Abduction ou rêve?

Nous avons reçu ce message. A chacun de réagir et de donner son opinion.

Je vous envoie ce courriel pour vous relater mes mésaventures. Elles sont, je vous l’accorde, invraisemblable.

Ne m’étant pas particulièrement  intéressé aux OVNI ou autres phénomènes, j’ai été surpris en mai (mai 2010), de rêver, régulièrement et avec un réalisme étonnant, à la rencontre d’une jeune fille chétive, malingre et d’aspect malade. Ces rencontres avaient lieu dans une salle fermée avec un éclairage omniprésent dont je ne percevais pas la source. Une forme noire cachée par une cape de tissu grossier m’indiquait que je voyais « ma fille ». Cette enfant aux membres grêles, et longs me souriait bêtement. Comme la forme grise insistait pour que je « reconnaisse » « ma fille », j’ai tenté d’avancer la main pour toucher la joue de cette gamine de 15/16 ans environ. Un choc m’a empêché de réaliser ce geste. Il me semble que je me suis réveillé à ce moment.

Le rêve a été récurrent, avec la différence que la jeune fille se « modifiait ».Une fois elle était plus jeune, une autre fois elle était vêtue de façon a paraitre plus « grosse ». Ses yeux bleus, au regard vague, étaient eux, permanent.

Lors d’un de ces rêves, « ma fille » avait « rajeuni » au point qu’elle paraissait âgée de 2 ou 3 ans. M’est venue l’idée que cette enfant allait souffrir et que je pouvais alléger ses épreuves en la tuant. Pensée horrible, qui devait correspondre au désarroi que j’éprouvais devant ce « drame ». J’ai alors reçu un coup dans le dos. Je me suis réveillé.

Ces rêves, je vous le redis monsieur, était tellement authentiques que j’avais le sentiment de les vivre réellement.

Ayant une connexion ADSL, comme beaucoup de Français, j’ai voulu tenter quelques recherches, tant la réalité de ces « cauchemars » me donnaient le sentiment d’avoir réellement vécu ces scènes, dans un ailleurs que je n’imaginais pas.

J’ai trouvé des sites parlant de voyages dans l’astral,  des sites traitant d’états modifiés de la conscience, et bien d’autres hypothèses ésotériques.

Un site spécialisé dans l’ufologie faisait un rapprochement entre certains rêves et des abductions. Abductions faites par des aliens.

Cette hypothèse a retenu mon attention.

J’étais assez tracassé par ces « cauchemars » et le possible contact direct avec les aliens.

Cependant de façon rationnelle, nous devons accepter que notre perception est intimement liée à notre conscience, sans déplacement physique comment un contact peut-il  être ?

Un neveu domicilié en Allemagne, m’a invité à passer quelques jours de vacances dans sa maison. (Sud de l’Allemagne).

Un midi alors qu’il m’avait offert un apéritif, nous étions  sur la terrasse, le fils de ce neveu nous a indiquer une forme ronde dans le ciel. Vraisemblablement un ballon  de couleur blanche. Mon neveu possédant une paire de jumelles est allé les chercher. Le ballon blanc, à l’œil nu, quand on l’observait avec les jumelles  avait en fait la forme d’un haricot et sur le côté gauche, un grand rectangle marron prenait les 2/3 de la hauteur. Cela ne correspondait pas du tout à un ballon sonde. D’autant que le point blanc que nous avons observé serait venu du sud ouest alors que les vents étaient du nord-est, qu’il s’est arrêté assez longtemps (nous avons été 5 à nous passer les jumelles).Puis s’éteint. Exactement comme une ampoule électrique.

La pensée que j’ais eue fut étonnante « Nous savons où tu es » !

Durant les vacances, j’avais oublié le tracas causés par les rêves des  mois de mai et juin, l’anecdote du ballon sonde avait été chassée par le plaisir des moments passés en famille et la beauté des paysages.

Rentré  chez moi, j’ai repris mes activités habituelles. Etant handicapé, je ne travaille plus, cela me laisse du temps pour bricoler et lire.

Un jour le fils d’un voisin m’a demandé de lui traduire d’Anglais en Français le texte d’une petite nouvelle que son prof d’Anglais avait donné à la classe, certainement en vue d’un devoir.

J’ai utilisé «google traduction », même si cela ressemble « à du chinois » quelque fois.

J’insérais de courts paragraphes dans la partie gauche puis attendais la traduction qui apparaissait dans la partie droite.

Un moment la traduction est devenue «  Nous vous proposerons des tests. Pour vous dédommager vous voyagerez, vous visiterez d’autres planètes ».

J’ai recommencé à insérer le paragraphe que j’avais choisit, il ne s’insérait pas et seule cette phrase apparaissait. J’ai répété plusieurs fois la même manipulation sans succès. Pensant que le programme était bloqué, j’ai redémarré l’ordinateur. La même phrase revenait. J’ai arrêté l’ordinateur et je suis allé bricoler dans l’atelier.

Quelques nuits plutard, j’ai rêvé d’une condisciple de classe. Elle me disait qu’elle me rencontrerait bientôt et que cela lui faisait très plaisir. N’ayant pas de contacts avec cette personne depuis plus de 40 ans j’ai été étonné de ce rêve. D’autant que si son visage était « le vrai », sa silhouette était étonnamment peu ressemblante.

Quelques nuits  plutard, j’ai rêvé qu’une sorte de « main électrique » venait me soulever du lit puis m’emportait. J’étais dans un « vaisseau » rond avec une large vue sur l’extérieur, il y avait 10 ou 15 autres personnes avec moi. Quelques personnages « différents » nous accompagnaient. Nous sommes arrivés devant un lieu blanc un peu semblable à une dune de neige. Devant le vaisseau qui nous transportait, il y en avait un autre  plus petit, accidenté. A l’intérieur une femme semblait   morte.

J’ai pensé que les gens qui m’entouraient  ne portaient aucun cas au décès éventuel de la passagère du petit vaisseau accidenté. Tous étaient heureux d’arriver à destination.  Immédiatement 4 ou 5 personnes vêtues de tenues identiques blanches, avec des cheveux clairs qui cachaient leur visage sont venues vers moi. Sans savoir pourquoi  je les ai pensées féminines. Elles m’ont dit « Justement, vous allez vous occuper des enfants de cette dame décédée. Elle a une fille et un petit garçon ». Comme si elles avaient « captés » mes pensées.J’ai pris le petit garçon (3/4 ans) sur mon bras droit. Il a passé son bras gauche derrière ma tête et avec sa main il a tapoté le bas de mon crâne durant tout le temps. Je tenais la petite fille de la main gauche. Dès que je l’ai vue il m’a semblé qu’elle ressemblait à « la gamine de mes cauchemars ». Le groupe a marché. Les personnes habillées de blanc devant, moi qui tenait la petite fille et portait le garçon. Nous étions dans une rue bizarre, bordée de maison de briques rouges avec des loggias excentriques et très grandes, les arbres ressemblaient à des palmiers mais ils étaient droits parfaitement taillés et symétriques. La lumière radiait des trottoirs sans avoir une origine précise.

J’ai demandé « Mais où sommes nous ? »

La réponse a été surprenante ; «  Nous t’avons prévenu, tu as oublié ? ».

J’ais eu l’impression d’être réellement ailleurs. Mais rien ne semblait réel, j’avais le sentiment d’être dans un décor.

Arrivé à un carrefour, nous avons dû tourner à droite. Je me suis aperçu que je ne tenais plus la petite fille. Mais le garçon continuait à me tapoter le bas du crâne.

J’ai prévenu mes accompagnatrices du manque de la petite fille, elles n’ont pas réagi. Déjà intrigué, je commençais à être sur mes gardes, et j’envisageais la possibilité de vivre réellement un « épisode » de vie sur une autre planète.

Nous avons rencontré des mendiants, des cracheurs de feu, des épiciers. Un peuple nombreux et actif. Dans cette obscurité avec cette lumière radiante des trottoirs, je me méfiais de tout. Je me méfiais d’autant plus que j’avais la certitude que tous les gens que je voyais étaient là pour jouer un rôle ; une sorte de cirque pour dissiper mes craintes. Une accompagnatrice m’a dit «  Ce sont tous des volontaires ».

« Nous arrivons, nous allons à une réception de mariage ». Nous avons débouché sur une manière de grande pelouse presque trop belle, trop bien entretenue. Une foule nombreuse était attablée et semblait manger en parlant. Mes accompagnatrices m’ont amenées devant « le marié ». Seul personnage qui ne soit pas vêtu de blanc et dont je voyais le visage. Visage tout à fait banal.

J’ai immédiatement dis que je regrettais de n’avoir pas gardé la petite fille. Le marié m’a regardé d’un air surpris. La petite fille était à côté de moi et elle m’a dit «  tu n’as pas compris que je suis une des leur ».
Une de mes accompagnatrices à dit « Il est comme nous le pensions ».

Les personnages près du marié ont penché leur tête vers son visage de telle sorte que je ne le distinguais plus. Il était caché par les cheveux de ses voisins ou voisines. J’ai compris que « le marié » s’interrogeait sur  le bien fondé de ma mission ou plutôt sur mon aptitude à réaliser ma mission. Un flot incroyable d’informations est passé de son esprit au mien. J’ai pensé « je ne vous fait aucune confiance ». Il a été très étonné. J’ai pensé « Je suis un vieux monsieur, je ne suis pas apte à faire ce que vous souhaitez, d’ailleurs je refuse. »

Le petit garçon m’a souri, une main d’adulte est venue vers mes yeux. Je me suis réveillé j’étais debout dans le salon.

Je me suis recouché, et je me suis endormi. Le lendemain j’ai eu mal au crâne de façon très précise, pas comme une migraine. J’avais mal au bas du crâne du côté droit. Mon fils, venu me voir alors que je prenais le petit déjeuner, à regardé mon crâne, j’avais un peu de sang coagulé. Là où le petit garçon me tapotait le crâne. Mon fils m’a dit que j’avais du heurter  un clou ou l’angle d’une étagère dans mon atelier.

Ce détail me gênait beaucoup. Le petit garçon devait en fait être un autre personnage qui avait fait une piqûre ou un petit prélèvement de sang.  J’avais été dupé. (Si mon rêve était une histoire vraiment vécue)

J’étais vraiment perplexe, étonné, et inquiet.

Ce rêve paraissait si vrai, la trace de sang là où l’enfant me touchait le crâne, était-ce vrai ou pas ?

Durant la journée je trainais toutes ces questions et je me suis rendu compte que je réfléchissais  en pensant que j’avais réellement vécu cette brève aventure.

 

Quelques  temps plutard, j’ai rêvé d’un dialogue incroyable.

Devant moi j’avais 4 ou 5 personnes habillées de costumes genre salopette de cosmonautes, et ils étaient assis et réunis comme pour une affiche publicitaire des années 60. Un homme au premier plan me parlait. Derrière le groupe une femme me regardait et je savais qu’elle me scrutait mieux qu’un scanner. Elle m’inspirait de la crainte tant ses facultés devaient être élevées.

L’homme m’a proposé de quitter la terre et d’aller sur une autre planète pour la coloniser. Cela en compagnie d’humains volontaires et d’autres aliens.

Les gens que je voyais assureraient une sorte d’intendance ; médicale, de ravitaillement, etc….

J’ai refusé disant que j’étais trop âgé et que ma condition physique était  déficiente.

L’homme m’a répondu que le physique n’importait pas, ce qui les intéressait  me concernant était mon aptitude à organiser les choses à planifier des actions, etc….

C’était très flatteur, mais cela ne m’a pas fait changer d’opinion. Il a alors argumenté sur mes compétences en matière « agricole ». Issu d’une famille de paysan, j’ai des notions  qui me permettraient de cultiver, de trouver des graines, de greffer, etc……….

J’étais surpris de la précision des souvenirs  qu’il m’exposait.

J’ai continué à refuser.

La femme derrière le groupe ne cessait de me scruter. Son visage était figé sans expression. Elle m’inquiétait vraiment.

L’homme a dit alors «  Nous viendrons vous proposer des tests. Vous verrez, vous visiterez d’autres planètes ».

Je me suis réveillé en sueur et  vraiment choqué.

Ce rêve à nouveau semblait réel.

Les jours ont passé et j’oubliais.

 

Un soir le fils d’un ami est venu dormir à la maison.  Il est représentant de commerce et lorsque son planning le fait travailler dans la région, il vient dormir chez moi.

Vers 22h nous avons rejoins nos lits respectifs, lui dans la petite chambre  à côté du salon, moi dans ma chambre.

La présence de ce monsieur est importante car il est en quelque sorte « témoin ».

Cette nuit là, j’ai rêvé que j’étais dans « ma maison », la maison mise à ma disposition sur la planète X ou dans mes rêves.

Quelqu’un dans la maison me prévient qu’une personne veut entrer chez moi. Je regarde par la fenêtre et je vois ma tante avec 20 enfants (20 environ).

Mais ma tante à l’aspect qu’elle aurait dû avoir à 25 ans  (Agée de 94 ans elle est en maison de retraite), mais vêtue de façon très moderne. Cet aspect me choque et je me dis que je dois me méfier que c’est encore une turpitude des aliens.  De même les enfants portent tous une sorte de pèlerine grise ou bleu foncé, et je ne les vois que de dos. Je pense que ce sont des aliens de petite taille. A cet instant tous les « acteurs » s’en vont. Comme si ils avaient capté ma méfiance.

Je vais dans « mon salon », et la porte de derrière s’ouvre.  Je vais à l’arrière de la maison, il y a une sorte de jardin bien aménagé et très joli. Mais voilà tout est trop bien agencé, il n’y a que  des éclairages indirects. Cela ressemble à un décor. Je pense que je dois me méfier des ruses des aliens.

A ce moment entre mon oncle, le mari de la tante vue 10 minutes plus tôt. Cet oncle est décédé il y a 20 ans environ !

Il est souriant et dynamique. Il est accompagné d’un petit animal de compagnie, curieux croisement d’une aubergine et d’un basset.  Mon oncle n’a jamais eu d’animal de compagnie. Ma méfiance augmente. Je sais qu’il va arriver une duperie.

Mon oncle dit que mon cousin vient me voir. Très proche de ce cousin je suis heureux de le voir. Tout en sachant que cela est un scénario créé par les aliens.

Beaucoup de monde entre dans le jardin et nous avançons vers le salon. Là, je suis  en face de la fille de mon cousin. Elle a son visage, mais le corps est trop grand, trop gros, bref je sais maintenant que les aliens préparent  quelque chose.

Je veux voir mon cousin. Une dame au visage caché par ses cheveux me dit que je vais le voir de suite. Effectivement il entre. Mais ce n’est pas lui, et il dissimule son visage. De telle sorte que je suis maintenant certain qu’il s’agit d’une ruse des aliens.

Le salon devient plus lumineux et derrière moi se tient une silhouette sombre. Devant moi vient une dame habillée d’un tailleur gris et les cheveux sur le visage. Elle est suivie de deux silhouettes grises. Je  vois nettement ceux que l’on appelle les « petits gris ».
Je sais qu’ils veulent me faire un examen médical. Alors  je pense que je préfère mourir que de me laisser faire. Et je crie d’une voix forte « Vous ne me touchez pas ! » Je le répète une seconde fois de façon si déterminée et agressive que je me réveille. Je réveille aussi le fils de mon ami qui vient me retrouver. Je suis debout dans le salon et habillé.

Mon locataire  occasionnel est surpris et étonné.

A ce jour (février 2011), je ne dors pas toujours tranquille. J’ai un doute énorme ; ai-je vécu une « suite onirique » étonnante ou ai-je réellement rencontré des aliens ?

Les avis des internautes m’intéressent vraiment.

 

 

 

 


Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :