Vera Ignatenko, et une jeune fille se promenaient le long d’un canal à proximité de certains bois quand elles ont vu trois hommes s’approchant sur un étrange  « bateau » argenté sur le canal. Les êtres  semblables à l’homme, portaient  de brillants costumes sans col, et avaient d’identiques visages pâles, de longs cheveux d’or, et de grands yeux radieux. Les êtres ont approché le duo et parlé dans la langue slave pure, ancienne (une langue parlée dans la défunte vieille Russie), Apparemment désireux d’emmener  les témoins avec eux pour visiter leur « planète ». Les êtres ont affirmé qu’ils ont pris une personne de la terre chaque jour. Les êtres alors marché avec les femmes vers un proche engin argenté en forme de tonneau d’artisanat avec une antenne sur le dessus. Les femmes ont tenté de s’enfuir, mais ne pouvaient pas, et de sentir une sensation de picotement, incapables de crier non plus. Les êtres apparemment décidé à ne pas prendre les femmes et les ont  libérées. Ils ont ensuite entré  dans l’objet par un escabeau. Avant de quitter les témoins, les êtres ont montré un modèle holographique du système solaire avec une dixième planète aux témoins et ont averti que les émissions électromagnétiques provenant de la terre et des signaux radio transmis dans l’espace ont attiré de nombreuses entités négatives de cultures étrangères qui arrivent sur ​​terre sans y être invité, dans le but d’exploiter la planète pour leurs propres intérêts. L’engin est parti à gauche rapidement et silencieusement. Apparemment, Ignatenko a eut de nouveaux contacts. (47)

8 Le 27 Septembre 1989 près de Tillamook, en Oregon, un après-midi autour de 16h20, alerté par sa petite-fille, qui était à  l’extérieur,  de quelque chose d’inhabituel, une femme est confrontée à un disque planant juste au-dessus du sol près de sa ferme. Peut-être 20-30 pieds de diamètre (6,5/9,5 mètres NdT), sa forme a plus tard été dessiné comme un sommet de jouets inversé et la surface décrit comme «presque transparent. » Une brillante lumière jaune blanc brillait à deux points opposés sur le fond plat. Comme la femme s’approcha à moins de 30 pieds (9 mètres NdT), une porte s’est ouverte, révélant un homme  de taille moyenne, aux cheveux blonds, peau claire et les yeux bleus, vêtue d’une combinaison d’argent. Alors qu’à une fenêtre à côté de la porte était un « Bigfoot » créature, apparemment assis et visible jusqu’à la taille. Les minutes suivantes, la femme regardait les deux entités, et a été  gagnée par l’impression que les « humains » ont tenté (sans succès) de communiquer. Puis le véhicule et les êtres  ont disparus instantanément (c’est à dire sans accélérer au-delà de la portée visuelle). La femme est un médium, et affirme avoir eu des rencontres périodiques avec les ovnis et les « Bigfoot »  au long de sa vie. (48)

8 Le même jour, le 27 Septembre 1989 mais à un moment plus tard, 23h00,dans la ville de Gyomaendrod, Hongrie un agriculteur a été labourer les champs tard dans la nuit quand il a remarqué une énorme sphère orange aplatie planant au-dessus des peupliers à proximité. L’objet a alors commencé à émettre un son de craquement et a commencé  l’approche du tracteur. Le témoin a estimé que l’objet était d’environ 100 mètres de diamètre. L’objet s’est arrêté à proximité, le moteur du tracteur a alors mal fonctionné et ne voulait plus démarrer, le témoin pouvait maintenant voir des fenêtres sur l’engin et le clignotement de rotation  de lumières bleues, jaunes et rouges sur une jante. Il a également vu ce qui semblait être une rampe ou d’une porte sur la coque de l’embarcation. À la porte, il aperçut trois entités, deux petites, chauve, portant des vêtements vert et lumineux, des bottes vertes et un grand homme qui comme une femme portant une robe rouge et des bottes. Ce qui est arrivé ensuite le témoin n’a que de vagues souvenirs. Il se souvient de voir deux entités courir au tracteur dont les feux du tracteur sont également éteints. Bientôt le témoin s’est trouvé à bord de l’objet où dans une pièce, il vit une femme couchée sur le dessus de ce qui semblait être un tube de verre.
Il s’est ensuite assis sur un très confortable « canapé ». Là, il était apparemment «interrogé» par les humanoïdes petits. A l’intérieur, il a également vu deux grands hommes barbus identiques aux humains, dont l’un semble avoir été le «commandant», les deux avaient de grands yeux. Un des hommes lui a montré une pièce de monnaie avec un emblème triangle-like et un blanc à long cou d’oiseau, il a également vu l’écriture qui lui rappelait des cunéiformes. Plus tard, la femme aux yeux grands obliques qui avait couchée d’une voix très rauque a demandé d’établir des relations sexuelles avec le témoin. Après cela, il a été vu des images de rivières, des ponts, et des pyramides, apparemment sur ​​une planète étrangère. Plus tard, il a apparemment été transportés à une base souterraine où « alien-humain hybrides » ont été présentés à lui. Il est finalement retourné à son tracteur autour de 03h00. Le témoin a été choqué de réaliser que quatre heures s’étaient écoulées. (49)

8 Retour à la capitale russe de Moscou, au début Octobre 1989, un conte étrange se dégage. Pendant le quart de nuit dans les locaux de gaz institut, l’ouvrier Victor Petrovich M. était occupé dans son atelier quand il a remarqué des gens inconnus se déplacer dans les allées intérieures de la cour de l’institut. A la même époque, deux objets en forme de cône sont apparu sur le toit plat d’un bâtiment adjacent: hauteur d’un seul, environ 1 mètre, l’autre un peu moins. Au sommet de l’objet plus grand que quelque chose tournait. Six étrangers, vêtus différemment sont apparus sur l’ objets; tous semblaient très humain et portaient des combinaisons de plongée, pas de casque. A en juger par leur comportement, ils semblaient faire des réparations. Soudain dans l’atelier du témoin deux entités petites, environ 1 mètre de hauteur ont commencé à fouiller, apparemment à la recherche de quelque chose. Leurs mouvements étaient un peu mécaniques, inanimé,  Victor a tiré la conclusion que ce sont des robots. Il a alors vu dans le petit cône objet, qui était presque transparent, une femme,  de seulement environ 30cm de hauteur. Comme Victor a approché l’objet, il entendit une voix forte venant apparemment de la femme, qui s’est identifiée comme « Binetta » Le témoin a alors crié son nom. Immédiatement, Victor, en utilisant le système téléphonique interne, a appelé quelques gardes, et fait un bref rapport de l’intrusion, mais ils sont arrivés rapidement et repartis, en disant qu’ils ne pouvaient rien voir. Pendant tout ce temps les étrangers ont continué à se préoccuper de réparer leurs appareils. Parmi ceux qui travaillaient sur l’objet était un homme âgé, qui s’est approché et Victor  a engagé la conversation. Le vieil homme était apparemment irrité et a parlé de façon moralisatrice. Il a expliqué qu’ils avaient depuis longtemps gardé un œil sur la Terre. Que les enfants les intéressaient, mais il a aussi souligné que les enfants aujourd’hui, se comportaient d’une manière terrible et en aucune manière il ne pouvait « permettent de l’emporter» dans la famille (?).Victor a aussi appris que la planète natale de l’étranger a été appelé « Z » Quand Victor a posé des questions sur leur planète d’où il venait l’entité âgée a dit qu’il faut d’abord plus  se renseigner sur la Terre avant d’aller dans l’espace. Bientôt la mémoire de Victor est devenue déformée et se rappelle avoir entendu un langage incompréhensible et aussi ce qui sonnait pour lui comme le mot « Quantum ». Soudain Victor a été envahit par une peur terrible et courut vers le quartier des gardes, plus tard à son retour les intrus étaient déjà partis. Plus tard cette nuit à son domicile de Victor a été visité par la femme connue comme «Binetta», mais cette fois elle était d’environ 2 mètres de hauteur, et portant costume d’un plongeur moulants de. Elle semblait normale sauf pour ce que Victor trouvait être une petite tête disproportionnée. Victor a averti la femme de ne faire aucun bruit depuis son sommeil et sa mère malade était dans l’autre pièce. Avant de disparaître la femme  a répété plusieurs mots, que Victor a essayé de mémoriser et de répéter quotidiennement. La femme a promis de revenir au début de Novembre. A cette époque, Victor est tombé malade et se sentait très « lourd » des symptômes bouche sèche. Sa femme et son fils ont rapporté avoir vu ce qui semblait être un écran lumineux bleus apparaissant soudain dans le plafond de la chambre à coucher à deux reprises, deux fois l’écran  s’est dissous et d’étrange « thread » comme des filaments sont devenus visibles. (50) conte compliqué, mais telle était la situation juste avant que le rideau de fer soit émietté.(NdR)

 

8 En Octobre 1989, mais cette fois près Querataro Mexique, dans la soirée, Pablo E. Hawnser roulait sur ​​le chemin de la ville de Mexico où il a vu une lumière brillante soudainement apparaître, un objet rond s’est alors précisé, descendant comme  une feuille qui tombe .Il volait au-dessus de la route à environ 200 mètres. L’objet rond, descendit vers des  arbres situés à proximité de la chaussée. A environ 150 mètres, il vit une lumière bleu métallique, lisse en forme de disque  reposant sur trois plates-formes comme les jambes. Hawnser se dirigea vers l’engin et  a approché à moins de 30 mètres, Il a été empêché de se rapprocher  plus par une sorte d’invisible « barrière magnétique. » Après un certain temps le témoin revint à son véhicule et a été surpris de voir un petit camion garé à côté de sa voiture. Il regarda autour, aucun signe de conducteur ou des occupants, il n’en trouva pas. Il a décidé de revenir à pied à l’engin et a vu une belle entité féminine marchant vers l’objet sur ​​une sorte d’escalier métallique, une porte s’ouvrit et la femme est allé à l’intérieur. Quelques instants plus tard plusieurs ouvertures sont devenus visibles sur la partie supérieure de l’engin et le témoin a vu deux hommes le regardant, il  leur fit signe, et ils lui ont tourné le dos. Il pouvait voir une lueur verdâtre provenant de l’intérieur de l’objet. Soudain, une lumière brillante s’est intensifiée, l’objet décolla et fila à une vitesse incroyable. Le témoin a signalé de nouveaux contacts. (51)

8 Nous revenons maintenant sur ​​le territoire de l’ancienne Union soviétique, cette fois, près de Kiev, en Ukraine. Le 5 Octobre 1989, à environ 23h00, deux femmes âgées, Melanya Danilovna Lapshina et MariaMikhaylovna Shamina étaient debout à l’extérieur de leurs maisons quand elles ont vu un objet en forme de globe planant dans l’air environ à 5 mètres d’elles. De l’objet émanaient  deux colonnes de lumière qui avaient 2 feux sur elle. La lumière de l’objet éclairait  une installation de stockage de proximité,  d’autres bâtiments et des arbres. L’objet en forme de globe était de couleur dorée et a soudainement commencé à descendre vers le sol. Le globe semblait avoir une coupole transparente, vitreuse sur le dessus. Deux «hommes» pouvaient être vus à l’intérieur. Les hommes étaient grands, avec des épaules larges et se tenaient de chaque côté du dôme, un troisième humanoïde  plus petit était assis et faisait fonctionner  quelque chose avec la main sur un panneau de contrôle noir. Les femmes stupéfaites  ont vu les humanoïdes  leur faire des signes, elles ont fait la même chose en réponse, en se rapprochant  de l’objet. Elles ont remarqué que les extraterrestres étaient vêtus de « scaphandres. » gris et serrés Les humanoïdes étaient très grands avec de larges dos et des épaules carrées. L’humanoïde qui était assis devant  le panneau de contrôle n’a  prêté aucune attention aux témoins et a  ses deux compagnons. Les deux grands humanoïdes ont à nouveau agité les mains vers les témoins, et l’une des femmes les a invités à descendre sur le sol, en utilisant  des gestes de la main, ils ont indiqué qu’ils ne pouvaient pas faire cela. L’événement a duré en tout environ 30 minutes. Et puis en face des deux femmes étonné le paysage entier  était enveloppé  dans une couleur pourpre-rose, qui a couvert le métier, l’ensemble  de tout le chemin vers le haut et les humanoïdes ont disparu. Le globe est alors monté, a changé de couleur de l’or et a disparu à grande vitesse. (52)

 

8 Encore une fois, en Ukraine, dans la banlieue de Bovary près de la capitale ukrainienne de Kiev, le 31 Octobre 1989, à environ 03h00, un témoin femme nommée Gospina Iva qui avait déjà vu des ovnis  faire diverses manœuvres sur la zone s’est réveillée tard dans la nuit, avec l’appréhension que quelqu’un avait fait irruption dans l’appartement. Elle a vérifié l’appartement et a trouvé sa famille endormie et tout le reste  en ordre. Elle a regardé par la fenêtre et a remarqué à sa grande surprise une petite femme portant un costume moulant noir debout à sa porte, la femme avait les cheveux longs droits blancs sur les épaules, il semble également y avoir un petit chien noir debout à côté de la femme, mais comme il faisait sombre le témoin ne pouvait pas voir d’autres détails. Sentant encore de l’appréhension, elle revint dans la salle de séjour et a tenté de dormir sur le canapé. Soudain, un grand cercle jaune lumineux est lentement entré à travers les stores de la fenêtre fermée. Trois entités, semblables à des hommes sont alors apparues debout sule tapis. Les entités portaient des combinaisons similaires aux « cosmonautes ou des robots plongeurs et avaient environ 140-150cm de hauteur. Deux d’entre eux portaient des combinaisons de plongée couleur similaire au verre dépoli, et la troisième portait un costume doré écailleux. La lumière jaune était maintenant disposée en demi-cercle au-dessus de la tête du personnage. Les entités se tenaient tranquillement sans bouger ni parler. Dans un état de panique le témoin a mentalement commandé aux entités de partir.
Immédiatement, Les entités ont disparu et le cercle jaune lumineux lentement  sortait par la fenêtre. La salle est redevenue absolument obscure. Le témoin se leva et se précipita à la fenêtre avec un certain regret que les entités l’aient  quittée et elle  leur a crié de revenir Pensant qu’elle avait perdu une chance unique dans sa vie de communiquer avec des êtres extraterrestres. Plus tard cette nuit, comme elle  tentait de dormir, elle entendit et « ressenti » une grande entité entrer dans sa chambre. Elle se sentait complètement paralysée et incapable de se déplacer et ne pouvait pas ouvrir les yeux de  peur. Encore une fois, elle a paniqué et mentalement commandé l’intrus de  la quitter. Le lendemain matin, elle a appris par des voisins qu’un objet rouge lumineux avait été vu survolant la zone. Elle a alors compris que les trois étrangers qui étaient entrés dans sa chambre était venu dans la paix et elle a regretté de ne pas les avoir contactés. (53)

8 Début novembre 1989 le matin autour de 6h05, près de Wigan, en Angleterre, un homme conduisant sur ​​l’autoroute A1 en direction de son lieu de travail. Il  était dans une grande zone de terre sans arbres quand il a été surpris de voir un énorme objet planant à environ 60 pieds (36 mètres NdT) dessus d’un champ. L’objet était métallique et  segmenté comme une grenade à main. Il avait une grande fenêtre transparente sur un côté et du côté opposé il y avait quelque chose ressemblant à une antenne radar. Par la fenêtre le témoin pouvait voir trois hommes à l’air humain qui semblait être assis à une table à parler. Le témoin partit à grande vitesse de la zone. (54)

 

 

8 Le 11 Novembre 1989, durant la journée, dans la station balnéaire de Sotchi,la région du Caucase,  Russie, une femme nommée L. Suhareva était arrivé à l’aéroport Adler situé sur la côte de la mer Noire. Elle est allée à la consigne mettre  son sac dans le casier de bagages automatiques. Là, un étrange « homme » est soudainement entré dans la salle, l’homme semblait avoir environ 25 ans, plus grand que la moyenne, solidement construit, cheveux ébouriffés et un  visage pâle et sérieux. L’inconnu regarda autour de la salle, confus, apparemment à la recherche de quelque chose. Il portait un blouson de cuir noir et des jeans. Ses mouvements lents étaient maladroits. Ils avaient l’apparence du ralenti. « L’homme » a ensuite examiné les murs de la salle, à un point de « peering » sous un banc. Il a alors remarqué une prise électrique (prise murale), il fourré ses longs et larges  doigts  dedans et a ordonné  à un homme (Ivan) qui était assis à proximité de s’écarter, en russe  très clair. Tout le monde dans la salle a été surpris par le comportement de l’étranger et lui reprocha. Il a essayé de dire quelque chose mais alors  il agita la main et sortit. Quelques minutes plus tard il revint et se penchant plus  pour regarder  la prise murale à nouveau. Il a ensuite été questionné par un autre spectateur du nom d’Edward, « qu’est-ce qu’il cherche ? » Il marmonna quelque chose sur un cadeau et une écharpe. Suhareva alors  a demandé à l’étranger s’il avait oublié son numéro de casier, ou ne l’avait pas écrit,  que peut-être qu’il cherchait dans la mauvaise zone. Avec un air ahuri de l’étranger a demandé: «Qu’est-ce écrire »? Et  a marmonné quelques autres mots incompréhensibles, Suhareva a continué lui poser des questions et a demandé de quelle ville il venait,  l’inconnu  a répondu, « de Sverdlovsk. »

Prié de dire s’il était venu en avion ou en train, il réfléchit un instant, syllabe par syllabe il a prononcé  »avion » et ensuite, soudain il a crié : «Non, je suis descendu par l’agrégat. Vous avez  une atmosphère différente ici, une forte pression, je suis tombé malade. « Les gens dans la salle  l’ont regardé avec étonnement, certains avaient peur. Mais Suhareva a conservé la maîtrise de soi et demanda à l’étranger, « Ce qui est globale? Vous voulez dire par une soucoupe volante ? « L’inconnu semblait alors se mettre en colère, en réitérant, » Non! Je suis descendu par agrégat! « Puis il se pencha sur l’épaule d’Edward et  a demandé la prise murale, en disant qu’il avait besoin de« recharger ». L’inconnu  s’est alors assis sur le banc en face de la sortie. Puis il a agrippé la fenêtre avec sa main droite et coincé son doigt du milieu dans la prise (!). Il a commencé à trembler, son visage s’est couvert  d’étranges taches bleues. 10-15 secondes plus tard, il a ôté la main de la prise et vigoureusement secoué la tête. Les taches bleues ont disparu. L’inconnu s’est alors levé et a marché vers la porte, en disant: «C’est tout, je me souviens maintenant! » Il parlait maintenant d’un ton de voix normale. Lorsque l’étranger est sorti de la salle, deux des hommes dans la salle,(Edward & Ivan) ont connu de graves maux de tête et ont demandé qui était l’étranger. Suhareva était convaincue qu’il était extraterrestre. (55)

Qui était ce personnage (voyageur du temps?), Il est très clair qu’il ya eu quelques événements très étranges et des rencontres dans toute l’Union soviétique, l’année où le mur de Berlin est tombé.  En fait l’incident ci-dessus est à l’époque  exacte de sa destruction (Les Berlinois de l’Est ont  été autorisés à se promener à travers les points de contrôle  le 10 Novembre ,1989 NdR).

8 Milieu de Novembre 1989 dans la ville de Novgorod, en Russie, un témoin, 23 ans, Tatiana dormait vers 23h00, quand, soudain, elle s’est réveillée a vu la lumière au plafond éclairée et a immédiatement eu l’impression qu’il y avait quelqu’un d’autre dans la chambre à coucher avec elle. Elle ouvrit les yeux et a été étonnée, au bord de son lit était assis un «jeune homme». Il était très grand,  autour de 2 mètres. Il semblait avoir environ 25-26 ans. Le visage de l’homme était anormalement beau, très  gentil en apparence, avec la peau d’une teinte inhabituelle de pêche. Il avait aussi un front haut et radieux des  yeux bleus, ses sourcils forment un arc , son nez droit .Il avait les cheveux courts brun clair, bien peignés. L’homme portait un costume d’un tissu léger brillant sans aucun bouton ni fixations. Sa poitrine était large. Et son corps athlétique fort était visible sous son costume. Il était assis à demi tourné, regardant Tatiana. Elle ne sentait pas la peur ou l’alarme et regarda l’étranger pendant environ 10 minutes. Elle s’est même déplacée un peu pour obtenir un meilleur regard sur l’intrus. Elle sentait de bonnes «vibrations» émanant de l’étranger. Elle s’est ensuite apparemment endormie et autour de 05h00 a été réveillée par sa mère qui lui a demandé pourquoi elle avait allumé la lumière au plafond. Tatiana a remarqué que peu de temps après l’incident, un rhume de cerveau qui était persistant avait complètement disparu. (Elle aurait une autre rencontre avec un humanoïde différent en avril 1990). (56)

 

8Le 20 Novembre 1989 près de Norwich, en Angleterre, une femme anonyme a téléphoné à la RAF Wattisham dans le Suffolk dans un état ​​de détresse pour décrire une rencontre qu’elle avait  faite la nuit précédente. La femme dit à l’opérateur de la base que l’incident est survenu alors qu’elle promenait son chien sur un terrain de sport près de chez elle vers 22h00. Elle a été approché par un homme avec un «accent de type scandinave » qui était vêtu d’un vêtement léger brun comme une combinaison de vol. L’homme lui demanda si elle était au courant des histoires sur de grandes zones circulaires aplaties apparaissant dans les champs de blé, puis a poursuivi en expliquant qu’il était d’une autre planète semblable à la Terre, et que les cercles ont été causés par d’autres comme lui qui avait rendu  visite à la Terre. L’homme a déclaré que le but de leur visite était sympa mais on leur a dit de ne pas avoir de contact avec les humains, de peur qu’ils soient considérés comme une menace. La femme a dit qu’elle était « complètement terrifiée » et après environ 10 minutes l’homme l’a quittée. Comme elle  courait à la maison elle a entendu un « bruit bourdonnant » derrière elle et se retourna pour voir un grand objet sphérique lumineux orange-blanc  s’élevant verticalement derrière les arbres. (57)

8 À la fin Décembre 1989, dans le quartier de Queens, New York, à environ 01h00, un homme, Eddie Sosa (impliqué dans d’autres rencontres) qui avaient  la maladie de Hodgkin  est soudainement réveillé au milieu de la nuit, complètement incapable de bouger. Cinq grandes entités comme des humains se sont alors matérialisées dans la chambre. Ils ont été décrits comme blond aux yeux bleus et portant  des robes blanches comme des tuniques. Ils sourirent au témoin et ensuite  ont inséré plusieurs instruments comme des aiguilles dans sa zone inférieure de l’abdomen. Sosa, apparemment  a tout oublié, mais finalement s’est réveillé  lendemain matin  avec une «très bonne impression». Le lendemain, il a visité son médecin  qui a dit que le cancer était en quelque sorte en rémission totale. (58)

Dans  la revue suivante, nous allons examiner des rencontres similaires durant la décennie  90. Les blonds et leurs parents étaient toujours là et ne vont pas n’importe où.(NdR)

THE PRE-ARNOLD CORNER

Pendant la période  soi-disant pré-Arnold, quand l’ufologie était encore à ses balbutiements et les enlèvements, les gris n’étaient pas encore le thème principal, il ya toujours eu des rencontres avec les blonds et leurs proches. « 

: Pendant la guerre civile russe de l’année 1920, quelque part dans la péninsule de Crimée, en Ukraine (une province soviétique de l’époque), un groupe de l’Armée Rouge  se déplaçait le long d’une route dans les montagnes escarpées de la péninsule. Il y avait un total de cinq soldats dont une femme. Ils se déplaçaient dans un camion,  étaient armés de fusils et de pistolets « Maksim«  machine. Soudain ils ont remarqué une zone éclairée sur le côté de la route, puis se sont arrêté au bord de la route, préparé leurs armes et ont commencé à vérifier la zone. Ils sont rapidement tombé sur un étrange objet en forme de dôme sur le terrain et plusieurs grandes entités  marchant près de l’objet. Les entités ont été décrites comme vêtue d’une sorte de costume blindé, ressemblant  à une cote de maille.Ces entités avaient  d’environ 2 mètres de haut, ou peut-être plus grand. Pensant qu’il s’agissait des ennemis étrangers, le groupe était prêt  à faire feu sur les étrangers avec leurs mitrailleuses Maxim, mais ont été soudainement été aveuglé par un flash lumineux  renversé et ont  perdu conscience. Quand ils ont retrouvé leur  sens, l’objet et les figures étranges avaient disparu. (59)

: Un après-midi en Juin de 1923 près du mont Erie, dans l’Illinois, Norman Massie, 10 ans était sorti pour prendre son cheval dans un pâturage. Comme il a mené son cheval à travers la grille, il a remarqué un objet avec des lumières tout autour de lui à proximité. Il marchait d’un rayon de 50 pieds (15 mètres NdT) de l’objet et cinq hommes à bord. Il a décrit les hommes d’ environ 4 mètres de haut avec des cheveux blonds. Comme il s’approchait, il pouvait les entendre parler. Un des hommes assis sur une chaise, et les autres l’appelaient le « commandant ».
Les autres hommes faisaient des voyages aller retour dans l’objet. Massie, a entendu l’un des hommes dire au commandant que les «réparations avaient été faites. ‘L’objet a été décrit comme métallique et debout sur trois pattes. Il avait un dôme sur le dessus avec des trous sur lui. Le haut de l’objet ressemblait à du verre fondu. L’objet alors se leva, et plana, les jambes du trépied télescopique sont rentrées dans le ventre de l’engin, qui alla droit vers le haut puis fila vers l’ouest à une vitesse élevée. (60)

En Juillet ou Août ou de 1940 un après-midi Jutland Central, (pas plus  de détails fournis),  Danemark, un garçon de 15 ans marchait dans les pâturages où il a rencontré trois personnes portant  un costume verdâtre foncé, brillant, couvrant tous mais  pas le visage , qui était recouvert d’un matériau transparent. Deux « saucisses » dans des tubes  des épaules, jusqu’aux pieds. Il n’y avait pas de boutons ou de poches.  30 mètres plus loin, les hommes ont quitté le chemin. D’une colline le garçon pouvait les voir approcher d’un objet en forme de coupole brillant, posé sur le sol 200 mètres plus loin, de la taille d’un avion. Quand ils l’ont atteint ils ont disparut bien qu’aucune porte ne soit visible. Puis l’objet est monté verticalement sur ​​une courte distance et a tiré à une vitesse énorme, disparaissant en quelques secondes. (61)

 

 

THE FRINGE

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Y a-t-il des hybrides comme on les appelle, qui vivent parmi les humains ? Sont-ils l’avant-garde de la course à l’avenir, hériteront-ils de la terre après le règne de l’homo sapiens? Dans certains coins sombres cela est chuchoté. (NdR)

En 1980, dans une propriété juste en dehors de Gisborne, North Island, Nouvelle-Zélande, un homme et sa femme marchaient le long d’une route de campagne un après-midi, revenant d’un magasin où ils avaient acheté des glaces. Il semble n’y avoir pas de voitures ou de personnes sur cette route. Soudain devant eux à une distance de 200 mètres une «famille», deux adultes et deux enfants. Ils marchaient vers eux sur le même côté de la route. La première chose étrange que les témoins ont noté est que le groupe marchait presque en courant, un timing parfait dans leur marche et dans les mouvements du corps.Ils regardaient droit devant eux vers les témoins. Ils avaient un comportement très étrange pour une famille, marchant comme des militaire et parfaitement synchro.
Puis les témoins  ont remarqué leur robe, tous avaient un ensemble mixte de vêtements issus de cultures différentes. L’homme le plus âgé avait un châle Sud-Américain  qui semblait  « péruvien » des chaussures et un chapeau étrange, comme un bouchon de cachemire. Ce fut la façon dont ils étaient tous habillés, vêtu d’un ensemble hétéroclite de vêtements du monde entier. Il semblait qu’ils n’avaient aucune idée de l’habillement humain. Maintenant, ils étaient seulement 30 mètres en face des témoins toujours en une ligne parfaite. Tous retiennent leur regard, ils n’ont jamais posé leurs yeux sur les  témoins. Leur peau était d’olive et leurs yeux étaient bleu, bleu foncé. Leurs pupilles étaient comme des fentes, les iris comme des yeux de chat mais horizontaux. Leurs cheveux étaient sombres et l’âge des enfants étaient autour de 10 ans pour le garçon et de  13 ans pour la fillette, les adultes peut-être entre 20 et 30 ans. L’épouse du témoin à ce moment serrait son poignet si fort que c’était à lui couper la circulation. La famille étrange s’est  déplacée vers le centre de la route et a continué à marcher vers eux, mais jamais n’a  dévié de son rythme, ou de leur démarche inhabituelle avec un mouvement qui était très inhabituel. Comme ils étaient juste à côté des témoins, seulement 2 mètres sur leur gauche, ils se regardaient entre eux sans tourner la tête ou à changer le comportement  étrange de leur corps. Personne ne parlait, pas un mot. L’épouse de l’homme était dans la peur,  traînant et  accélérant son rythme. Le témoin n’avait pas peur et il savait qu’ils voulaient en quelque sorte  de «l’aide». Il  le pensait quand il se retourna pour les regarder. Ils étaient 10 mètres de lui marchant en formation parfaite le dos aux témoins. Puis ils se sont tous tourné exactement au même moment, le demi tour était mécanique et parfaitement synchro. Ils se tenaient là à regarder les témoins, le couple ne pouvait pas croire ce qui se passait. L’homme reçu  de fortes pensées ; ils étaient en difficulté. Soudain sa femme a commencé à le tirer plus loin sur la route et seulement 10 secondes  se sont écoulées quand il se retourna de nouveau et ils n’étaient plus là. Regardant les champs alentours autant que l’œil pouvait voir, il n’y avait pas de cachette possible. (62)

 

Toute information ou des questions s’il vous plaît contacter l’auteur Albert Rosales S à l’adresse:

Garuda79@att.net                          ou

alberthumanoid@gmail.com

 

Bibliographie et références.

 

 

  1. http://www.unexplained-mysteries.com/forum/index.php?showtopic=174915
  2. http://ufosnw.com/sighting_reports/2010/newbergor10282010/newbergor10282010.htm
  3. http://www.alien-ufos.com/personal-ufo-alien-experiences-alien-dreams/
  4. Personal communication from witness who requested anonymity.
  5. MUFON CMS
  6. VisionOvni,Argentina
  7. Direct communication from the witness
  8. NUFORC
  9. Personal communication from the witness, also phone conversation.
  10. Evidencia OVNI # 20
  11.  Geipan Archives
  12.  Liliana Flotta & Eduardo L Grosso, Argentina
  13.  Linda Moulton Howe, Glimpses of Other Realities, Volume I
  14.  Cynthia Hind, Phenomenon 40 years of Flying Saucers
  15.  Revista Brasileira de Ufologia (Translation Albert S Rosales)
  16.  Revista Brasileira de Ufologia (Translation Albert S Rosales)
  17. Alexey K. Priyma, “XX Century Chronicle of Unexplained Mysteries” Moscow 1998
  18.  Brad Mildern, Australia
  19.  X-Libri UFO Russia, quoting “Interesting Newspaper” Kiev Ukraine # 6                                                                                     
  20.  UFO Nachrichten 287, July 1984, Project Becassine
  21.  Hachiro Kubota, FSR Vol. 31 # 1
  22.  Painel Ovni, Brazil
  23.  Peter Hough and Jenny Randles, “Mysteries of the Mercy Valley”
  24.  Phillip Imbrogno & Marianne Horrigan, “Contacts of the 5th kind”
  25.  Jacques Vallee, UFO Chronicles of the Soviet Union
  26.  Kazimierz Bzowski, Chairman OSSA Club
  27.  Marisol and Jose Antonio Roldan, Revista Enigmas # 146
  28.  Robert Robe Regional Catalogue, Groupe 5255
  29.  UFO Sightings in New Mexico & the World
  30.  Revista SIGNOS, Cuba 2002
  31.  Panamanian Paranormal Forum
  32.  Lice Moreno, Spain
  33.  Vladimir V. Rubtsov PhD, Mufon Symposium Proceedings 1994
  34.  CPB UFO Brazil
  35.  Guillermo Daniel Gimenez, Necochea Argentina
  36.  Personal communication from witness
  37.   Imre Bajka, Kriston Endre RYUFOR Foundation Hungary
  38.  Jorge Martin, Enigma # 52 & 53
  39.  Carl Nagaitis and Philip Mantle “Without Consent”
  40.  UFO PR Vol. # 1 # 1
  41.  Keith Basterfield, Australia
  42. Vadim A. Chernobrov, “Chronicles of UFO Visits” Moscow 2003
  43.  Nikolay Nepomnyaszhiy “Book of Mysteries # 4” Moscow 1993
  44. 44.  http://ufo.metrocom.ru/book3/hanco3/ajaja.htm
  45. Jorge Martin, Jaime Franco, Enigma # 28
  46.  Erkki Alo Kirde, Igor Volke, Estonian UFO Network
  47.     Timothy Good, UFO Report 1991
  48.  Gene Elliot Mufon Journal # 264, April 1990
  49. Kriston Endre RYUFOR Foundation Hungary
  50. UFOZONE Russia
  51. Yohanon Diaz Vargas, UFO Terra Clubs Mexico
  52. Mark Milkhiker, in “Rabochaya Gazeta” Moscow February 25 1990
  53. UFO Ukraine, Interesting Newspaper D-8 block, Kiev # 8, 1999
  54.  Tony Dodd, UFO Magazine Vol. 11 # 3               
  55.  Letter to several Ukrainian and Russian UFO Magazines and Newspaper, 1990
  56. Gennady Ivanovich Kizilov & Galina Sergeevna Soboleva, Novgorod, Russia
  57.  Sarah Knapton in: The Telegraph—London England UK                    
  58.  Personal details provided by the witness to the author
  59. Anton Anfalov, quoting “UFO Liaisons of the Universe”, Lugansk, Ukraine
  60. Len Wells, Evansville Courier            
  61. SUFOI Newsletter 1975
  1. 62.   Brian Vike, Director HBCC UFO Research, Hbccufo@telus.net

 

NEXT JOURNAL WILL CONTAIN PART 4 OF “Encounters with the Blond and their kin” COVERING THE 90’s DECADE.

               

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :