JOURNAL OF HUMANOID STUDIES

Nous avons décidé de traduire et de poster une version française du travail d’Albert Rosalès; Journal of humanoïds studies.

Vous pouvez retrouver tous les travaux d’Albert sur son site;  http://www.ufoinfo.com/

Le vol N°2 Première partie.

JOURNAL OF HUMANOID STUDIES VOL. 2 Nr. 1

Texte français

JANUARY 10 2010

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++

HUMANOÏDE = un adjectif qui signifie
AYANT forme humaine ou  LES CARACTERISTIQUES.
VOIR ou être en contact avec une entité d’origine inconnue, ETANT LIEE A UN OVNI OU NON.

TYPES DE CLASSIFICATIONS CE3:

TYPE A: Lorsqu’une l’entité ou humanoïde EST VU l’intérieur ou sur le HAUT D’
UN OBJET OU vaisseau non identifié.

TYPE B: Quand une entité OU humanoïde est vue entrer ou sortir d’un OVNI.

TYPE C: Quand une entité ou humanoïde est vu  à proximité IMMÉDIATE D’UN OVNI.

TYPE D: une entité ou humanoïde est vu dans la même région où des observations d’ ovnis ou objets inconnus ont été rapportés.

TYPE E: Quand une entité OU humanoïde est vu seule sans activité d’OVNI CONNEXE, Exemple: CHAMBRE DE VISITE.

TYPE F: Quand il ya un CONTACT « psychique » entre des entités ou des humanoïdes, mais l’entité ou l’humanoïde n’est pas nécessairement perçu.

TYPE G: quand il ya un contact direct ou interaction entre un ou plusieurs témoins avec un humanoïde,  contre la volonté du témoin  A LA SUITE D’UN ENLÈVEMENT forcé ou à un contact volontaire.

TYPE H: Quand il ya un rapport d’accident allégué OU D’ATTERRISSAGE FORCE D’UN OVNI  découverte de ses occupants. OU QUAND UNE ENTITÉ  « animale » est capturée ou tuée PAR soit un témoin ou du personnel militaire.

TYPE X: Un événement avec de nombreux composants des ingrédients de haute étrangeté, si bizarre dans la nature qu’il a besoin d’une catégorie à part entière et il n’est pas nécessaire qu’il comprenne la présence  d’une entité ou un humanoïde.

Figure 1. Long haired Venusian type.

 

Rencontres avec les « blonds » et assimilés, PARTIE 2, et le « log » cas présent, la section préArnold et bien sûr « The Fringe ».(« la frange »)

Après  une brève pause, la revue est de retour avec une mise à jour des exposés de cas et le long développement de la deuxième partie attendue ; « Les Blonds et de leurs proches ».

Registre des cas actuels.

Vers la mi-journée en Janvier 2010, le témoin travaillait sur ​​une propriété de Willis, dans le Queensland, en Australie, quand il a vu ce qu’il pourrait décrire seulement comme «un autre soleil dans le ciel ». Mais ce soleil semble se déplacer lentement vers lui. Comme le soleil se rapproche de lui il  change de couleur, devient rouge. Comme l’objet est encore plus près, il peut voir que c’était une belle sphère rouge. Très rapidement, il vint vers lui et  plane jusqu’à un arrêt brusque à côté du témoin. Il avait environ la taille d’une maison. Il n’avait pas de feux ou de soudures, juste une sphère parfaite d’un beau rouge.
Il  sentait un grand calme venir sur lui comme jamais auparavant. Un côté de la sphère a commencé à se transformer en ce qu’il peut décrire comme une porte arrondie qui est descendue au sol. A ce moment il a commencé à ressentir des vertiges et ce qui s’est passé à côté de lui l’a surpris. Deux hommes sont sortis en passant  la porte ronde et  se sont dirigé vers lui. Sa première pensée a été, c’est un avion expérimental du gouvernement parce qu’ils  portaient un uniforme bleu comme celui l’armée de l’air. Cependant, comme ils avançaient un peu plus, il pouvait voir qu’il y avait quelque chose de pas tout à fait »normal » . Premièrement, ils étaient très grands (environ 7 pieds de haut)(2,10 mètres NdT). Et leurs uniformes étaient très serrés, comme si c’était une partie de leur peau. L’un avait les cheveux blonds courts et l’autre les cheveux courts brun clair.  Leurs visages étaient «soignés». Ils avaient les yeux bleus lumineux et un sourire chaleureux. Puis l’un d’eux lui dit: « n’ayez pas peur, s’il vous plaît  de nous suivre ».( demande à l’ ancienne norme). Il n’est pas sûr que l’un des hommes parla puisque leurs lèvres ne  remuaient pas,  comme si le témoin avait «entendu» la demande.
A ce moment le témoin su qu’ils n’étaient pas humains. Malgré cela, il les suivit par la porte ronde. La porte était comme un ascenseur qui les éleva vers le haut dans la sphère. A l’intérieur de la sphère ils arrivèrent dans une salle était éclairée et la lumière semblait venir de derrière les murs. Les murs de verre semblait brûlés, il ne pouvait pas voir à travers. Il y avait une légère odeur de la pluie dans l’air, l’odeur que vous obtenez quand tombe la première pluie sur le béton chaud. Le sol  également semblait comme le verre brûlé.
Il y avait plusieurs humanoïdes dans la salle, à la fois mâle et femelle portant tous les mêmes équipements. Les femmes avaient les cheveux très longs et un regard incroyablement attractif. Il y avait deux debout devant un panneau à l’autre bout de la pièce, le panneau lui a semblé être moulé dans une partie du mur et  dessus il y avait quelques petites lumières brillantes. Il yen avait trois de plus vers la droite de la salle d’étude où se trouvait ce qui semblait être des cartes du ciel  projetées à travers la paroi de verre. Il y avait aussi deux autres humanoïdes debout à la gauche de la salle, en face des autres comme si elles avaient une conversation, mais sans  parler (télépathie).Ils semblaient tous  a  peu près comme les gens normaux, ils étaient un peu plus grand que la plupart des gens ne serait mais  pas énorme. Ils pouvaient tous passer pour des humains s’ils le souhaitaient.

Il a ensuite été accueilli par une femme qui tenait un uniforme identique aux autres  sur les bras. Elle a demandé au témoin très poliment d’enlever ses vêtements et de mettre l’uniforme. Normalement, le témoin était une personne très réservée, mais pour une raison quelconque, il se sentait si calme et si influençable qu’il aurait fait presque n’importe quoi. C’était comme s’il était sous l’influence d’ ​​une drogue merveilleuse et chaque fois il faisait  ce qu’il lui était demandé, il aurait même  donné plus de lui. Un des hommes l’a  aidé à passer l’uniforme. C’était la chose la plus étrange qu’il ait jamais porté. C’était un ensemble d’une pièce qui allait des orteils au sommet de son cou avec une couture sur le côté comme une bande magnétique. Il ne pouvait décrire le matériel que comme de la «poudre de talc», etc. Une fois dans l’uniforme il épousa  la taille de son corps parfaitement. La chose étonnante au sujet de l’uniforme était qu’il  protégeait automatiquement les parties faibles du corps. Le mâle a démontré ce point en demandant au témoin de déplacer son cou d’un côté , de  l’autre,  il pouvait  le faire facilement, il a ensuite tourné  bien a fond la tête d’un côté et instantanément la matière autour de son cou se raidit et a empêché les  mouvements de la tête. Bientôt ce qui ressemblait à une banquette moulée est sorti de la paroi de verre à côté de lui et l’humanoïde femelle qui lui avait donné l’uniforme s’est approché de lui et lui a demandé de s’asseoir à côté d’elle. Il se souvient d’avoir  dit quelque chose  du style « Qui êtes-vous? Que voulez-vous? »
L’humanoïde « femelle » a dit que son nom était « Lisa » (bien qu’il doute que ce soit son vrai nom (moi aussi)(NdR). Et puis elle a dit au témoin qu’ils n’étaient pas de cette planète qu’ils venaient de ce que nous appellerions une autre galaxie que la race humaine avait encore à découvrir. Et comme la terre  leur planète était la troisième à partir de leur soleil. En gros, elle dit qu’ils étaient des gens faisant la « récolte » sur notre planète pour coloniser d’autres planètes comme la Terre. Les gens étant choisis au hasard.

Le témoin a ensuite été (télépathie) invité à travailler sur la colonisation de nouvelles planètes. Elle a dit qu’à l’heure actuelle, ils avaient découvert des planètes habitables au rythme, environ de 20 par jour (notre temps). Cependant, il y a plusieurs milliers d’autres qui ne sont pas prêtes pour être  peuplées, pour le moment. Les autres planètes sont dans ce qu’ils appellent une «phase transitoire». La femme étrangère a alors raconté l’histoire suivante:

« Il ya plusieurs années de votre temps, la terre était une planète comme Mercure qui  était pleine de vie. Comme  mercure approchait de votre soleil, elle est devenue inhabitable, et Vénus fut  transformée pour devenir la nouvelle Terre. Alors que Vénus s’est approchée du Soleil elle est aussi devenue inhabitable, et la planète que vous identifiez comme  la « maison » maintenant, la Terre, accueillit la vie. Et quand la Terre dans le futur approchera   aussi près du Soleil elle entrera dans une phase inhabitable, ressemblant ainsi à Vénus et Mercure. Bien que dans cette phase Mars commencera lentement son nouveau voyage plus proche de votre soleil, elle entrera dans une zone habitable et  commencera à  accueillir  la vie, comme la Terre par le passé. Jupiter la géante gazeuse va lentement se structurer en un solide noyau dur et devenir le nouveau Mars. Ce sera alors la nouvelle Terre (et ainsi de suite). Il s’agit d’un processus naturel qui se passe partout dans l’univers. Comprendre ce processus nous permet de découvrir des planètes de manière efficace pour recevoir  une nouvelle vie.
Toutefois avant d’accepter notre invitation, nous devons vous avertir que la planète où nous vous envoyons sera pratiquement à nu. Mais vous ne serez pas seul. Vous serez unis avec d’autres personnes de la terre et d’autres planètes de l’univers autour de qui seront placé là avec vous pour se reproduire et vivre le reste de votre vie naturelle. En outre, vous serez en communication constante avec nous, nous fourniront des outils limités pour vous aider à préparer la planète pour vos enfants et les générations futures. Vous n’aurez pas accès au confort de la maison comme vous le connaissez. Nous devons aussi mettre en garde que vous pensiez à vos proches sur la planète Terre, qui ne pourront pas vous rejoindre. Malheureusement, le dilemme

est, que si vous acceptez notre invitation, de retour sur Terre, vous pouvez être considéré comme une personne disparue et cela est très troublant pour les proches. Pour cette raison nous vous donnons le choix de nous aider ou de rester sur Terre. Si vous choisissez de rester sur Terre aujourd’hui, vous n’aurez aucun souvenir d’être ici avec nous, cette réunion, ce vaisseau, tout ce que vous voyez ici cessera d’exister dans votre cerveau.  »
Le témoin a alors dit qu’il fallait du temps pour réfléchir à cela. Elle lui a dit qu’il avait un jour, et pendant ce temps ils continueraient la collecte de «terriens» . Ils ont emmené le témoin dans un autre secteur du vaisseau. Le témoin a décidé de retourner à terre à cause de la famille. Il a changé de nouveau dans ses vêtements et puis tout debout le sol autour de lui a lentement commencé à ramollir, comme il a été moulage autour de son corps et il s’enfonçait en elle. Il a continué à glisser  jusqu’à ce que sa tête soit  à hauteur du plancher, un humanoïde de sexe masculin se pencha et agita un appareil qui ressemblait à un rasoir électrique dessus de sa tête. La chose suivante qu’il se souvienne, il était  de nouveau debout dans la boue, exactement là où il était quand il a vu la sphère. Mais quelque chose n’allait pas. Il ne pouvait se souvenir de tout pour une raison quelconque l ‘«esprit gomme » ne fonctionnait pas. Cela l’a vraiment effrayé parce qu’il pensait que maintenant ils allaient revenir pour lui et il ne pourrait revoir sa famille. Puis le souvenir suivant , il était sur une sorte de civière. Il était nu et la civière était chaude. Trois humanoïdes l’ont  déplacé vers le bas dans une sorte de couloir. Le couloir  ressemblait aux parais du vaisseau faites à partir de verre sombre et la civière semblait être moulée dans le côté gauche du couloir. Il ne pouvait pas bouger ses bras  ses jambes et il s’est senti comme ils étaient retenus en quelque sorte, mais il n’y avait pas de sangles. Ils  l’ont conduit dans une pièce de forme ovale. La civière ensuite s’est transformée en siège et il se trouva en position assise. L’humanoïde  « Lisa » entra dans la pièce portant ses vêtements de travail. Il a immédiatement obtenu d’en changer, et comme il le faisait, elle a expliqué qu’ils ne pouvaient en toute sécurité effacer sa mémoire. Elle a dit que ce qui s’est passé avec certains humains et qu’ils ne savaient pas pourquoi. Elle a ajouté qu’en raison de cela, ils aimeraient périodiquement venir l’étudier dans l’espoir de résoudre ce dilemme. Elle a ajouté, « Pour l’instant nous allons vous ramener sur Terre, et avec votre

permission, nous voudrions organiser des tests de nouveau avec vous dans le futur, nous pouvons vous garantir que vous ne serez pas lésés au cours de ces tests et en retour, nous vous récompenserons avec des voyages à travers les galaxies et d’autres planètes. Le témoin ne précise pas s’il acceptait  le ‘deal’, mais a déclaré qu’il a seulement libéré une petite quantité d’informations en référence à son expérience. (1)

Au mois de mai de l’année 2010 dans le domaine de Huasco, Alto deCarmen, Zona Norte (nord du Chili) Chili, le détachement de la police locale(carabiniers) a reçu la visite d’un vieux paysan qui ont déclaré avoir été contacté par d’étranges «êtres» (non décrit « qui était descendu sur ses terres dans un étrange  «artefact». Une autre habitante Mme Serena Miranda a vu plusieurs « petits hommes avec des bras courts, des jambes et le cou » à pied le long d’un champ près de son domicile en milieu rural isolé. (2)

Une nuit de mai 2010, le témoin, Charlène, et son petit ami Ben, sont dans une maison de Stockwell, Londres, Angleterre.  Comme elle décide d’aller  dormir, elle entend soudain un étrange bourdonnement, semblable à celui d’un diapason. Cela  accompagné par une  pression et une sensation de picotement à l’arrière de la tête. Elle  tente de l’ignorer et elle monte se coucher. (Ben dort à droite de Charlène) Dans la chambre du côté de Ben elle remarque soudain un couple d’ombres étranges, semblable à des personnages. Ils avaient environ 4 pieds de haut (1,20 mètre. NdT) et se déplaçaient autour de la chambre assez rapidement dans un mouvement de glissement. Ils avaient une forme humanoïde, mais  pas exactement celle d’un homme. Un des personnages s’est déplacé du pied du lit vers la porte, et à semblé passer au travers. Puis un autre (ou le même) est revenu dans la chambre et se tenait près du lit à côté de Ben.
Charlène regardait le personnage. A ce moment elle a réalisé qu’elle ne pouvait pas bouger. Sa main gauche était posée sur Ben. Soudain, elle sentit une petite main saisir la sienne qui l’éloigna de Ben. La main était comme celle d’un enfant, mais avec une peau moins douce. A  ce moment, très  troublée elle a commencé à essayer de « secouer » la paralysie. Elle a agité les doigts et les orteils. Ben senti ce mouvement et il s’est réveillé. Il a aidé Charlène sortir de la paralysie. Quand elle a regardé autour de la pièce les êtres n’étaient plus là. Elle est restée immobile quelque temps et dit à Ben de ce qu’elle venait de voir et sentir. Il a dit que, bien qu’il ne voie rien, il sentait qu’il y avait une sorte de présence dans la pièce. (3)

Aussi une nuit de mai 2010 dans le village de Thirsk, Birmingham, en Angleterre, le témoin (apparemment impliqué dans d’autres rencontres) se réveille dans la nuit « un peu comme d’habitude ».  Une fois de plus il constate qu’il ne peut pas bouger. Il  lévite alors à la verticale du lit et  glisse dans  la pièce « en flottant ». Comme il passe au dessus du pied du lit, il  voit une ombre courte  en dessous de lui. Il ne peut pas distinguer les détails de cet être, qui semble juste  le surveiller durant son déplacement. Il a flotté vers  la fenêtre ouverte. Les pieds les premiers   puis  les jambes jusqu’aux genoux, sont sorti. À ce moment tout devient noir. Il s’est alors retrouvé au  lit. Il lui semblait qu’il   était allé quelque part, mais il ne se rappelait en rien du lieu. (4)

Une nuit, de fin Juin 2010 dans la petite ville de Oma, Mississippi, dans un endroit appelé localement « le camp » ; une maison bâtie il y a plus de 115 ans, et située le long de la rivière des Perles les parents du témoin étaient endormis dans une chambre donnant sur  le couloir. Le témoin  était couché en bas dans la « chambre des enfants ». Il avait ses écouteurs sur les oreilles, et écoutait  de la musique sur  son iPod. La pièce était sombre. La lumière de la cuisine était allumée, la porte ouverte au pied du lit faisait face à celle de la cuisine. Il voyait donc dans le couloir qui était partiellement éclairé.

Figure 2. Similaires êtres lumineux.

En écoutant sa musique, il a soudainement vu une forme blanche d’environ six pieds de haut (1,80 mètre NdT) passer devant la porte. Il a pensé que c’était bizarre, sachant que tout le monde dormait. Il a d’abord pensé  que quelqu’un s’était introduit dans la maison, et qu’il ne l’avait pas entendu à cause de  la musique. Cela lui faisait peur, il a rapidement enlevé ses écouteurs. Il prêta l’oreille, il n’entendait rien.Il était assis  aussi immobile que possible.  Il a revu la forme blanche. Elle passait de la même façon, d’un mouvement presque répétitif. Il a décidé qu’il fallait voir ce que c’était, sur la  pointe des pieds, il est allé  vers la porte, en  regardant autour de lui n’a rien vu. Il a également fouillé le reste de la maison, mais n’a rien trouvé. (5)

Une nuit, vers la fin Juillet 2010 à Dudley, Angleterre, le témoin, Tom, (impliqué dans d’autres rencontres) était assis dans sa chambre et avait le sentiment que quelque chose courait autour de lui. Il voyait du coin de l’œil ce qui ressemblait à un ver long et noir qui s’élançant à  travers la chambre. Il a commencé à se sentir très confus et à percevoir très fortement une autre présence dans la chambre. Récemment il avait observé un OVNI géant et des orbes blancs, tout cela l’a convaincu qu’il se passait quelque chose. Il a demandé à haute voix: «Écoutez, si vous êtes là, pouvez-vous me montrer que vous êtes bien là et permettez moi de le savoir? » Rien  ne s’est passé et le sentiment semblait s’éteindre.
Sans savoir pourquoi, il s’est tourné vers la droite. Il a vu trois êtres gris debout à côté de son lit. Ils étaient assez petits, dans  les 4 pieds. (1,20 mètres NdT) Ils avaient de grosses têtes avec des yeux fins,  noirs étirés en amande, de petites narines et une bouche qui était à peine visible. Il y avait une crête prononcée sur le côté de la tête qui donnait un indice quant à la structure osseuse sous-jacente. Les êtres semblaient  être nus. Leurs corps étaient minces, avec de fins bras allongés. Chaque main avait quatre doigts allongés.

De l’endroit où il se trouvait, Tom ne pouvait pas voir la moitié inférieure des corps. Les êtres avaient une couleur gris moyen, avec la poitrine paraissant de nuance bleu-gris. Leur peau semblait lisse et sans défauts.
Les êtres se tenaient calme, ils semblaient bien plus vivants que des mannequins immobiles. Pour une raison quelconque, Tom senti qu’ils étaient joyeux et riant. C’était étonnant car  leurs bouches étaient à peine visibles, cette émotion il la recevait  d’eux, directement à sa conscience. Il n’a pas été effrayé par la présence des êtres, il était intrigué. Le gris le plus proche de la tête de Tom a soulevé sa main droite et il s’est déplacé vers lui. Les longs doigts pâles lui rappelaient des doigts Jack Skellington du film de Tim Burton « The Nightmare Before Christmas».
Tom se retourna vers le haut dans la chambre et a vu quelque chose  flottant au-dessus de lui. C’était une étrange forme noire, avec deux bras étendus et une tête en forme de lézard. Il semblait avoir un début de queue. Il était semblable à un fantôme classique d’Halloween. L’entité étrange a commencé à flotter vers Tom et l’a regardé comme il allait pénétrer dans sa poitrine. C’en était trop pour Tom et il a été très troublé par ce qui se passait. Il se tourna vers sa gauche en direction de L. (son compagnon de chambre) qui dormait. Il est allé à le réveiller pour lui raconter ce qui se passait Il  a posé sa main sur son épaule. À ce moment, il s’est endormi. Comme s’il avait été tout à coup sous sédatif. Son souvenir suivant est de se réveiller le matin. (6)

Par une nuit de Juillet 2010 en  un endroit non précisé un témoin a  vu ce qui ressemblait à une silhouette sombre qui semblait porter un manteau et un capuchon. L’ombre a descendu la moitié de l’escalier, puis s’est arrêtée. Quand le témoin l’a regardé en face, l’ombre est remonté vers le haut de l’escalier. La même famille a signalé que dans la nuit du 22 Septembre 2010, ils étaient assis dans le salon et  regardaient la télévision quand brusquement, la femme a vu une ombre noire haute d’environ 6 pieds (1,80mètre NdT).

Elle semblait porter un manteau avec un capuchon. L’ombre s’est mise devant sa chaise puis entre son mari et elle. Elle regarda son mari et il l’avait vue aussi. (7)

Pendant  environ 3-4 mois au cours de l’été 2010, plusieurs habitants de Jefferson City et d’autres endroits dans le Missouri a déclaré avoir rencontré  des hommes ou des entités bizarres.
Le premier rapport se situe dans un magasin Target, le témoin vérifiait sa monnaie  et un homme vient à côté de lui, comme s’il était en mission, vêtu d’un costume strict, portant des lunettes de soleil. Le témoin allait payer ses articles mais  l’étranger est passé devant.

Elle l’entendit  alors  marmonner pour lui-même et  la tête en bas. Elle ne pouvait comprendre ce qu’il disait, ce  n’était pas de l’anglais, et ne ressemblait à une autre langue connue du témoin. Quand il a eu payé, il a dit « merci » à la caissière, d’une voix très profonde qui sonnait presque faux.
Les articles qu’il a réglés étaient uniquement des culottes pour femmes. La fille du témoin et son ami étaient avec elle et ont pu le constater. (Eh bien peut-être à ce jour seulement un weirdo avec un fétiche couches dame)(NdR).
Quelques semaines plus tard, le témoin  a commencé à voir ces mêmes types d’hommes autour de l’hôtel dans lequel elle travaillait. Hôtel situé vers le lac des Ozarks, environ 45 miles de Jefferson City. Elle a remarqué le premier quand elle était à la réception, qui est son poste de travail. Il y avait un homme qui parlait avec une autre dame, elle avait la même voix profonde, que celle de l’homme au magasin Target. Le témoin a été surpris par l’homme à la voix profonde et le regarda. Il se retourna vers elle avec un regard désapprobateur ; du style « comment osez-vous » ?
Deux semaines plus tard, elle a vu le même homme dans l’hôtel traversant le hall, il s’approcha et lui a demandé  des renseignements sur les taux.(Taux de change ?.NdT) Le témoin allait informer l’homme, il lui a brusquement coupé la parole  comme il n’était pas vraiment intéressé et s’est éloigné. D’autres employés aussi ont observé l’incident.
Depuis lors, elle avait vu des hommes semblables dans et hors de l’hôtel, et ils lui jettent toujours un sale regard du coin de l’œil. Ils marchent tous de la même façon, comme ils avaient mal aux articulations ou quelque autre difficulté. Certains d’entre eux semblent essayer de se déguiser en « touristes stéréotypés. » Ils sont toujours seuls et portent  généralement des lunettes de soleil. Elle a également remarqué qu’elle les a vus un jour durant lequel s’est passé des évènements graves, y compris deux accidents mortels de bateau.
Une nuit, plusieurs pensionnaires ont rapporté au témoin (réceptionniste) qu’ils étaient préoccupé, inquiet par l’attitude suspecte et étrange d’un homme aperçu au rez de chaussée. Ils l’ont décrit habillé en touriste portant des lunettes de soleil. C’était tard dans la nuit. Le témoin  a immédiatement prévenu la sécurité. Après recherche  ils n’ont rien trouvé. Quelques nuits plus tard, le témoin était à la réception  et travaillait sur  un ordinateur, du coin de l’œil, elle a vu un homme vêtu de couches de vêtements et utilisant un téléphone cellulaire, mais ne parlant pas. Elle a soupçonné qu’il était un des «étrangers» car il dénotait des autres pensionnaires. Le témoin est allé chercher son téléphone cellulaire pour faire une photo de l’homme. Elle ne s’éloigna même pas cinq secondes, quand elle revint, il avait disparu. Il était dans une zone où il ne pouvait tout simplement pas disparaitre en ce laps de temps. (8)

Dans la nuit du 8 août 2010 à Brisbane, Queensland, Australie (scène de l’inondation apocalyptique récente. NdR)) un témoin a été réveillé par trois créatures. Il était dans une salle lumineuse en forme d’œuf, une  lumière douce semblait venir tout à la fois des murs, du  plafond et du sol. Ils lui parlaient, elle se réveilla mais n’ouvrit pas les yeux, elle ne devait pas avoir peur. Ils  parlaient doucement en termes rassurant, « N’ayez pas peur ou de la peur, nous vous aimons et prendrons de soins pour vous. » Ils se sont présentés comme ; «Un, Deux et Trois. » Un était à sa gauche, deux derrière sa tête, et trois était debout à sa droite. Quand elle ouvrit les yeux, elle a été choquée, il y avait une étrange familiarité avec eux, comme si elle les avait connu toute sa vie. Elle était nue, et se sentait étourdie, même ivre, (elle ne boit pas).
Elle s’est assise et deux a placé sa grosse main sur sa nuque et son  dos pour aider à son soutien. Ils causaient sans cesse en utilisant la télépathie. Elle pouvait les entendre parler en « clics et pops » comme le chant des grillons, mais en plus rapide et plus complexe. Ils ont expliqué, «Nous sommes à la recherche de signes d’altération au niveau génétique et physique. » Trois avaient un dispositif dans la main et de l’orteil droit du témoin, il a introduit le dispositif portatif dans sa jambe sur une dizaine de cm dessous la peau. Il a incliné un écran afin qu’elle puisse voir la surface de l’appareil qui ressemblait à du métal liquide. Comme elle regardait l’écran, elle pouvait voir sous sa peau. Trois faisait apparaitre différentes résolutions afin qu’elle puisse voir ses os,  ses  tissus musculaires, ou simplement ses nerfs et ses vaisseaux. Les créatures lui rappelaient des fourmis. Ils avaient les yeux noirs profonds,  le nez et la bouche petite. Leur peau blanche poudreuse lui rappelait de peau de requin. Ils étaient grands, minces, et semblaient  pourtant solide. Elle allait demander où elle se trouvait lorsque les murs, plafond et plancher se sont modifiés pour correspondre à ses pensées. Elle pouvait observer comme si elle était à l’extérieur de l’engin, elle pouvait voir qu’ils étaient très haut, au dessus de son quartier, elle pouvait voir la croix bleue sur le dessus de l’église, la colline au pied de laquelle elle vivait.
Elle pouvait voir toutes les lumières de la ville comme un million de bougies. Ces étrangers ne l’ont pas  réveillée pour lui montrer ce point de vue; franchement, elle aurait préféré qu’ils ne l’aient pas fait. Cependant, elle sait avec certitude que ces étrangers notamment ne devraient jamais nous faire de mal. Elle s’est réveillée  trois heures en retard pour le collège et ne pouvait s’empêcher de se dire que ce rêve était vraiment différent de ceux qu’elle avait connus. (11)

Une infirmière de 47 ans qui travaille dans un centre médical important à Dallas au Texas a rapporté l’incident suivant:
Le 19 août 2010 autour de 2:55 son conjoint de 58 ans s’est réveillé le souffle court et la tension artérielle élevée … rien de nouveau car il a depuis quelques temps des  problèmes cardiaques. Néanmoins, elle s’est blottie contre lui, l’a  rassuré, lui disant que cela allait passer  et ils se rendormir.
A 5 heures, elle se souvient s’être réveillée à cause d’un bruit étrange et d’une lumière verte  entrant  par la fenêtre de la  chambre. Elle s’est assise sur le  lit et a réveillé  son mari et lui a demandé: «Que f … est-ce? » Il a sauté du lit et a quitté  la chambre. Elle a  pensé qu’il était allé  à la salle de séjour, mais elle pense qu’il a ouvert la porte arrière pour mieux se rendre compte. Ensuite, «quelque chose» l’a encouragée à aller à la fenêtre. Elle a tiré le rideau pour regarder dehors, il y avait une étrange petite créature la regardant. Il n’était pas comme les « gris », qu’elle  a vus souvent dans les films et autres médias. Celui-là  avait une peau foncée et de grands yeux noirs. Terrifié le témoin a soulevé sa main et fait signe en disant « Salut ». Il a juste regardé fixement, puis elle lui a parlé et lui a dit qu’il ne devrait pas être ici, que les gens / les êtres humains auraient peur et pouvaient  lui tirer dessus. Tout à coup, elle s’est  trouvée  dans une sorte de cage bizarre, ne sont pas liés. Il y avait des bruits étranges dans son esprit et une certaine douleur. Elle  pouvait bouger les bras, mais pas le reste de son corps. Elle a ensuite «vu» des images de nombreuses choses dans son esprit. Apparemment, des images des événements de la vie passée.
Puis tout a changé, et elle a entendu un bruit horrible aigu dans sa tête, et une tente de se poser sur sa tête et l’autre essaye de placer un objet à l’arrière de sa tête. Et chaque fois que l’objet touche l’arrière sur sa tête, elle entendait le bruit aigu et ressentait une pression dans la tête. Elle se réveilla dans son lit en position fœtale morte de peur. Elle ne voulait pas se déplacer, ne sachant pas si elle avait eu un rêve bizarre ou pas. Dans le même temps son mari se réveilla à nouveau à court de souffle et lui a dit qu’il avait fait un étrange «rêve» ; qu’il y avait eu une présence de deux étrangers derrière lui, et qu’ils avaient tiré de son abdomen quelque chose ressemblant à une ligne de pêche. Le  principal témoin  a rapporté plus tard à avoir des rêves étranges à propos de nombres aléatoires. (9)

Le 20 Septembre 2010, dans la ville de Santa Rosa, La Pampa Argentine, une femme a été visité par un être étrange qui, apparemment, lui a déjà rendu visite il ya quelques mois. L’intrus a laissé une série de brûlures sur les bras après avoir pris contact avec une de ses extrémités.
L’incident choquant a été porté à la connaissance du «Centro de Estudios UFO » comme le témoin l’avait fait dans le passé. Quelques heures après, un membre du groupe est arrivé sur les lieux pour commencer son étude de terrain. Ils ont pu vérifier que, outre les marques sur la  face de la victime, il était possible de trouver des traces  dans la cour qui ressemblaient  à des pieds très grands. La femme a été aidée par ses parents, qui ont contacté CEUFO.
Les caractéristiques exceptionnelles de l’étranger sont décrites par les témoins: une hauteur estimée à 2 mètres. Corps très mince avec de longs membres. Il donne l’impression d’être très fragile, mais il a été extrêmement fort lors de contacts physiques. L’entité n’avait pas d’oreilles. La cavité de l’oeil semblait  creuse, mais il y avait de  la lumière rouge en leur centre, comme si un peu de lumière se « détachait ». Le nez était imperceptible, ou bien aplati « comme un singe» et la bouche était presque une fente imperceptible. Le témoin a été choqué par ce qui semblait être l’habit de l’entité ou sa peau, qu’elle définit comme «ridée» ou «comme des écailles de poisson ». Ses mains étaient grandes, mais l’aspect le plus important était ses grands doigts arrondis. En ce qui concerne les pieds, elle a pu constater dans la dernière expérience, ils étaient grands et comme si, ils étaient de « trois pièces », même si elle ne pouvait pas définir  si c’était des chaussures. La couleur de la peau ou la combinaison était sombre, gris ou verdâtre.
L’être est apparu dans la maison peu après 20:15 heures. Il est entré alors que les portes étaient fermées. Elle affirme qu’elle avait la sensation que l’entité n’était pas seul. Il a regardé derrière elle et fait des bruits comme s’il y avait quelque chose, mais elle a été incapable de voir si cela était le cas. Le témoin a réagi en disant: « Nooon, pas encore, nooon» et l’être s’empara de son visage de manière forte et précise. Il en est résulté quelques marques sombres sur les pommettes qui étaient visibles sur les photographies. C’est ainsi qu’elle  a perçu la grande force de ses bras et de ses mains.  .
Le fils du témoin a été l’un des premiers à venir à son secours. Il dit qu’il a entendu un bourdonnement étrange, semblable à un très fort « bip ». »L’expérience » n’a duré que quelques minutes, après quoi la femme se calma et dit son expérience. (10)

Une nuit, autour de 23h30 à la fin Septembre 2010, à Lynn Valley, North Vancouver, Colombie-Britannique, Des témoins ont entendus des bruits sourds et fort contre la poubelle en plastique de  la maison. Ils ont pensé à un ours qui aurait abimé leur clôture encore. Ils ont jeté un œil par les rideaux et ont été choqués par ce qu’ils ont vu. Ils ont vu une créature sur ses pattes arrière qui avait  une fourrure foncée et hirsute, ce  n’était pas vraiment un ours. Il avait une masse musculaire, la maigreur, le  museau semblable à un coyote ou un loup.

Il a dévasté leurs ordures. Ils pensent que c’était à cause des os et des carcasses de saumon. Il a émis des grognements et quelques  grondements. Ils étaient complètement pétrifiés debout derrière  la fenêtre. Ils ont voulu détourner leur regard, mais en même temps ils avaient une fascination morbide. Après environ une minute ou deux, la créature a couru à l’arrière de leur cour et a sauté par dessus la clôture. Les témoins étaient convaincus qu’ils avaient vu une sorte de créature de type « loup-garou». (12)

Vers minuit, une nuit Octobre en 2010, dans Olavarria, Tandil, Argentine deux jeunes amis se promenaient le long d’une route quand l’un d’eux, Ezequiel, crut voir une lumière le long des crêtes à gauche. Les autres n’ont pas pu le voir. Soudain, à environ 150 mètres d’eux, sur la crête des montagnes, ils ont vu une lumière qu’ils ont prise  pour un feu de camp. Ce qui a attiré leur attention, c’est qu’il n’illuminait  pas,  les environs, car un feu de camp sur la plage ou dans le milieu de la nuit devrait émettre de la lumière. Ca été la première constatation étrange. Une autre considération est qu’ils ont cru voir une source de lumière, comme si c’était à travers des  X-ray. Une lumière opaque, avec une luminosité à la fois concentrée et contrôlée.
Observant ce phénomène étrange 3 ou 4 minutes, ils se sont rapprochés ont constaté que le « feu de camp » était en fait une forme humanoïde. À ce moment-là ils ont pu voir les jambes, bras, torse et la tête. La silhouette stylisée était vêtue d’un costume lumineux qui clignotait  par intermittence. Approchant  encore plus, ils ont remarqué que la posture de la silhouette étrange et son comportement indiquait qu’il avait l’intention de trouver quelque chose sur le terrain. Sa tête inclinée vers l’avant et son corps complètement rigide, les bras tendus vers le bas le long des côtés de son torse. Il marchait d’une manière systématique, «robotique», en faisant 3 ou 4 pas avant de tourner sur « son axe ». Il faisait trois ou quatre pas autour de l’endroit où il avait commencé sa recherche. Sans aucun doute, il était à la recherche de quelque chose avec beaucoup d’intérêt et de concentration.
En ce qui concerne cet être, son «costume lumineux » était digne de mention pour son étrangeté. Cela ressemblait à une combinaison, mais sous forme d’ajustement plutôt volumineux. Il semblait aussi avoir une ceinture avec une lumière au milieu, et quelque chose qui s’apparente à un « casque transparent », du type  bocal à poissons couvrait sa tête. Il y avait une petite lumière au milieu de sa face. Sa hauteur était de plus de 1.80m. Ils ont utilisé un arbre voisin pour faire ce calcul. Quelques minutes plus tard, Ezequiel a fait un bruit et  l’entité a immédiatement tourné sa tête vers l’endroit où se trouvaient les jeunes. Il  les regardait fixement. Il se tourna mieux vers eux pour les  observer. Surpris  par la réaction de la créature, en état de  choc Ezequiel a commencé à répéter, «Il n’est pas humain, il n’est pas humain! Ce n’est pas l’homme!  »
Ils se sont dirigé, au pas de course,  vers la  cabane dans laquelle ils logeaient. L’entité est restée quelques secondes de plus, à les  regarder  courir. Soudain, l’être a commencé à remonter la chaîne de montagnes, soit par lévitation ou en flottant. A un moment donné, Ezequiel, profondément choqué par l’expérience, se retourna pour dire que la créature les suivait. Cependant l’autre témoin ne peut corroborer cela car il ne se retourna pas. Avant cette rencontre, tout  semblait devenu très calme dans leur environnement. Aucun son de la nature, ou les sons d’une nuit typique dans les montagnes, comme le bruit des feuilles, des oiseaux dans les arbres, rien. Le vent était tombé, pas de voitures passaient. On pourrait dire qu’une atmosphère très spéciale les entourait. (13)

Le 3 Octobre 2010 à 19h30 dans la ville de Willoughby Spit, en Virginie, un témoin (ingénieur civil de profession) avait conduit à un magasin  7-11pour acheter un paquet de cigarettes. Il a été faire la queue pour payer son achat quand il a remarqué ce qu’il pensait être  dehors un très grand «frelon». Il a payé  et se dirigea vers son véhicule. Il a ensuite regardé et a vu une créature, avec des ailes, debout sur les pattes postérieures sur le toit du magasin 7-11. Il a dit que la créature était grise couleur « navire de guerre « . La créature a alors volé vers lui quand il est entré dans son camion et a volé vers la fenêtre de son véhicule. Il a apparemment pris une vidéo avec son téléphone portable, mais a eu des difficultés pour  le télécharger à partir du téléphone (Rien n’est connu sur cette vidéo). Quand il est arrivé chez lui, il était très effrayé , il a entendu un « whoosh whoosh » sonore. Il pensait que la créature l’avait suivi jusque chez lui, mais il ne l’a pas  vue. Il est immédiatement entré dans son appartement et n’a plus vu la créature. (14)

Au début du mois Octobre 2010 dans et autour de Ongwediva, la Namibie, il y avait des histoires de créatures non identifiées qui auraient attaqué des animaux la nuit. Tôt dans la matinée de vendredi dernier, un chiot qui a appartenu à Lukas Fotolela, un résident local, est mort après avoir été sauvagement attaqué par une créature inconnue.
La créature aurait pénétré dans la maison par une petite porte qui n’avait pas été correctement fermée.
«Je dormais avec une fenêtre ouverte, quand j’ai vu une grosse bête blanche, avec une tête noire ou brunâtre, se frayer un chemin sous la tôle ondulée, là où les chiots dormaient. J’ai essayé de l’effrayer en cliquant sur la fenêtre, mais au contraire, il a bondi vers moi, voulant s’en prendre à moi, mais j’ai vite fermé la porte », a expliqué témoin, Monica Simon.

Selon Simon, la créature ressemblait à un chien, mais plus gros qu’un chien. Elle a expliqué que l’ «animal» dégageait une mauvaise odeur très forte.
«Après avoir fermé la fenêtre la créature est retournée aux chiots et tué mon chiot préféré. Je l’ai entendu faire des sons comme si elle mâchait quelque chose. Je pensais qu’elle  mangeait le chiot, mais quand on s’est réveillé, le chien mort avait seulement un peu de sang dans sa bouche. Je suppose que la créature a sucé son sang », a déclaré Simon.
Le propriétaire de la maison, Lukas Fotolela, qui a travaillé jusqu’à tard dans la nuit vint chez lui, son chien mort. Fotolela a cherché dans sa cour, mais n’a pas pu trouver l’animal ou ses empreintes. Depuis des années, des histoires de créatures inconnues qui tuent des animaux dans le nord, en particulier dans la région d’Oshana ont été rapportés. Les chèvres d’élevage, en particulier et les poulets auraient été la proie de ces créatures. Elles ne sucent que le sang de leur victime et mangent les fœtus des chèvres. (15)

Le 19 Octobre 2010 à 05h25, à un endroit non précisé dans l’Indiana, le témoin avait eu de la difficulté à dormir et s’est  réveillé tôt. Se rendant compte qu’il n’avait pas pris les poubelles sur le trottoir. Pour une raison quelconque, il était  très mal à l’aise, mais l’a négligé. Après avoir pris le trash out, il alla sur le perron  fumer une cigarette. Comme  il était là  tout d’un coup, il a vu le mouvement de côté  il  regardé dans cette direction. Il n’en croyait pas ses yeux, ce qui semblait être un «étranger gris » essayait de se faufiler à travers la rue. Le témoin a quitté le porche pour voir où la créature était partie, mais elle  avait disparu. Il a terminé sa cigarette et rentra dans la maison, il décrit l’entité comme un «étranger gris classique »

La peau était grise il ne portait pas de vêtements, elle avait un pas très différent de celui d’un être humain. (16)

Le 24 Novembre 2010, à Brooks, dans le Maine (U.S.A. NdT), à 18h30, des amis ont été essayer un nouveau quatre roues motrices sur la propriété de l’un d’eux. Quand ils sont arrivés en haut d’une butte, ils ont éteint les phares, juste  feux de stationnement étaient allumés, et le moteur  en marche. Puis quelque chose a attiré l’œil de l’un des hommes, à environ 100 mètres.  Un triangle un peu brillant  dont les coins étaient éclairés, était  à seulement 100 pieds (30 mètres Ndt)  de là  et planait  à 40 pieds au-dessus des pins (13 mètres NdT). Les hommes ont éteint les lumières et le moteur.  Sur le sol « quelque chose »avec une lumière se déplaçait comme  à la recherche de quelque chose. Il à observé le sol pendant cinq minutes, puis la lumière s’en alla, mais revint rapidement et a recommencé à chercher de nouveau. Cette fois, la lumière était plus vive et plus proche.

Les amis  se sont assis et regardaient tranquillement pendant une dizaine de minutes. Ils avaient peur car ils savaient que ce n’était pas un hélicoptère et régnait «un silence de mort». La seule chose qu’ils ont entendue était un son de basse fréquence. Les lumières se voyaient plus lumineuse, comme s’ils se rapprochaient. L’un des hommes a suggéré de quitter la zone.
Cependant, même après être parti avec le camion et l’un d’eux se  retourna et vit que la lumière était toujours là,  à la recherche de quelque chose Et ne semblait pas se soucier de la présence des deux hommes. Ils ont pu  rester  là-bas pendant des heures après leur départ des hommes, ils ne  tenaient  pas à  le savoir. (17)…

Cette même nuit  de Novembre (le 24) aux environs de minuit dans la zone Cheboygan Michigan, deux amis sont sortis, armés, à la recherche d’un endroit pour mettre en place leur lie pour la saison chargement par la bouche quand ils ont traversé d’un champ avec de nombreuses  litières  de cerfs, Puis ils ont traversé  un autre champ sans aucune litière. Ils ont continué à travers ce champ et sont tombé sur une sorte de jeu de piste. Ils ont décidé de s’aventurer sur ce sentier dans les bois.
Ils ont marché peut-être 300 mètres et ont  commencé à entendre une respiration difficile et  des sons claquant dans les broussailles épaisses à leur droite. Ils pensaient peut-être les coyotes, mais ils sont arrivés à un tournant et ils se sont arrêtés. En face d’eux, peut-être 60 mètres, était quelque chose de plus obscur que le bois environnant. La « chose » était  debout sur deux pieds et mesurait entre 6’8 « et 7’4 ». Ils se sont lentement retourné et ont rebroussé chemin. Avant qu’ils ne reviennent au champ la même chose était en face d’eux. Pour fuir, ils se sont tournés environ d’une seconde, en regardant à nouveau vers « la chose » elle avait disparu. Quand ils sont arrivés sur le champ, ils ont remarqué qu’il y avait au moins quatre de ces créatures, une dans chaque coin du champ, juste là. Ils en ont vu une autre  bouger derrière un arbre. A ce moment ils ont eu très peur, ils ont  couru à travers le champ .Il y avait une de ces entité au bord du champ ;  elle avait un pied au milieu de la piste prête à pénétrer dans les bois. À ce stade, les témoins se sont précipités à la maison. Toute la journée, ils se sont sentis surveillés et traqués.
Selon le témoin principal (un garde national du Michigan), depuis ils ont été dehors tous les soirs. Ils ont appris à ne pas utiliser de lumières, car ils  s’approchaient à 60 mètres des « choses ». Le témoin le plus proche a été peut-être  à 25 mètres et se rapprochait. À ce moment il a tiré sur elle. Il y en avait cinq au total telles qu’ils les  ont vu la première nuit et après avoir tiré sur une, une autre nuit et il n’y avait plus que quatre, et elles semblaient plus agressive. Il semble qu’ils essayaient de coincer les témoins dans un coin.(Il n’est pas expliqué  clairement  combien de fois les témoins ont rencontrés ces étranges « choses »-NdR)

Dans la nuit du 4 Décembre 2010, autour de 02h10 à Cypress, au Texas, le témoin est soudainement réveillé par les couvertures qui se serrent fortement aux coins du lit. Elle ne pouvait plus bouger, elle entendit un bruit fort de ronflement dans la chambre, si fort que ça fait mal à ses oreilles. Une lumière brillante éclairait  la pièce. Elle a soulevé sa tête et a appelé son mari qui s’était endormi sur le divan. Elle a essayé de crier aussi fort qu’elle le pouvait, mais rien ne sortait de sa gorge, seul un gémissement doux. Et puis un petit cercle de lumière bleue est sorti du plafond et des poutres apparentes, juste à côté d’elle à la place de son mari dans le  lit. Alors elle a encore essayé de crier pour appeler  son mari, mais toujours rien ne venait, elle était complètement paralysée. Puis tout d’un coup la lumière bleue est remontée à travers le plafond et les couvertures se sont détendues. Elle tira les couvertures et sortit du lit, elle a vu un faisceau de lumière rouge sortir de la fenêtre de la chambre. (20)

Le 8 Décembre  2010, vers minuit, à Victoria, province d’Entre Ríos, Argentine deux inspecteurs des ressources naturelles locales ont été en  patrouilles de zone un «camping» local, quelque chose qu’ils font  tous les soirs. Cette nuit les deux hommes éclairaient  chaque côté de la route avec leur rayon de recherche lorsque soudain une créature bizarre est apparu debout en face d’eux.

La créature se tenait sur ses pattes arrière comme un être humain normal et regardait  fixement les deux témoins stupéfaits. Ne sachant pas quoi penser que les deux hommes ont arrêté leur véhicule et courut pour  regarder de plus près, et peut-être «capturer » la créature étrange. La créature a semblé marcher sur la pointe de ses  pieds ou de ses griffes. Elle  semblait de couleur  brun foncé ou gris, avec un corps velu, de long bras ballants, et de grandes oreilles décollées. Après quelques secondes, la créature s’est  précipitée dans les bois et a disparu. Vers la même époque un groupe de pêcheurs dans la même zone a été surpris par une créature semblable .Mais à ce jour les autorités ont refusé de faire une déclaration officielle. (19)

Le 23 Décembre 2010, autour de 03h00 dans la section industrielle de Zofri à Iquique au Chili un garde de sécurité  était assis dans son poste Les lumières de son camion éclairaient la  proximité des poubelles quand tout à coup son chien a couru vers les bacs. Il a rapidement suivi le chien et à environ 30 mètres, il a vu une figure étrange sur le dessus de l’un des conteneurs. Comme il approchait de la figure, il a soudain eu très peur. Le chien  aboyait  violemment vers la créature, que le garde estime mesurer  environ 1.80m de hauteur, dont une petite tête disproportionnée par rapport au reste du corps et une paire d’énormes ailes «gargouille ». Soudain, la créature a crié très fort, quelque chose que le témoin n’aurait  jamais imaginer  avant. Le chien pris de panique à fuit, suivi de près par le témoin qui a couru à son camion et a braqué les projecteurs directement sur la créature. Une fois qu’il l’eu fait cette créature a déplié ses ailes et vola rapidement vers les collines voisines. Dans un état de choc, le témoin a été retrouvé par une patrouille de police locale, toujours assis dans son camion. Alors que la police interrogeait le témoin, ils ont tous entendu  des cris forts des collines voisines. Cela a incité  la patrouille de la police a appeler des hommes supplémentaire. Selon les rapports le témoin vit maintenant dans un état constant de peur et refuse de sortir le soir. (21)

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

ENCOUNTERS WITH THE BLOND AND THEIR KIN, CASE STUDIES PART II:

Figure 3.  « Nordic » type humanoid or alien

 

Dans le dernier journal  j’ai présenté des  rapports détaillés de rencontres avec ce type d’humanoïde ou similaire à la  fin des années 60.

Contrairement à la croyance populaire les rapports concernant ces humanoïdes n’ont pas cessé  et le «gris» n’a pas pris le dessus, pour ainsi dire. Les rencontres ont bien continué avec le nouveau millénaire, je vais résumer  plusieurs événements intéressants. 

Il est également à noter qu’aucun de ces rapports ne concernent des personnes impliquées dans l’énigme dite «Contactée» ou les partisans de la théorie des «frères de l’espace » . NdR)

 

Dans le courant de l’année 1970, juste avant l’aube un homme  conduisait dans le désert de Mojave, en Californie,  quand il a vu une sphère orange flamboyant passer au dessus de sa voiture et atterrir sur une étendue de sable  tout à proximité. Le témoin a eu  le sentiment de n’avoir aucune crainte, puis il a eu  envie de quitter sa voiture et a commencé à marcher vers l’objet. Comme il s’approchait de la sphère  la lumière orange  à commencé à diminuer. Puis une porte s’est ouverte à la base de l’engin Une silhouette d’homme    de six pieds cinq pouces est  parut Il était très bien bâtit et se dirigea vers le témoin avec grande agilité, jusqu’à se tenir devant lui. Le grand homme se tut, mais a placé ses mains sur les épaules du témoin  et le regarda dans les yeux pendant quelques instants.  « L’entité » est retournée vers le vaisseau, est  montés à bord. Il est redevenu orange feu, s’est levé, et silencieusement s’est déplacé vers le nord à une vitesse fantastique. (22)

Dans la soirée du 10 août 1970 dans le petit village de Hotaville Nouveau-Mexique, Titus Lamson, un Hopi, a vu une soucoupe multicolore se déplaçant au dessus du village, en direction ouest. Elle avait «un dôme, un truc rond, et une antenne » sur le dessus. Pendant l’observation il est devenu transparent. A l’intérieur, il pouvait voir le dos de quelqu’un habillé en gris ; «combinaison de saut à ski. » « L’homme »,  avait les cheveux blonds jusqu’aux épaules, il faisait face à un tableau de bord. Le vaisseau  est descendu lentement jusqu’à ce qu’il touche presque le sol, puis disparu au-dessus d’une crête voisine. Lamson s’est mis à le chercher avec une lampe de poche, mais n’a pas pu le trouver. (23)

Une nuit, la fin de 1973 dans la ville de Divinópolis, Minas Gerais, au Brésil après avoir discuté  avec les membres de sa famille et le petit ami de sa sœur, le témoin, Zenon Carlos Rios a décidé de monter sur le toit en terrasse et pour y dormir . Comme il était couché sur le béton dur, presqu’endormi, il  a entendu un long sifflement qui l’a complètement  réveillé. Il leva les yeux et à vu un grand vaisseau bleu, en vol stationnaire à 2 mètres au-dessus de lui, il semblait être sur le point de lui tomber dessus.
Le métier avait la forme d’un œuf avec des lumières bleues, noires et blanches. Il y avait une grande fenêtre allant d’un côté à l’autre et à l’intérieur, il pouvait voir deux figures de type  humaines  assises à un pupitre de commande. Les deux humanoïdes portaient des vêtements noirs, la peau très pâle, des cheveux blancs  courts et bouclés. Zenon était incapable de bouger, le bas de l’engin semblait sur le point de le frapper, une porte s’est ouverte. Un puissant jet d’air l’a aspiré à l’intérieur de  l’objet. A l’intérieur, il a remarqué une forte odeur ressemblant au gaz propane, il a immédiatement perdu connaissance. Son souvenir suivant fut de se réveiller sur la terrasse avec une  grande douleur dans tout son corps. Avec beaucoup de difficulté il est descendu  et a été stupéfait d’apprendre qu’il avait disparu depuis trois jours. Il a été incapable de se rappeler ce qui s’est passé durant ces trois jours. (Il n’est pas mentionné si la régression hypnotique a été réalisée sur le témoin. NdR)). (24)

Le 8 Janvier 1974  Springfield, Ohio, quittant son travail autour de 03h13 Monsieur le juge, 50 ans, aperçoit un groupe de feux multicolores clignotant qui  descendent  à quelques mètres devant sa voiture, suivi par l’apparition d’un aveuglante ovale blanc de  6 pieds de diamètre (1m80 NdT), montrant apparemment l’intérieur d’un OVNI. Il pouvait voir dedans, les cinq occupants petits, assis sur des chaises à dossier haut et portant des robes colorées lumineuses, chacun avait de longs cheveux bruns qui  atteignaient le plancher. Ils semblaient  mesurer  de 3 à 4 pieds de haut (0,90m., 1m20 Ndt).Le témoin ne peut pas se rappeler les traits de leur visage. L’objet a brillamment illuminé les environs et l’intérieur de voiture. Après 5 minutes, la lumière intérieure a été éteinte et l’objet est monté rapidement avec un autre affichage de couleurs, et de lumières clignotantes. Un homme d’entretien dans les locaux avaient remarqué un échec de son « pager » radio à quatre reprises entre 19h00 et 22h00, plus tôt ce soir même si aucun OVNIS n’avait été vus. (25)

Le 6 Juin, 1974, pendant la journée, à Wissant, Pas de Calais, en France, un étudiant, D.X, avait pris l’auto de ses parents pour aller  vers les dunes où il pourrait réviser tranquillement pour les  examens de fin de terme. Faisant une pause, il se promenait sur la plage près du Cap Blanc Nez. Au sommet d’une dune, il fut surpris de voir, au  bas, un objet en forme de cube, d’environ 3 mètres de côté et de couleur aluminium. IL était posé  sur un mince, train d’atterrissage noir en forme de  trépied. Pas d’autres caractéristiques de l’objet n’étaient apparentes. Le sol à cet endroit était marécageux et boueux. Debout à côté de l’objet étaient  deux êtres humains,  de 1,20 mètre de haut, portant des costumes d’une pièce, brillant, de couleur gris-blanc, avec un éclat métallique ; un  léger pli  courait à partir du cou jusqu’à  l’l’estomac. Ils portaient de grands casques sur leurs têtes étroites avec des « hublots » qui laissaient voir les trois quarts environ de leurs visages. Leurs yeux étaient très grands, le nez long et mince. Leurs mains étaient couvertes par ce qui semblait être mitaines gonflés. Le témoin n’a pas remarqué les pieds. L’un était à une dizaine de mètres sur sa droite, l’autre à sa gauche. Celui de droite faisait des cercles autour de l’objet et fut rejoint par une troisième entité.
Il était beaucoup plus grand que les deux autres, au moins deux mètres de hauteur (6’6). Il est venu de derrière l’objet, sur le côté gauche, et se tint près les deux premiers. Contrairement aux êtres plus petits, il ne portait pas de casque. Ses traits étaient ceux d’un homme, et il avait de longs cheveux blonds. Un des êtres plus petits, a fait des bruits venant du plus profond de sa gorge, qui semblaient avoir un effet hypnotique sur le témoin. À partir de ce moment, le témoin est incapable de se rappeler ce qui s’est passé, comme un » trou  noir». Quand il revint à lui, tout avait disparu. Il était troublé de ne pouvoir se rappeler ce qui lui était arrivé. Il n’a pu trouver aucune trace de l’objet ni des trois êtres sur le site. (26) (En effet, très intrigant, peu de cas connus dans lesquels deux types différents d’entités semblent travailler ensemble)NdR

Nous avons interrogé plusieurs sites ufologiques, notamment ufo62 et cette abduction est inconnue NdT

Date indéterminée en 1976 dans la zone Molebka, région de Perm, dans l’Oural, en Russie, le témoin âgé  de 18 ans, Vladimir S, après avoir subi un accident du travail a été envoyé à cette région par sa famille pour se  reposer  et rechercher  auprès des habitants  de cette région des remèdes naturels (phytothérapie. NdT). Sa blessure l’obligeait à marcher avec une canne. Il est parti  camper, avec plusieurs autres personnes dans une petite péninsule de la rivière  Chosovaya .
Immédiatement, il a été frappé par l’absence apparente  de  faune dans cette  région, y compris les insectes pourtant dans cette  zone il y avait  des arbres et des plantes. Une nuit, à la fin de son séjour dans la région, Vladimir  s’est réveillé vers  3 heures 00 afin de satisfaire un certain besoin physiologique. A environ 20 mètres de la tente, il a remarqué un objet lumineux en forme d’œuf sortant de la rivière. Hébété, il regardait  l’objet  planer dans un silence total en face de lui. Il était jaune mat lumineux de couleur et apparemment translucide. Il a émis une forte chaleur que le témoin a sentie sur  son visage.

A l’intérieur de l’objet se trouvait un  humanoïde environ 1.90m de hauteur, avec les bras serrés contre son corps, il avait les cheveux longs, le témoin a été incapable de voir ses pieds. Tout à coup, du haut de l’objet un faisceau de  lumière a frappé le témoin  sur le visage comme un flash photo. Il était incapable de voir  pendant plusieurs secondes. Quand il a été en mesure de voir  a nouveau, il a remarqué l’objet  qui disparaissait de sa vue. Très peu de temps après cet incident, le témoin aurait complètement récupéré de ses blessures et n’avait plus besoin d’une canne pour marcher .(27)

“No Fear”

Ringwood, Passaic, New Jersey, Le 13 Février 1976 autour de 23h00, le témoin a entendu les chiens aboyer et hurler de voisinage, a regardé par la fenêtre et n’a rien vu d’inhabituel, mais ses cheveux se sont dressé  sur sa tête. En regardant vers la gauche, elle a vu à la lumière de la pleine lune, 100 pieds de distance (30 mètres.NdT), un petit personnage, de la taille d’un enfant de 10 ans, vêtu d’une combinaison de sport d’hiver  d’une seule pièce et de couleur argentée. Cette entité avait une cagoule sur la tête, avec des morceaux au niveau des oreilles, une ceinture noire à la taille, et des bottes foncées.
Le témoin était convaincu que l’entité  était féminine. Le visage était visible et ne semblait pas être anormal, ainsi qu’il  pouvait être observé  à cette distance. Le témoin s’est senti paralysé et ne pouvait pas demander à sa fille de venir voir. Elle avait l’impression mentale d’entendre les mots « N’ayez pas peur » répété 3 fois. Après peut-être 25 minutes, le chiffre tourna les talons et s’éloigna dans la forêt. Le témoin est revenu à elle environ 10 minutes plus tard,  elle a dit à son mari de  sortir et  de chercher des traces dans la neige fraîchement tombée. Il a trouvé un ensemble de petites empreintes de pas qui s’éloignaient de l’endroit ou l’entité a été observée vers les bois, mais aucune qui les précédaient. (28).

Peut-être pas un «nordique» ou le type blond de l’entité, mais néanmoins  un type de petit homme  qui, avant l’avènement des  «gris» ont été fréquemment observés au cours des rencontres rapprochées. NdR

North ReddichCheshire, en Angleterre, en août 1976 aux environs de midi, trois jeunes enfants jouaient sur un terrain vague juste à côté de Longford RoadWest, à proximité d’une ancienne voie ferrée. Ils étaient près d’une cabane qui avait été construite pour eux par un voisin. La jeune fille, Susan,  fatiguée et assoiffée,  est allée dans la cabane pour boire avec les garçons des boissons à l’orange. Mais les garçons sont restés  dehors et ont joué vers un groupe de  buissons. Tout à coup, les garçons ont vu un éclair argenté, et entendu un bruit de craquement provenant des buissons. En regardant dans la direction ils ont vu une figure étrange émergeant du milieu du bosquet. Il portait un costume argenté une pièce, il ressemblait à un homme, il portait une courte barbe grise et de longs cheveux jaunâtres. Les garçons ont été  atterrés parce qu’il était flottant d’environ six pouces au dessus  du sol (2 mètres environ.NdT). L’apparition n’a seulement été visible que quelques secondes, puis elle a juste disparu. John, un des garçons, a déclaré: «C’était comme une ampoule qu’on éteint, une minute il était là, l’instant d’après il avait disparu. » Pendant ce temps Susan était dans la cabane   ignorant  tout cela. Comme elle buvait, elle a entendu un bruissement étrange. En levant les yeux par la fenêtre, elle s’est trouvée  face à face avec un homme étrange qui n’était pas à plus de quelques mètres. Il était derrière les garçons, donc hors de leur vue immédiate, car ils étaient toujours à la recherche de l’apparition dans les bosquets. Susan ne connaissait pas cet homme, elle s’est reculée.
Puis il se détourna d’elle et a pris une  petite pelle à main  qu’il portait à sa ceinture. Il s’est baisser et a ramassé  de petits morceaux de terre, en versant chaque pelletée dans une sorte de sac en plastique. Il y en avait plusieurs à sa ceinture. Et maintenant, elle avait  peur,  elle n’avait aucune idée de qui était cet homme,  ce qu’il faisait  et il avait  l’air un peu bizarre. Alors, elle a crié aux garçons. Dès qu’elle l’a fait cet homme a disparu dans les airs. Quand les garçons vinrent, il pouvait plus  être vu. En hauteur, il était semblable au père de Susan et John’s (cinq pieds neuf pouces). Son teint était très pâle, et ses yeux étaient longs,  étroits et obliques un peu « comme un chat ». Le costume argenté était comme un survêtement et semblait être élastique au bas. Il y avait quatre ou cinq boutons au milieu de la poitrine vers le haut. Les mains étaient couvertes de gants d’argent et il était chaussé de bottes à semelles épaisses noires.
Ne craignant pas, les enfants ont décidé de regarder pour voir s’ils pourraient le retrouver. Ils marchaient  à quelques mètres vers la clôture entourant l’école quand ils l’ont  repéré à nouveau. Il était plié sur la clôture, apparemment pour la collecte d’échantillons. Il ne semblait pas percevoir les enfants, et a continué pendant quelques instants. Cette fois ils sont restés à quelques mètres de lui. Puis il disparut de nouveau, mais cette fois John et Susan a dit qu’il semblait « descendre dans le sol et disparaître». Les enfants  se sont dirigé  vers l’endroit où il l’avait  vu, un objet s’est élevé  lentement du sol, apparemment dans la cour de l’école. C’était  un objet de taille moyenne en forme de disque légèrement incurvé avec un fond plus ou moins plat. Il était en argent mais avait une rangée quatre trous noirs (Windows? NdR) au sommet, et un couple de taches sombres sur le fond au milieu. Il se leva lentement, puis s’est déplacé horizontalement vers le sud sud-est avant de disparaître dans la direction de Tennyson Road, . (29)

À l’automne de 1976 dans la ville de Helsingborg, Skane, en Suède, aux environs de minuit, une femme au foyer  s’est soudainement réveillée alors  que son mari a continué à  dormir à côté d’elle. Shen a alors vu debout à côté de son lit un homme d’environ 1,90 m de hauteur. Il avait tenu les cheveux courts, yeux bleus et était très beau en apparence. Il portait une combinaison   argentée. Sa figure rayonnait de  beaucoup de chaleur et de gentillesse. Le témoin est resté calme. La chambre  est également devenue  inexplicablement chaude. Après environ 3-4 minutes de standing dans la pièce le personnage a soudainement disparu . (30)

1977 a été une année charnière dans la mesure où le nombre de rencontres avec des étrangers et d’incidents fut très élevé, mais le  Brésil semble avoir été à l’avant-garde de tout cela.(NdR)

Une nuit,  fin  août 1977 dans la ville de Sao José do Rio Preto, São Paulo État,  Brésil, une enseignante  était couchée sur son lit dans sa chambre quand elle a remarqué par la fenêtre ouverte une petite sphère lumineuse planant au-dessus des arbres voisins. Soudainement la sphère est entrée par la fenêtre dans la chambre et s’est transformé en une figure humaine, ressemblant à celle d’un «soldat romain » avec casque et armure métallique
L’intrus a rejoint le témoin immobile sur son lit. Une ouverture est devenue visible autour de la zone du pantalon de l’inconnu et un pénis mince lumineux a émergé. Il a facilement pénétré le témoin qui sentait un plaisir extrême, malgré les circonstances (!). Après, elle s’est sentie très fatiguée et s’est  endormi. Elle dormait si bien qu’elle a manqué son cours du lendemain. Selon le témoin (qui inexplicablement est  restée vierge après la rencontre)  l’étranger l’a visité à plusieurs reprises avec les mêmes résultats. Sa santé s’est détériorée, elle est devenue dépressive, perdant tout intérêt pour son ami. (31)

Après-midi, en Novembre 1977 à Baia do Sol, Etat de Para, au Brésil, un homme dormait après le déjeuner quand il s’est réveillé pour observer une lumière rouge clignotant devant sa maison. Trouvant cela étrange, il alla à la fenêtre. Dehors, il a vu un énorme objet en forme d’hélicoptère mais sans rotors. Il y avait trois hommes à l’intérieur. Ils étaient grands, au moins 1,80mètres, avec des cheveux blonds et les yeux bleus, ils  portaient des costumes blancs avec les capes bleu. Ils semblaient travailler avec des instruments ressemblant à des ordinateurs. Quand il est apparu à la fenêtre, il a entendu l’un des hommes dire aux autres: «Regardez ça »et aussitôt l’OVNI a décollé, disparaissant derrière quelques arbres. (32)

Ce même Novembre 1977, la nuit, près de la ville de Colares, également dans l’État de Para, au Brésil, un pilote roulait vers Colares quand il a repéré un disque  posé derrière des arbres. Il était seul sur la route, il faisait complètement noir, et il a eut peur. Puis il a vu un homme qui marchait  vers lui. L’étranger était grand et avait les cheveux blonds. Il marchait jusqu’à la voiture, regarda le conducteur dans les yeux. Le conducteur s’est mit à pleurer et le grand homme secoua la tête, regarda la plaque d’immatriculation, se tourna et retourna dans la forêt. Ensuite, le disque a décollé. (33)

Figure 4. Entity reported inArgentina1978.

1978 également a été une année charnière pour les rencontres rapprochées avec des humanoïdes et des événements très étranges. Bon nombre de ces événements ont été signalés en provenance d’Italie (qui a connu une vague sans précédent de rencontres), d ‘Argentine et d’autres pays d’Amérique du Sud. Je vais résumer quelques-uns des événements les plus intéressants, concernant les entités de type «nordique» et « leurs proches »pour 1978.NdR

Un soir de Janvier de 1978 près de la ville de Puyehue,  Chili, le principal témoin, connu seulement comme « Don Gaspar » et plusieurs autres hommes étaient en voyage en minibus, un voyage d’affaires. Ils ont remarqué une étrange lumière dans une clairière à proximité du côté de la route. Ils ont arrêté le bus et Gaspar a couru vers la lumière (nuances de Travis Walton). Il eut un éclair et Gaspar s’est apparemment réduit en cendres (!). Deux chiffres sont sortis de la lumière planant et en utilisant un dispositif ressemblant à un aspirateur de grande taille, ils ont absorbé ce qui restait de Gaspar dans ce qui semblait être un  grand sac en aluminium  (je pense que c’est une description unique dans les annales de l’ufologie bizarre NdR). D’une certaine manière ils ont fait comprendre que Gaspar allait être reconstitué à l’intérieur de l’objet. Bientôt il se trouva dans une chambre entourée par une lumière très blanche, brillant plus sur le dessus et plus opaque vers le bas. La chambre ressemblait à la salle d’examen d’un médecin avec un lit au centre. Gaspar a rencontré plusieurs humanoïdes semblables à l’homme très proche de l’homme, sauf pour des différences très subtiles en particulier  la main. Il a ensuite été soumis à un examen approfondi qui comprenait le  cœur, la tête et les organes génitaux. Une femme blonde extraterrestre est  ensuite entrée dans la salle et a clairement indiqué à Gaspar, par télépathie, qu’elle voulait s’accoupler avec lui dans le cadre d’une « expérience ». Il a également été dit que la durée de vie de l’homme était trop courte pour parvenir à ses fins. Bientôt, Gaspar est retourné à ses amis, qui dormaient paisiblement dans l’autobus et plus tard alors qu’il se trouvait en train de parler avec eux, son parka et de plusieurs autres de ses biens fait brutalement irruption dans les flammes. Peu de temps après cet incident, le témoin a la vision améliorée de façon spectaculaire et une étrange marque apparue sur son front. (34)

Le 4 février 1978 a Dique  la Florida province de St Luis ; Argentine, vers 4h45, 6 hommes Manuel Alvarez, Pedro Sosa, Regino Pedroni, Genaro Sosa, Jacinto Lucero et Ramon Saso. Ils étaient sorti pêcher près de la rive du lac, tandis que quatre d’entre eux dormaient deux des hommes  ont repéré la masse considérable d’un  objet en forme de bol émettant une fluorescence vive l descendre vers eux à grande vitesse. Il a stoppé à 25 mètres des témoins et a plané. Une trappe s’est ouverte et une petite échelle a été abaissée vers le sol. Un être  très grand semblable à un humain est alors sorti de l’objet. La figure portait un vêtement  argenté brillant  semblant écailleux et portaient des mitaines. Il avait  un casque transparent en forme de cuvette qui couvrait  complètement sa tête .L’être avait de beaux traits et des cheveux blonds, il se dirigea vers les témoins et a fait un geste de la main, comme un salut, puis il revint sur ses pas, rentra dans l’objet qui est rapidement monté à grande vitesse vers le nord-ouest. Les quatre autres hommes réveillé ont juste pu  voir l’objet  s’envoler. (35)

Entre le 25 avril et le 30 avril 1978, à Moscou en Russie, une femme, A.G. était couchée sur son lit vers minuit.  Son appartement  était situé au cinquième étage d’un immeuble de plusieurs étages. Elle avait juste  de finir la lecture d’un livre et se préparait à dormir. Elle venait d’éteindre la lampe quand elle a soudainement senti une forte pression sur son corps. La pression était sous  le niveau de sa taille. Elle était inquiète, à la fenêtre sur sa gauche elle  a été surprise de voir un nuage dense, courbe, entrant dans sa chambre par une petite ouverture de la vitre. Elle n’a pas remarqué comment deux humanoïdes sont  soudainement apparus dans sa chambre, pendant qu’elle  regardait le nuage tourbillonnant étrange. Ces deux entités avaient l’apparence d’un homme d’une taille de 2,6 à 2,8 m  au moins. Tous deux deux étaient vêtus de combinaisons  lumineuses,   des casques en verre comme des globes  qui  émettaient  la même lumière douce que leurs vêtements.

Les deux  humanoïdes étaient très proches d’elle mais ne l’ont  pas  touchée, juste penché vers elle. Elle entendit des  paroles venant d’eux, mais elle ne pouvait pas comprendre la langue ou la signification des mots. Elle était « entravée » par une lourdeur qu’elle   sentait maintenant sur tout le corps Elle voulait bouger mais en était incapable. Elle a ensuite abordé les humanoïdes, les suppliant de partir rapidement, car la pression (qu’elle suppose qu’ils émettaient)  était très lourde. En un instant, les deux humanoïdes ont disparu, Leur corps s’est transformé en un nuage dense qui tourbillonnant lentement, flottait dans l’appartement  et parti par l’ouverture de la fenêtre. AG estimant  que la lourdeur avait disparu et se leva, étonnée de ce qui s’était passé. Elle s’est alors approché de la fenêtre et a  essayé de regarder, en raison de la taille de la fenêtre, elle ne pouvait pas regarder dehors. Elle n’a senti aucune crainte lors de la rencontre et a été étonnée  de ne pouvoir se déplacer,  tout son cerveau semblait  fonctionner correctement. (36)

Pour mémoire, au cours au début de 1978 il ya eu de nombreux rapports de rencontres avec des entités étranges dans et autour de la région métropolitaine de Moscou, certains d’entre eux dans le métro de la ville. (S’il vous plaît se référer à une version actualisée de 1978 rapports humanoïde)NdR.

 

                                                   

Le 4 Juillet 1978 près de l’Etna, Catane, en Italie entre 22h30 et 23h30 quatre témoins, Franco Padellero (27 ans),  Attilio Di Salvatore, (30 ans),  et deux sergents de la Force aérienne italienne, Maurizio Esposito (21 ans), un officier italien naval, et la signora Antonina Di Pietro, qui était un ami de ce dernier. Les hommes n’étaient pas de service et étaient en vacances vers  le mont Sona, sur les pentes du volcan Etna , sur l’île de Sicile.
La première chose qu’ils ont remarquée était un triangle de lumières rouges lumineuses dans le ciel. Ces trois feux semblaient vibrer, de grands à  petit. Soudain l’un d’eux se détacha et  descend vers le groupe. Il sort de la vue, des témoins  derrière une  pente, à environ 1000 mètres. Décidé d’en savoir plus, le groupe monte dans la voiture  de Di Salvatore et va vers l’endroit où l’objet a semblé toucher terre. A côté de la route il y avait un creux et, comme ils sortent d’un tournant ils ont vu un éclat de lumière provenant de ce vallon. Ils arrêtent la voiture, et  sortent. Ils  se dirigent vers le bord de la route pour regarder. Sur un éperon rocheux dans le creux du vallon en dessous d’eux était une soucoupe volante de forme classique, d’environ 40 pieds de large. L’objetavait un dôme sur le dessus ce qui était d’un jaune brillant en couleur. Le reste était une teinte rougeâtre, avec des lumières rouges et bleues sur le dessus.

A côté de l’engin au bord du  précipice, il y avait cinq ou six êtres. Ces entités étaient très grandes, et portaient des combinaisons noires d’une pièce, très serrées. Leurs apparences étaient celle de l’homme, les quatre témoins ont déclaré qu’ils étaient très beaux. Les cheveux  blonds. Deux des êtres ont commencé à gravir les pentes du vallon vers les témoins, qui maintenant  étaient cloué au sol, immobilisé par une force étrange. Les entités  souriantes venaient à eux. Arrivé  a  environ 15pieds (4,5 mètres), ils ont hoché  la tête vers la soucoupe et  ont commencé à redescendre.
L’objet alors a commencé à briller d’une myriade de petites lumières de différentes couleurs, le jaune, le rouge et le bleu étaient prédominant. Soudain, une voiture est passée et toutes les lumières sur l’objet se sont éteints. Dès que la voiture est passée, elles se sont éclairées  à nouveau. Peu de temps après l’emprise sur les témoins s’est arrêté. Ils n’ont pas perdu de temps pour rejoindre  leur voiture et renter à l’hôtel. Ils n’ont pas vu l’OVNI s’éloigner. Quelque temps après, les quatre se sentait vidé de leur énergie. (37)

Un matin du mois d’août 1978 près du village de Larzhanka, région d’Odessa,en Russie, deux hommes, VT Poliszhuk et son ami AI Yurchenko, deux chasseurs passionnés,  chassaient la sauvagine dans une réserve sur les rives du Danube. Après avoir terminé leur chasse les hommes satisfaits sont rentré  avec leurs trophées. Sur la route près du village et ils attendaient un bus pour les emmener au Laboratoire Izmail. La route était étrangement déserte. Soudain,  les deux hommes ont vu une jeune femme d’une beauté incroyable sur la route. Les témoins ne se rappelaient pas la façon dont elle était vêtue, mais ils se sont très clairement rappelé sa beauté hors du commun et la  longue chute lumineuse de ses  cheveux blonds. Elle mesurait au moins 2 mètres.

La femme se dirigea vers les deux témoins qui la regardaient fasciné, incapable de parler. Quand elle était à environ 15-20 mètres, la femme regarda fixement et quelque chose qui ressemblait à de l’eau froide  éclaboussa les yeux des hommes. Autour d’eux  tout devint alors enveloppé dans un linceul de brume trouble. Cela a duré pendant plus d’une minute. Quand tout s’est effacé les hommes ont pu voir encore une fois, la femme qui s’éloignait, mais elle s’arrêta brusquement et se retourna vers les hommes. De nouveau la substance laiteuse comme de la  brume à couvert les visages des hommes. Lorsque la brume a disparu, la femme n’était plus visible. Près de l’emplacement de l’incident il ya un lac très profond appelé Yalpug. Il ya eu de nombreuses observations d’ovnis dans cette région et d’humanoïdes  que les locaux appellent le «peuple de canne exotiques« . Il  se parle aussi d’une base souterraine extraterrestre dans cette région. (38)

Figure 5.Lake YalpugUkraine

Le 13 Septembre 1978 au soir dans la ville de Blumenau, Santa Catarina, au Brésil, le témoin, connu sous le nom de Mme Carvalho circulait dans son « Chevette » à la périphérie de la localité à environ 60 mph. Soudain, la voiture a semblé perdre de la vitesse, puis une ombre circulaire semblait descendre au-dessus du véhicule et le recouvrir entièrement. Elle a sentit la voiture se soulever très haut à grande vitesse. Les portes du véhicule ont été ouvertes et fermées  rapidement, faisant du vacarme.
À ce moment, Mme Carvalho s’est évanouie. Au réveil, elle se trouva dans une salle semi-circulaire, une lumière jaune tamisée, en face d’elle se tenait un homme très grand, plus de 2 mètres,  qui se faisait appeler «Dagon».
Il a parlé sans remuer les lèvres. Tandis qu’il communiquait avec elle, Mme Carvalho éprouvait une sensation bizarre, comme si elle était « de taille réduite», ses vêtements semblait augmenter de taille et ses pieds semblaient flotter à l’intérieur des bottes. Elle ne voyait pas où son véhicule était,  puis tout est devenu flou. Elle a été retrouvée par la police fédérale  dormant dans son véhicule sur le côté de

la route près de Florianopolis. Elle n’avait aucune idée de comment elle était arrivée à cet endroit. (39)

Des informations intéressantes quant à la dénomination «Dagon» revendiquée par cet «étranger».
Dagon était à l’origine un dieu de la fertilité, mais une fois que ces croyances furent « adaptées » par les  Hébreux, il a évolué en un dieu majeur du nord-ouest sémitique, des poissons et / ou de  la pêche. Il a été adoré par les Amoréens début et  par les habitants des villes d’Ebla (Tell Mardikh moderne, Syrie) et Ougarit (aujourd’hui Ras Shamra, en Syrie) (qui est une ancienne ville près de la Méditerranée contenant une grande variété de textes antiques et des sanctuaires païens). Il a également été un membre important, ou peut-être la tête, du panthéon des Philistins bibliques.(NdR)

Comme l’année avançait les compte rendus sont  devenus encore plus étrange (si vous croyez que) cédant la place à 1979 vers la fin de cette  décennie aux hautes étrangetés et au début des années 80 que certains ont appelé l’aube des « gris ».

Entre 7h00 et 8h00 le matin du 15 Octobre 1978 près du petit hameau de Jaraba, près de  Saragosse en Espagne, un homme âgé de 50 années cheminait vers des  nids de «Milopas » (une variété d’aigles) avec son « Canon » équipé d’un objectif de 200mm et chargé d’un film Kodachrome. Les croassements des corbeaux étaient continus. Brusquement tout est devenu silencieux. Il a continué de marcher, et s’est arrêté près d’un poste de guet  pour les chasseurs de lapin. Il  a monté son appareil photo sur un trépied et a installé un téléobjectif .Il s’est  concentré sur le nid supposé de « Milopas ». Surpris par des brusques reflets sur le viseur, il regarde autour de lui, mais ne remarque rien d’anormal. Il commence alors à entendre un faible bourdonnement qui disparaît tout à coup. Une fois de plus il se concentre son appareil photo. Après un certain temps, il se sent mal à l’aise, avec une impression d’un goût métallique dans la bouche et les cheveux de son cou se hérissent. L’appareil photo et sa montre semblent chaud, il se retourne et voit à une distance d’environ 20 mètres d’un objet en apparence ovoïde entouré de petites «antennes». Il estime le diamètre à 5 mètres par comparaison avec une Dodge. Il y avait également deux «individus» 1.90m ou plus, portant un costume bleu-gris, apparemment fait de plastique mat et les ceintures serrées. Ils semblent être blonds. L’un d’eux est penché sur un tube, d’apparence métallique, qui pénétrait dans le sol. L’autre portait une boîte au-dessus de laquelle une sphère semble flotter.

Le bruit de ronflement qui avait reprit  s’arrête. Le porte-tube se lève et fait des gestes vers le témoin, qui se lève  et s’approche un peu. Il ressent une impression de chaleur. Prenant la parole « haut et fort », il demande aux personnes si elles ont besoin d’aide, mais il entend sa propre voix « déformée ». Apeuré, il s’arrête et leur demande ce qu’ils font. L’individu continue à faire des gestes, et retire  rapidement le tube de la terre,  il va  à l’objet avec son compagnon. Le bourdonnement réapparaît de plus en plus fort, et le témoin commence à se sentir  « électrique », avec des  sensations  de vibrations dans la nuque le cou  et la bouche, ainsi que des vibrations sur le terrain. Il remonte à son appareil photo. L’objet s’élève à environ deux mètres, tandis que le son augmente. Le témoin ne remarque aucun mouvement d’air, ou tout autre propulseur visible, cependant, sous certains angles, il croit qu’il peut distinguer trois taches circulaires sur la face inférieure de l’objet. Il a le temps de prendre 2 ou 3 photos, et ensuite l’objet monte  et disparaît. Le bourdonnement disparaît en même temps, mais le goût métallique dans la bouche reste, et durera environ 2 jours. Le témoin ne remarque pas de traces, sauf un petit trou en forme d’entonnoir dans le sol,d’ un diamètre d’environ 20 centimètres. Une fois élaboré, le film, paraîtra complètement embué. Le témoin qui à ce jour ne croit pas aux ovnis pense qu’il vient d’en voir un, mais décide de ne pas en parler. (40)

Le 14 Novembre 1978, un matin autour de 5h30 au petit hameau de Colle del Castello, près de Donato Di Tagliacozzo, Italie, Giuseppe de Giovanni, 51 ans, faisait paître du bétail et  recherchait une vache qui s’était égarée quand soudain il a vu un objet circulaire d’un diamètre estimé à 5 mètres de diamètre  et de 1.50m. de haut, posé dans un champs. Il a dit qu’il ressemblait à « une boîte de cirage brun », avec quelques petites fenêtres. Di Giovanni s’est  approché  de l’objet étrange et regardé à l’intérieur (probablement grâce à l’une  des fenêtres) où il a vu 6 ou 7 « personnes » d’aspect humain. Ils étaient de petite taille, portaient une combinaison verte, et souriaient comme des enfants. Deux des entités étaient des «femmes» semblable à  des poupées. Tandis que les femmes étaient blondes, les «hommes» avaient les  cheveux noirs et donnaient l’impression d’être beaucoup plus âgés que les femmes. Le témoin a soudainement eu  peur et s’est caché derrière un buisson. Il se frottait les yeux, mais l’objet était toujours là. « Puis, il ferma les yeux pendant une minute ou deux, mais quand il a rouvert l’étrange objet avait disparu. (41)

 

Nous terminons cette année mémorable de rencontres rapprochées (433 dans mes fichiers) avec une autre rencontre bizarre en provenance du Brésil.

Le 6 Décembre 1978 à environ 20h30, 20h45 dans un endroit appelé Marimbondo près de Fronteira, Minas Gerais, au Brésil,  un gardien ; Jésus Antunes Moreira était à l’intérieur de la zone de sécurité de l’usine hydroélectrique Marimbondo. Il était dans le local de garde, à droite sur le haut du barrage. Il pleuvait ce jour, et il tenait à rester au sec. Tout à coup, il a remarqué que quelque chose avait éclairé la surface de l’eau du barrage. Sa curiosité éveillée, il sortit de la maison de garde et est allé voir ce que ce pouvait être. Il se trouva à observer un objet qui  était légèrement au-dessus du niveau de l’horizon à environ 200 mètres de lui, et traversait le Rio Grande (Brésil) . Il venait dans sa direction, et se rapprochait. Le gardien pouvait  croire que c’était un vaisseau spatial d’environ cinq mètres de large et trois mètres de haut, de couleur blanche, et émettant une certaine quantité de luminosité. Il regardait qu’il était presque sur la terre, dessus le  barrage, peut-être juste à côté de la centrale. Dans un premier temps Moreira  a pensé que c’était un nouveau type d’hélicoptère, parce qu’il savait que les administrateurs de l’usine  souvent utilisaient des hélicoptères lors des inspections du barrage. Mais l’objet ne faisait pas le moindre bruit en vol. De plus en plus curieux, il a commencé à marcher le long de la partie bétonnée du barrage, mais l’objet est allé où il était et ensuite sur la partie en terre du barrage, il était a environ 1 ½ mètres du pied de celui-ci. Il était maintenant en mesure de voir que la couleur n’était pas blanche, mais gris clair. Il avait une porte d’environ deux mètres de haut, avec une petite fenêtre dans la partie supérieure de celle-ci,  il avait une sorte de plate-forme en cours d’ouverture  droit devant lui. A présent, il n’était qu’ a environ sept mètres de lui. Puis la petite fenêtre s’est ouverte, et  apparut un visage à bien des égards très semblable à un visage humain. La porte s’ouvrit, et il en sortit trois êtres vêtus de combinaisons bleues avec un éclat métallique. Ils étaient tous très grands, peut-être deux mètres, avec des cheveux assez longs, noirs, et lisses. Dans un genre tout à la mode. Ils  lui ont parlé, dans une langue inconnue. Il a répondu, dans sa confusion, qu’il irait chercher quelqu’un qui pourrait parler leur langue. Il pensait qu’ils pouvaient être des voyageurs. Quand il a dit qu’il irait à l’un des téléphones qui sont  le long de la plage  à 300 mètres de la digue, l’un d’eux lui  fit signe  de prendre du recul. A ce stade, il commença à prendre peur, et il touchait le  revolver, qu’il portait sous  ​​sa cape de pluie avec l’idée de tirer un coup de semonce si cela devenait nécessaire. Et en effet, il a essayé de tirer, mais le revolver s’est coincé et n’a pas fait feu. À ce point un « voyageur » est allé  à l’intérieur de la machine et est sorti d’une boîte noire, de la taille d’une boîte à chaussures, et le remit à l’un des autres qui était celui qui avait le plus de cheveux. Il a remarqué que tous d’entre eux portaient des gants de couleur rose, qui étaient lumineux, comme leurs salopettes bleues. Dès lors, il a été en mesure de comprendre parfaitement ce qu’ils lui disaient, en portugais. lls lui ont demandé s’il avait peur et lui a dit de rester calme, car ils disaient qu’ils n’avaient aucune intention de lui faire aucun mal. Quand il leur a demandé ce qu’ils voulaient, et d’où ils venaient, ils ont dit qu’ils étaient en mission de recherche et d’étude et que, s’il restait calme, il allait bientôt tout savoir. Sa rencontre avec les ufonautes a été interrompue quand l’un d’eux, en utilisant une corde avec un godet au bout, a  commencé à extraire des pierres de l’endroit, ce à quoi   il s’est opposé. Cela suffisait pour eux, ils ont  rangé la boîte et sans la moindre manifestation de mécontentement ou de déplaisir ils ont  réintégré leur vaisseau. Après l’incident Moreira a été examinée par une société Doctor, Sergio Bandeira, et il a passé tous les tests avec succès. (42)

Figure 6. Humanoids and craft Marimbondo.

Nous entrons maintenant dans la fin de la «décennie haute étrangeté » ; l’année 1979, des rencontres bizarres poursuivie sans relâche.


Un soir, au début de 1979 au lieu-dit Nildottie en Australie du Sud un événement bizarre a été signalé.
Les deux témoins, Jack et Don a éprouvé des difficultés avec leur antenne de télévision. La cause les intriguait. Un soir, après la cuisson d’un repas, les stores vénitiens montait et descendait. Les deux sont sortis pour regarder et ont vu approcher des personnes à l’aspect européen. Ils  semblaient porter des pulls en laine. Il y avait deux hommes et deux femmes. Une vive lumière les a frappés et les deux témoins se sentaient calme. Ils ont ensuite été enlevé et transporté sur un monticule de gravier à proximité du quel se trouvait une embarcation. Les hommes ont été emmenés à l’intérieur. Il faisait froid et les êtres ont apparemment décidé de les reconduire à la maison pour obtenir des sandwichs. Ils n’étaient pas autorisés à prendre de la nourriture. Ils sont ensuite retournés à l’objet et il a décollé. Comme il est passé, les témoins ont vu l’antenne de télévision sur la maison, tourner sur elle même. Ils pouvaient voir, l’objet  au dessus de  la rivière Murray. Don, le plus jeune des deux, a été donné étrange, tests répétitifs. Sept heures plus tard, ils sont été retournés. Quand un voisin est venu il les a trouvé les confus, la police a été appelée.  Les deux hommes ont été emmenés à l’hôpital local

Ils semblaient être atteints de jaunisse et de problèmes oculaires. Les deux hommes sont décédés dans les deux ans de la rencontre. (43). (Je me suis demandé quelque chose sur cette affaire « , ces deux hommes malheureux n’ont-ils pas en quelque sorte été victimes d’une expérience de gouvernement noir? ») Le monde ne saura jamais. NdR

Un rapport de grossière tentative d’abduction a été signalé une fin de soirée au début de Janvier 1979 près de la ville de Santa Cruz, l’état de Rio Grande Do Norte, Brésil (où ailleurs!)NdR.
Le témoin marchait vers sa  maison à la nuit tombée. Il s’est arrêté pour allumer une cigarette et quelques instants plus tard un objet lumineux soudainement est descendu du ciel, s’est arrêté à quelques mètres au dessus de sa tête. Il était silencieux et avait la forme d’un «silo». Une porte s’ouvrit. Le témoin pouvait alors voir un homme et une femme assis à l’intérieur, sur des sièges. Ils étaient assis côte à côte, immobile La lumière à englouti le témoin. Il se sentait  tiré vers le haut, vers l’objet. Il a attrapé un petit palmier et s’est enroulé autour de lui. Il pouvait à peine tenir, des gouttes de liquide chaud, ressemblant à de la cire fondue ont commencé à tomber sur ses mains, dans une tentative possible de desserrer son emprise. Mais le témoin ne voulait pas lâcher et les êtres finalement ont renoncé. La porte est fermée et l’engin tiré vers le haut dans le cielde fuite à grande vitesse. Selon le témoin terrifié les êtres ressemblaient à des «étrangers» aux cheveux de couleur claire. (44)

Le 29 Janvier 1979 dans le village de Bissoe, Truro, Cornouailles, Angleterre, un homme et son fils ont été soudainement réveillé ;  leur chambre était brillamment illuminée. Un des témoins a regardé par la fenêtre et a  été étonnée de voir un vaisseau brillant  de forme ovale planant près de là. L’intérieur de deux figures humaines,  avec de longs cheveux ondulés  pouvaient être clairement observées. L’objet lumineux s’éloigna  silencieusement, puis est parti à grande vitesse. (45)

En Mars 1979 lors d’un après-midi, un cas très similaire a été signalé à Sheffield, South Yorkshire, en Angleterre. Un homme et une femme, en plein jour, discutaient près d’une cabine téléphonique. Quand ils ont remarqué un objet en forme de disque gris avec un dôme sur le dessus planant au-dessus d’un restaurant ; fish & chips. Grâce à une fenêtre transparente sur le dôme, ils ont pu voir deux figures semblables à un homme, les yeux fixés sur eux. Ils avaient les mains derrière le dos. Les deux figures  portaient une sorte de combinaison bleue étanche  et avait de longs cheveux blonds. Dans le même temps les témoins remarqué un étrange silence dans la région. Après l’incident de la femme a commencé à ressentir les différents types de phénomènes psychiques, y compris  voir une apparition de son défunt mari.

Une nuit de l’été 1979 près de Pinedale, Wyoming, un témoin (qui désire rester anonyme) s’est rendu dans un chalet des les montagnes de la cordillère de Wind River, lorsque dans un état ​​de rêve, il vit une belle femelle étant d’environ 8 pieds hauteur(2,40 mètres NdT). Elle avait  des cheveux blancs, de très grands yeux,  parfaitement proportionnés à son visage,  un regard très brillant. Elle portait une robe toute blanche et faite d’une sorte de matériau semblable à des plumes. Le témoin a été si impressionné par sa beauté qu’il a effectivement tenté de flirter avec elle. Il éprouvait de la compassion et l’affection pour elle. Le lendemain de cette «rencontre» le témoin a vu un objet argenté en forme de lentille planant au-dessus de la cordillère de Wind River.(47)

Un événement très étrange a été signalé au cours de la mi-Octobre de 1979 dans la ville de Urbanizacion Villa Capri, Rio Piedras Puerto.  Peut-être n’impliquant pas nécessairement des «blonds», mais certainement leur «parent». Autour de 14h00, le témoin, une femme au foyer, seule  à ce moment, se reposait. Soudain, elle entendit un bruit fort de ronflement et le bruit de quelque chose qui tombe sur le toit. Quand elle a regardé par la fenêtre, elle s’est sentie paralysée et a commencé à entendre une voix dans sa tête  lui disant «De ne pas avoir peur. »  Cinq hommes  trois pieds de haut (0,90 mètre NdT),  descendent du toit et se mettent à fureter à travers la terrasse. Elle a pu voir des lumières clignotantes dans la direction d’où ils étaient descendus. Les êtres ont été décrits comme minces, avec les organes d’enfant, bras courts, et le port de vêtements trop serrés vert d’une seule pièce avec harnais capot. Ils portaient de larges ceintures autour de la taille et des petites bottes jaunâtres. Ils avaient tous les caractéristiques de l’homme, mais un peu déformées. L’un d’eux qui semblent avoir été le leader  a communiqué par télépathie avec le témoin et l’avertit de l’arrivée  de guerres et de catastrophes. Ils sont ensuite rapidement partis. (48)

Le 22 Décembre 1979 vers 18h25  près de Toronto, Ontario, Canada, le témoin principal et son frère ont roulé, au nord de la ville par une soirée brumeuse. Ils sont parvenus à un banc de brouillard très dense. Puis ils sont entré dans un épais nuage noir. Quand ils sont sortis il n’y avait pas de circulation inverse. Ils avaient perdu environ 20 minutes de temps. Plus tard, sous hypnose, ils se sont souvenus avoir vu un nuage tourbillonnant noir et trois entités semblables à l’homme approchant de leur véhicule. Ils semblaient très humain, blonds et de cinq pouces de dix pieds de haut. Ils portaient des combinaisons grises vert. Ils ont pris le témoin principal, apparemment dans un objet, qui était vert à l’intérieur, son frère a été laissé dans la voiture. Il a ensuite été ramené à la voiture. (49)
Le prochain numéro de «La Revue d’études Humanoides ‘, vol. 2 n ° 2, comprendra la troisième tranche des «Rencontres avec les blonds et leurs proches« , nous allons explorer des rencontres similaires,  étrange ou étrangères, à ceux déjà présentés. Résumés de cas déclarés au cours de la décennie des années 80Le prochain numéro traitera de cas durant la décennie  90 et enfin  le volet suivant, traitera des cas similaires dans le nouveau millénaire.

LE COIN DE PREARNOLD

Pour Albert Rosalès cette rubrique concerne les observations antérieures à l’observation de Kenneth Arnold. NdT

Fidèle à l’étude des  «Blonds et de leurs proches »,  je vais vous présenter 3 cas à partir de 1946. La description des entités  est similaire.

En 1946, (date précise inconnue) à Aylesbury, Buckinghamshire, en Angleterre, un homme marchant le long d’une route de campagne a aperçu une immense structure en forme de dôme, sur un terrain en face de lui. Pendant qu’il observait, plusieurs portes paraissant en verre  semblaient s’ouvrir et se fermer. Le témoin s’est approché de l’objet et a vu plusieurs hommes en costume argenté apparemment  travaillant autour de l’objet. Ils ont vu le témoin et il entendit dire: «Comment est-il venu ici? Ses vêtements sont au moins 100 ans »? Deux des hommes l’ont alors  saisit et le traînèrent  à l’intérieur de l’objet. Il a réussi à se détacher et a passer quelques portes. Il a couru pendant un certain temps, puis se retourna, l’engin avait disparu. (50)

Au cours de 1946 dans la région Isaklinsk, région de Samara, en Russie, selon les villageois, dans  les ravins et la forêt voisine semble vivre  une étrange «peuple», décrit comme très humain et comme étrange. Portant une combinaison bleue en quelque sorte semblable à ceux portés par les marins. Ainsi, les résidents locaux ont commencé à appeler les étrangers « marins ». Certains de ces «marins» ont même visité les villages pour faire du troc avec les agriculteurs du pain et du lait. Ils parlaient très mal le russe, mangling les mots. Les étrangers offerts objets étranges ; de petits allumes- cigarettes  qui s’allumaient avec une flamme vive au moindre contact, et des  bouteille d’eaux  « sweet » ( ?? NdT). Il n’y a aucune trace de ce qui est advenu  des éléments échangés  quand les «marins» ont cessé de venir au village. (51)

Au cours de l’été de 1946 à environ 15 minutes après minuit dans la belle ville de Johannesburg, Afrique du Sud, les deux témoins, les sœurs Vida Goldsworthy et Mme Naudwin (prénom non fourni) sortent du  cinéma local, à leur retour  décident  de promener  leur chien. Elles  ont  une entrée sur un  terrain vague, derrière leur appartement en passant près d’une maison démolie. Elles détachent le chien de la laisse et il  court vers  des déchets. Les deux femmes se tenaient sur ​​le trottoir à l’entrée, les bras croisés, discutaient du film qu’elles venaient de voir. Soudain il y eut un bruit sourd, comme si quelque chose avait heurté le sol, quelque part dans l’obscurité devant eux.
Soucieux au cas où quelqu’un aurait jeté quelque chose à leur chien, elles regardent autour. C’est alors que Mme Naudwinvu  a vu l’objet et a attiré l’attention de sa sœur. Il était à 5 pieds  au dessus de l’hôtel Langum, à environ 50 pieds au-dessus du sol. Les deux femmes ont été mystifiés, n’ayant jamais rien vu de similaire avant, elles ont considéré qu’il s’agissait d’un nouveau type de dispositif militaire, ce qui était étrange, mais pas  déplacé dans la situation d’après-guerre. La  chose qui tourne en partie sur l’hôtel et en partie sur la chaussée derrière elle (environ 200 mètres) était essentiellement arrondie. De la  forme qu’une soucoupe avec un ballon rond au  centre, lors de la première vue la balle  était divisée exactement en deux par la forme centrale de la soucoupe. Les témoins ont été en mesure d’obtenir une vision très claire de l’objet. Il était  tout à fait silencieux. Si le «bruit sourd» qu’elles avaient entendu était liée à l’objet n’est pas déterminé. Sa taille est d’environ 25 à 30 pieds de diamètre (7,5 à 9 mètres Ndt) et d’environ 15 pieds de haut (4,5 mètres NdT). La « jante » était de couleur brunâtre tandis que le centre de la soucoupe était blanc, la boule centrale d’une belle couleur dorée. Après avoir rejeté l’idée d’un dispositif militaire, les femmes ont commencé à perdre de l’intérêt. Elles avaient  regardé pendant quelques secondes, mais déjà leur regard a commencé à s’éloigner de lui. C’est alors qu’elles ont remarqué que le chien était à leur  pieds et très calme. À ce stade, elles ont entendu un bruit de cliquetis et immédiatement après cela, la bille centrale a commencé à chuter vers le bas par la forme de soucoupe avec un écart notable, et elle s’est arrêtée quand elle  était directement au niveau du toit de l’hôtel. Il n’y avait pas de trou visible à travers laquelle la sphère pouvait être passée. Le dessous de la soucoupe  bien visible semble être légèrement incliné. La balle est restée dans cette position détachée pendant quelques secondes et puis il ya eu un second clic fort. La balle maintenant s’est déplacée vers le haut de la soucoupe, même si une fois de plus aucun trou n’est apparu, enfin, elle se détacha-dessus de la soucoupe. La sphère a ensuite été perçue comme étant soutenues par deux sombres piliers « métalliques». Ils  ne dégageaient pas de lumière, c’était juste une impression qu’ils étaient de métal, mais Vida Goldsworthy rappelle  que l’on voyait clairement le ciel entre eux.
Quand la sphère a été soutenue au-dessus du corps principal des témoins ont pris conscience que l’objet était en fait en rotation dans un sens anti-horaire. Il  peut très bien avoir fait cela tout au long de l’observation. Alors que le ballon lui-même  était au-dessus du corps principal, une dimension mystérieuse supplémentaire a été ajoutée avec l’apparition de deux entités. Ils avaient apparemment intégré la sphère  lors de son passage vers le haut, à travers le corps principal de l’objet. Ces entités d’apparence humaine  auraient pu passer assez facilement pour des personnes ordinaires. Ils étaient presque  des répliques l’un  de l’autre. Estimé à environ sept pieds de haut, ils avaient la coloration de la peau européenne. Les cheveux courts,  et ondulés, et les êtres étaient bien construits. Vida Goldsworthy les a décrits comme « très beau. » Les entités portaient un uniforme de tout blanc, avec   dans le milieu  une bande brunâtre. Il y avait deux poches à hauteur de poitrine, un de chaque côté de la tunique, et il y avait des plis  sur les côtés. Vida Goldsworthy pense aussi qu’il y avait une rangée de boutons au milieu de la tunique, mais elle n’est pas certaine de cela. Il y avait un col raide. Les jambes étaient en grande partie éclipsés, ainsi que les manches. Tout au long de  l’observation ils tenaient les bras derrière le dos. De par l’angle du corps et  leur posture, les témoins ont estimé que les entités étaient debout sur ​​une surface surélevée et appuyée contre un rail invisible. Il y avait une nette impression que les êtres ont regardé les deux femmes tout au long de cette phase, même si elles ne les ont jamais vus se déplacer. L’objet et humanoïdes ont finalement disparu de la vue derrière quelques bâtiments et les témoins sont rentrés chez eux. (52)

LE COIN FRANGE.
XxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxX

Ce qui suit est l’un des incidents les plus bizarres et d’étrangeté élevée durant cette incroyable décennie  70. Il  incarne, pour cette  décennie de «l’étrangeté»  les deux aspects  paranormal et ufologique. Tenants de la théorie « écrous et boulons « qu’ils le veuillent ou non, de nombreux ufologues  commencent à réaliser qu’il y a certainement quelque chose de plus que ce que l’œil voit. NdR

Le 11 Décembre 1975  vers 23h30, la nuit, l’emplacement, Toppenish Ridge, Washington  région connue pour de nombreuses observations d’OVNI et d’autres événements étranges.
Bob Le Duc (d’autres sources donnent le nom de Jim Miller, peut-être un pseudonyme.NdR)) a déposé sa petite amie après une soirée. Il a coupé par la 97et a commencé le voyage de retour en longeant la station de pompage contigüe à la route qui est sur le versant nord des Toppenish Ridge. La route de gravier était sombre, sans éclairage public. Un mile sur la route, Bob a été surpris de voir dans ses phares une vache rouanne et ses deux veaux beuglant vers lui. La vache beuglait et regardait par-dessus son épaule, apparemment pour s’assurer que ses veaux l’avaient suivie. Quelque chose avait effrayé les animaux. Bob a ralenti son camion pour éviter de les frapper. Quelques instants plus tard, comme il approchait du sommet d’une petite élévation, il vit trois personnages debout sur ​​le côté gauche de la route. Il se demande si ce  sont des voyageurs en difficulté. Le témoin réduit sa vitesse, prêt à aider. Soudain, l’un des personnages, debout dans le fossé, fait, en flottant, un bond vers la route, un bond de 15 pieds (4,5 mètres NdT) et se pose au ralenti au milieu de la route.

L’entité, apparemment un homme, était d’environ sept pieds de haut (2,20 mètres.NdT). pose lentement ses bras dessus de sa tête. Un sentiment de malaise envahit Bob. Il  juge qu’il est préférable de continuer. Le camion s’est approché à moins de plusieurs pieds de l’être, et Bob vit que l’homme était extrêmement mince et portait des vêtements trop serrés noir avec bandes blanches à chaque poignet et aux chevilles. Un trapèze blanc, comme  un insigne, était sur ​​sa poitrine, et des bottes noires ou des chaussures similaires aux pieds. L’homme avait un visage très long, et un long nez pointu. La peau du  visage était très blanche, comme si elle était couverte de farine. La lèvre supérieure semble être tirée vers l’arrière en un rictus permanent,  de belles dents étaient visibles. La lèvre inférieure est absente ou très faible. Les cheveux de l’homme tombaient sur ses épaules, ils étaient brunâtres, d’un blond roux et très  filandreux. Les doigts des deux mains nues de l’homme étaient longs, et la créature saisit quelque chose de pourpre dans sa main gauche. La chose avait un fil, qui semblait relié au bras de la créature. Bob a remarqué que les deux autres personnes étaient restées proches les unes des autres à côté de la route. Ils portaient le même genre de vêtements, avec des marques blanches.

Complètement terrorisé, Bob a fait une embardée pour éviter l’entité. Comme il passait, le géant  a tourné sur le côté, jamais bouger les bras, ni changer d’expression. Bob a « arraché »  la route et poursuivi dans les ténèbres. Il avait l’envie de regarder dans le rétroviseur mais était trop effrayé. Il a conduit aussi vite qu’il le pouvait. Quelques instants plus tard, un objet allongé lumineux apparut derrière le camion. Il clignote et s’éteint à plusieurs reprises. Peu de temps, l’intérieur de son camion et un espace de 10 pieds (3 mètres NdT) autour  du véhicule ont été inondés de lumière, comme si  un dôme de lumière  avait été allumé. L’intensité de l’éclairage a masqué la lumière du tableau de bord et a révélé les insectes morts collés sur le pare-brise. (Si elle n’avait pas été déjà assez étrange, la situation n’allait pas tarder à devenir encore plus étrange. NdR).
Du coin des yeux, Bob a vu une ombre sur le siège à sa droite. Il savait intuitivement que l’entité avait l’apparence d’un ami proche de sexe masculin  et de son âge, il a reconnu la forme de la tête de l’ami et son habit familier. Comme Bob conduit vers sa maison à une allure folle, une voix de femme a parlé dans sa tête, « Conduis prudemment parce qu’ils ne peuvent  pas se permettre  d’être là pour vous faire  du mal. » Le passager de Bob tourna la tête et le regarda, puis se pencha en avant et leva les yeux regarda à travers le pare-brise. Il s’est penché en arrière, s’essuya les yeux, se pencha en avant comme pour se lever et a disparu. La lumière a disparu, et une sensation de malaise est venue  Bob a pensé  que quelqu’un était mort. Il a

atteint la maison et a couru à l’intérieur et a réveillé ses parents, qui ne pouvaient voir qu’il était très effrayé. Un fait intéressant est que Bob a appris le lendemain de sa rencontre avec les géants qu’un ami  ressemblant au passager dans sa voiture était mort la veille  dans une fusillade violente. (53)
Une sorte de confirmation à cet incident bizarre a été signalé un soir de Mars de 1976 également à Toppenish Ridge, Yakima, Washington.
Une famille  retournait  dans leur ranch sur la route du Sud Harrah quand ils ont été surpris de voir  des entités grandes et minces, aux cheveux longs semblables à l’homme chassant  une partie du bétail de la route. Les êtres avaient des caractéristiques extrêmement blanche ou jaune pâle et portaient des vêtements noirs avec du blanc et l’emblème en forme de  trapèze sur la poitrine, et on estime qu’ils ont été au moins sept pieds de haut. Effrayée, la famille a rapidement conduit loin de la zone. (54)

La partie 3 de « Rencontres avec les blonds et  leurs proches» sera sur le prochain numéro de la Revue d’études Humanoïdes.

Vous avez des questions ou des informations s’il vous plaît contacter l’auteur, Albert S Rosales au deux adresses e-mail:

Garuda79@att.net
alberthumanoid@gmail.com

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :