Abductions anciennes

ABDUCTIONS

Si les abductions étaient un canular, il semble que la mode serait passée. Et surtout que ceux qui en ont parlé, ne seraient pas décédé.

Il suffit de regarder les chiffres. Des chiffres atroces et peu vérifiables.

En France 40.000 personnes disparaissent chaque année. De  ce chiffre il faut retirer les fugues d’un week-end, les malades retrouvés, heureusement, rapidement (Alzheimer par exemple).

De ces 40.000 disparitions, il reste environ, 10.000 cas peu ou mal élucidés. N’ayant pas accès aux chiffres officiels, je tends vers le minima. Sur ces 10.000 disparitions les 2/3 seraient des personnes souffrant de troubles psychiatriques ; troubles divers non spécifiés. (Il est à noter que la gendarmerie retrouve environ 3.000 personnes décédées chaque année)

10.000 divisé par 2/3 ; il reste 3.300 disparitions chaque année dont on ne retrouve ni traces, ni corps dans les années suivantes.

3.300 disparitions par an cela donne le vertige ; 9 personnes  par jour disparaissent en France sans que plus jamais on ne les retrouve.

Cet aspect de l’abduction définitive est particulièrement inquiétant, sinon traumatisant.

De même qu’il est impossible de se prononcer sur les bases-secrètes-sous-terraines, il est impossible de savoir si ces disparitions sont le fait d’ET.

Restent les abductions temporaires. Celles là sont réelles. Il n’est plus utile de discuter du bienfondé des témoignages des victimes.

En France, il est « tabou » de parler d’abduction. Un abducté est obligatoirement un « dérangé ».

Les travaux de J.Mark heureusement ont été importants puisqu’ils rendent leur « santé mentale » aux abductés.

La France veut se garantir une façade rigide de cartésianisme guindé. Lorsque l’OVNI apparait, « on » sort les travaux de C.G.Jung.

Cela a vraisemblablement pour conséquence que l’abducté  refoule mieux que beaucoup d’autre ses souvenirs au rang des cauchemars.

A nouveau prenons des chiffres. Nous sommes 62.000.000 en métropole. Bud Hopkins établit à 2% la population des USA victime d’une abduction. En éliminant diverses couches de la société française, sous des prétextes aléatoires, nous pouvons envisager à 0,125% le nombre d’abductés en France ; 77.500 personnes.

Imaginons que ce programme se passe sur 10 ans (pure supposition), il ya chaque année 7.750 abductions temporaires. Soit 21 chaque jour.

En extrapolant on peut imaginer que ces abductions sont menées lorsque « le sujet » est disponible ; la nuit. Une abduction dure environ 1 heure selon la majorité des témoignages, et semble nécessiter 6 « gris ». Durant la nuit française ; chaque « contingent » de « gris » peut réaliser  5 abductions, donc il faut 21/5 soit quatre « équipes » de 6 « gris ». 24 « gris » travaillent à temps plein sur le territoire français.

Je pense être vraiment sous la réalité.

Selon les estimations de B.Hopkins, ce serrait plutôt 384 « gris ».

A ces abductions temporaires, vient s’annexer le Syndrome de Réalité Virtuelle.

Le Syndrome de Réalité Virtuelle (SRV) a été mis en évidence et « défendu » par Karla Turner et Barbara Bartholic.

Ce sujet est très intéressant car il rejoint des témoignages très concrets d’abductions physique et il ouvre la porte vers ce que certains appellent le voyage dans l’astral.

Il s’agit d’un sujet endormi qui brusquement se trouve plongé dans « un rêve » durant lequel il va vivre des expériences très similaires aux abductions physiques.

De nombreux témoignages en Australie, en France, ailleurs rapportent que les victimes voient des « gris » aux pieds de leur lit puis sont « emportés » au travers des murs jusqu’à un vaisseau ET.

La toile foisonne de ce type de témoignage.

Il ya là une réalité qui nous échappe totalement. Comment un corps humains peut-il traverser un mur, voler, puis revenir sur le lit ???

Le SRV, nous donne sensiblement les mêmes informations. A l’exception que la victime ne se réveille pas mais vit cela en rêve. Selon un écrit de K.Turner, en plus du rêve il peut y avoir une interaction matérielle, physique ; apparition de lumières bleues, de boules de couleurs, etc….Que certains témoins proches de la victime observent.

Le phénomène OVNi « tôles et boulons » est rassurant. Nous savons qu’il y a « quelque chose » de matériel en face de nous. La similitude des récits de « voyages dans l’astral » et en général des états de conscience modifiés, ainsi que les récits de passage au travers des fenêtres ou des murs est beaucoup plus déconcertant.

Cependant il reste un dénominateur commun ; le « petit gris ».

S’agit-il d’une évolution des méthodes pour continuer le même objectif, ou s’agit-il d’une « ethnie » différente ?? Qui cependant aurait semble-t’il les mêmes buts.

De nombreux témoignages font état de « gris » disant « nous apparaissons tels que vous souhaitez nous voir. »

Nous pourrions ajouter ; « nous œuvrons de la façon dont nous sommes contraints ».

Les récits d’abductions d’où qu’ils viennent sont similaires sur quelques points.

Les vaisseaux ET sont toujours plus grand vu de l’intérieur, que l’observation initiale.

Il y a toujours référence à l’aspect sexuel-reproduction.

Les « gris » sont des machines biologiques, sans état d’âme, disent la plupart des ufologues. Comment expliquer alors que les USA aient voulu garder leur EBE quelques années, que les Brésiliens aient gardé l’ET dont le vaisseau s’était crashé ??

Il doit y avoir une communication  entre l’EBE et les hommes. Donc si il y a langage, forcément réponse appropriée et conscience.

Là se pose à nouveau le postulat du « petit gris » complètement robotisé.

Les problèmes que nous observons sont ; outre la présence ET permanente sur notre planète ; leur capacité d’empathie, leurs objectifs, les moyens mis en œuvre.

L’empathie ; par ces témoignages divers qui relatent que l’EBE « rescapé » de Roswell communiquait, les victimes d’abductions sont quasi unanimes, il leur est dit par les gris « N’ayez pas peur, nous ne vous ferrons aucun mal ».

Les objectifs ; semblent vraiment être centré sur la fécondité, la reproduction, et la possibilité de créer une race hybride. Depuis que ces abductions sont révélées dans les années 1980, les premiers hybrides peuvent à leur tour être parent.

La « recherche » de la compréhension de l’amour maternel semble être aussi « un moteur » de leur recherche.

Cette « recherche » est à rapprocher des travaux de René Zazzo sur l’attachement. L’enfant reconnaitrait, selon Zazzo, sa mère non parce qu’elle le nourrit mais parce qu’il ressent, lorsqu’il est dans ses bras la même tension neuro-musculaire qu’il percevait lorsqu’il était « in utero ».

Cette interrogation de psycho-génétique pourrait se poursuivre plus loin. Les travaux de H.Wallon concernant les sensibilités extéroceptives et intéroceptives de l’enfant. Leurs évolutions qui sont fondamentales pour les enfants humains,  seraient absentes  d’après les témoignages de femmes abductées, à qui l’on montre  « leur » enfant. Les hybrides seraient dès lors des organismes vivants sans plus.

Les moyens mis en œuvre, semblent très larges et pleins de ressources. Depuis l’abduction solitaire sur une route de campagne, jusqu’au rapt en pleine ville, sans négliger cet aspect, qui nous échappe,  d’une contrainte dans une dimension plus subtile, SRV, ou « état de conscience modifié ».

Les moyens mis en œuvre impressionnent car il apparait que si les techniques d’abduction peuvent s’adapter, se modifier au gré des nécessités, l’objectif est immuable, précis, déterminé.

Et il nous échappe.

J’aimerais croire que cet objectif qui nécessite tant de constance et de moyens soit de créer une « race hybride ».

Je n’y adhère pas vraiment car révéler de si énormes desseins, paraît plutôt un écran de fumée, que l’expression de la sincérité.

1 La puissance du Seigneur me saisit ; son Esprit m’emmena et me déposa dans une large vallée couverte d’ossements. 2 Le Seigneur me fit circuler tout autour d’eux, dans cette vallée : ils étaient très nombreux et complètement desséchés. 3 Alors le Seigneur me demanda : « Toi, l’homme, dis-moi, ces ossements peuvent-ils reprendre vie ? » Je répondis : « Seigneur Dieu, c’est toi seul qui le sais. » 4 Il reprit : « Parle en tant que prophète à ces ossements, dis-leur : Ossements desséchés, écoutez ! 5 Voici ce que le Seigneur Dieu vous déclare : Je vais vous réanimer, et vous reprendrez vie. 6 Je vais mettre sur vous des nerfs, faire croître de la chair et vous recouvrir de peau ; puis je vous rendrai le souffle pour que vous repreniez vie. Vous serez convaincus alors que je suis le Seigneur. » 7 Je parlai en tant que prophète aux ossements comme le Seigneur m’en avait donné l’ordre. Tandis que je parlais, j’entendis le bruit d’un grand remue-ménage : les os se rapprochaient les uns des autres, chacun de celui qui lui correspondait. 8 Je vis que des nerfs et de la chair se formaient sur eux et se recouvraient de peau. Mais ils étaient encore inanimés. 9 Le Seigneur me dit alors : « Toi qui n’es qu’un homme, parle en prophète au souffle de vie, oui, parle-lui de ma part, et dis-lui : “Souffle de vie, le Seigneur te donne l’ordre de venir de tous les points de l’horizon et de souffler sur ces cadavres afin qu’ils reprennent vie.”  » 10 Je parlai en tant que prophète comme le Seigneur me l’avait ordonné. Le souffle de vie entra dans les cadavres qui reprirent vie. Ils se dressèrent sur leurs pieds. Ils formaient une nombreuse, une très nombreuse armée.

Ezéchiel Chap 37.

Ezéchiel voit la création d’hybrides, cet aspect n’est pas nouveau.

Pourquoi est-ce Ezéchiel qui doit donner le souffle de vie ???

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :